Dernières Infos

Netanyahu reprend le chef de la diplomatie allemande sur la solution à deux Etats

AFP
31/01/2018

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a publiquement repris le ministre allemand des Affaires étrangères, Sigmar Gabriel, afin de le corriger sur la position du gouvernement israélien quant à la création d'un Etat palestinien coexistant avec Israël.

"Vous savez que l'Allemagne est très favorable à une solution à deux Etats", a dit M. Gabriel en présence de M. Netanyahu. "J'ai été très reconnaissant d'entendre que le gouvernement israélien, lui aussi, est pour deux Etats", avec des frontières sûres pour Israël, a ajouté devant la presse le ministre allemand, à l'issue d'entretiens entre les deux hommes.
"Non", l'a interrompu M. Netanyahu, "(nous disons) que nous devons avoir le contrôle de la sécurité à l'ouest du Jourdain, je crois que c'est la condition première".
"Est-ce qu'on définit cela comme un Etat quand c'est nous qui avons le contrôle de la sécurité? C'est une autre question, et je préfère ne pas discuter des noms qu'on met dessus", a-t-il ajouté.

Par contrôle "à l'ouest du Jourdain", M. Netanyahu signifie que les forces israéliennes doivent rester en charge de la sécurité en Cisjordanie, territoire occupé par Israël depuis plus de cinquante ans et censé constituer une partie d'un éventuel Etat palestinien.

La création d'un tel Etat qui coexisterait en paix avec Israël, ou solution dite à deux Etats, demeure la référence de l'ONU, de l'Union européenne et d'une grande partie de la communauté internationale pour résoudre le conflit israélo-palestinien.
La perspective d'une telle solution paraît de plus en plus lointaine.

M. Netanyahu lui-même l'a endossée par le passé sous la pression de la communauté internationale. Mais il se garde depuis des mois de réaffirmer son soutien à la solution à deux Etats. Le président américain Donald Trump, qui a multiplié les prises de position favorables à Israël depuis son investiture en janvier 2017, s'est toujours abstenu de s'engager envers la solution à deux Etats, contrairement à ses prédécesseurs.

M. Gabriel a par la suite rencontré mercredi le président palestinien Mahmoud Abbas, à Ramallah, en Cisjordanie.
Une précédente visite de M. Gabriel avait donné lieu en avril 2017 à un rare accroc public entre Israël et l'Allemagne. M. Netanyahu avait annulé la rencontre avec le chef de la diplomatie allemande parce que celui-ci avait refusé de renoncer à rencontrer des représentants de deux ONG très défavorables au gouvernement israélien.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Conférence de Bruxelles : des divergences de fond sur un dossier sensible

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Soutenez notre indépendance!