Dernières Infos

L'armée libanaise ferme les passages illégaux à la frontière syrienne

Liban
OLJ
15/02/2018

L'armée libanaise a entamé jeudi une opération de grande envergure à la frontière avec la Syrie ayant pour but de fermer tous les passages illégaux, rapporte l'Agence nationale d'information (Ani, officielle).

Les passages concernés s'étendent de Machari' al-Qaa, en passant par Hawch al-Sayyed Ali jusqu'au village de Qasr.

Des murs de sable ont été érigés à la frontière par l'armée libanaise. Seuls les propriétaires de biens dans les environs sont autorisés à travers à pied la frontière.

Le mois dernier, 16 Syriens fuyant la guerre dans leur pays sont morts de froid en tentant de traverser clandestinement la frontière avec le Liban.

En décembre dernier, Beyrouth et Damas avaient annoncé la réouverture du poste-frontière d'al-Qaa/Joussié qui était fermé depuis 2012 en raison de la guerre qui ravage la Syrie depuis 2011.

En juin 2016, quatre kamikazes avaient attaqué le village libanais à majorité chrétienne de Qaa, faisant au moins cinq morts.

En 2017, l'armée libanaise et le Hezbollah, allié du régime syrien, avaient mené des opérations militaires à la frontière, obtenant le départ des jihadistes de l'ancienne branche syrienne d'el-Qaëda et du groupe Etat islamique (EI).

Les cinq postes-frontières entre le Liban et la Syrie sont aujourd'hui contrôlés par les forces gouvernementales syriennes et tous sont désormais fonctionnels. Mais la frontière entre les deux pays, située dans un secteur montagneux et difficile d'accès, reste propice à divers trafics.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants