Dernières Infos

Allemagne: Berlin veut vérifier médicalement l'âge des réfugiés

AFP
03/01/2018

Le ministre allemand de l'Intérieur a prôné mercredi des tests médicaux pour vérifier l'âge de jeunes demandeurs d'asile en cas de doute afin d'éviter des fraudes, malgré le refus de l'Ordre national des médecins.

"Dans tous les cas où un document officiel authentique ne peut être présenté il devrait être établi que l'âge doit être déterminé par d'autres moyens et si nécessaire aussi via un examen médical", a plaidé le ministre conservateur Thomas de Maizière, proche de la chancelière Angela Merkel, à Berlin.
Une telle mesure "est absolument nécessaire pour pouvoir décider si juridiquement on doit traiter la personne comme mineure ou comme adulte" en matière de droit d'asile, a-t-il ajouté. Les conditions d'octroi du droit d'asile sont moins strictes pour les mineurs que pour les majeurs.

Le débat a été lancé en Allemagne suite au décès il y a une semaine d'une adolescente de 15 ans, poignardée par un réfugié afghan du même âge dans une droguerie à Kandel en Rhénanie-Palatinat, dans le sud-ouest du pays.
L'auteur des faits était son ancien petit ami. Et selon le père de la victime il a déclaré à l'état civil un âge nettement inférieur à son âge véritable pour s'assurer de pouvoir rester en Allemagne.

Plusieurs responsables politiques, en particulier de la famille politique de la chancelière Angela Merkel, ont réclamé dans la foulée l'introduction de tels tests pour tous les réfugiés qui arrivent et dont l'âge revendiqué suscite des doutes.
Mais l'Ordre des médecins en Allemagne a rejeté mardi ces appels.
"Si l'on pratiquait cela sur chaque réfugié cela constituerait une atteinte à la dignité humaine", a réagi le président de l'Ordre, Frank Ulrich Montgomery, dans le quotidien Süddeutsche Zeitung. "Des radiographies sans ordonnance médicale constituent une atteinte à l'intégrité physique des personnes", a-t-il ajouté.

Cette controverse survient dans un contexte politique chargé: les conservateurs d'Angela Merkel et les sociaux-démocrates entament cette semaine des discussions pour tenter de former un gouvernement.
Ces négociations s'annoncent très compliquées notamment en raison de divergences sur la politique migratoire, que les démocrates-chrétiens - leur branche bavaroise CSU en particulier - entendent durcir. Le SPD y est opposé.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants