Dernières Infos

Les espions turcs "rapatrient" 6 partisans présumés de Gülen arrêtés au Kosovo

AFP
29/03/2018

Les services secrets d'Ankara ont "rapatrié" jeudi en Turquie six partisans présumés d'un prédicateur opposé au président Recep Tayyip Erdogan qui avaient été arrêtés au Kosovo, a rapporté l'agence de presse étatique Anadolu.

Les six hommes, présentés comme des adeptes du prédicateur Fethullah Gülen, ont été ramenés en Turquie à bord d'un avion privé après avoir été interpellés lors d'une opération conjointe entre les services turcs et kosovars, selon Anadolu.

Peu avant, le ministère de l'Intérieur du Kosovo avait annoncé l'arrestation de cinq Turcs enseignant dans une école de Pristina liée au prédicateur Gülen et la révocation de leur permis de résidence pour des considérations relevant de la "sûreté de l'Etat".

Le principal et quatre enseignants de l'école "Mehmet Akif", à Pristina, ont été arrêtés dans la matinée en se rendant au travail, selon leurs proches. Il était impossible dans l'immédiat de déterminer l'identité de la sixième personne.

Anadolu a publié des photos montrant les six hommes après leur arrestation, les mains liées dans le dos.

M. Gülen, un ex-allié de M. Erdogan installé aux Etats-Unis depuis la fin des années 1990, est accusé par le président turc d'avoir ourdi la tentative de coup d'Etat du 15 juillet 2016, ce qu'il dément catégoriquement.
Le prédicateur est à la tête d'un vaste réseau d'ONG et d'écoles à travers le monde, et a ouvert au cours des dernières décennies plusieurs établissements dans les Balkans, en Afrique et en Asie centrale. 

D'après Anadolu, les six hommes ramenés en Turquie étaient des "cadres" du mouvement du prédicateur Gülen qui étaient notamment chargés d'exfiltrer ses partisans désireux de quitter la Turquie, où ils sont traqués par les autorités.

Le gouvernement turc a en effet lancé des purges d'une ampleur sans précédent contre les gulénistes présumés, qui se sont ensuite rapidement étendues aux milieux prokurdes et à des médias critiques.

Depuis le putsch manqué, plus de 55.000 personnes ont été arrêtées et plus de 150.000 limogées ou suspendues.

La traque des gulénistes présumés de se limite pas à la Turquie : en novembre dernier, les services de renseignement turcs ont rapatrié un homme d'affaires arrêté au Soudan lors d'une opération conjointe avec Khartoum.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les matchs d’aujourd’hui

  • Portugal
    Maroc

    20/06

    15h00 (GMT+3)

  • Uruguay
    Arabie Saoudite

    20/06

    18h00 (GMT+3)

  • Iran
    Espagne

    20/06

    21h00 (GMT+3)

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué