Dernières Infos

Chypre : deux ans et demi de prison pour l'ex-PDG de Bank of Cyprus pour "manipulation de marché"

AFP
05/01/2018

Une cour de justice chypriote a condamné vendredi l'ancien PDG de la plus grande banque de l'île méditerranéenne à deux ans et demi de prison après l'avoir reconnu coupable de "manipulation de marché" avant le quasi-effondrement du système bancaire en 2013.

En décembre, le tribunal de Nicosie avait reconnu Andreas Eliades coupable d'avoir trompé les actionnaires sur la situation financière réelle de Bank of Cyprus lors de l'assemblée générale de juin 2012, à peine quelques mois avant que Chypre ne plonge dans une sévère crise financière nécessitant une bouée de sauvetage du Fonds monétaire international (FMI) et de l'Union européenne (UE). Il avait ainsi minoré les réels besoins en fonds propres de Bank of Cyprus.

La banque en tant qu'entité légale, a également été reconnue coupable d'avoir manqué à ses obligations de transparence sur sa situation et a été condamnée à payer une amende de 120.000 euros.

Quatre autres ex-responsables de Bank of Cyprus ont été acquittés.

Il s'agit d'une des premières affaires examinant la responsabilité de dirigeants du secteur bancaire dans la crise qui a secoué Chypre.

En mars 2013, le FMI et l'UE avaient accordé à Chypre un prêt d'urgence de dix milliards d'euros pour sauver son économie et son système bancaire au bord de la faillite. En échange, le gouvernement avait dû s'engager à fermer la deuxième banque du pays, Laïki, tout en ponctionnant tous les dépôts de plus de 100.000 euros à la Bank of Cyprus, une mesure sans précédent dans la zone euro. L'île avait également adopté un plan d'austérité.

Les autorités sont parvenues à relancer l'économie en moins de quatre ans, aidées par l'essor du tourisme.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué