Dernières Infos

Yémen: 24 civils tués dans une frappe à la frontière saoudienne

AFP
18/06/2017

Au moins 24 civils yéménites ont été tués dimanche à l'aube dans un raid aérien sur un marché de qat, dans un fief des rebelles chiites dans le nord du Yémen près de la frontière saoudienne, selon une source médicale et des témoins.

Le raid attribué par ces sources à l'aviation de la coalition arabe dirigée par l'Arabie saoudite a visé des vendeurs et des clients du marché de qat, une herbe euphorisante largement consommée au Yémen. Le marché, appelé Souk al-Machnak, est situé dans la sous-préfecture de Chadaa dans la province de Saada.
Un civil a également été blessé dans le raid, a affirmé la source médicale qui s'exprimait sous le couvert de l'anonymat.

Les corps de certaines victimes ont été carbonisées et n'ont pas pu être identifiées dans l'immédiat, a-t-elle ajouté.
Selon des témoins, le marché visé servait de base au trafic transfrontalier de qat, dont la consommation est strictement interdite en Arabie saoudite.
"Parmi les morts figurent des trafiquants de qat tout juste revenus de la frontière saoudienne", selon l'un des témoins.

La province de Saada, fief des rebelles houthis qui ont pris le contrôle de Sanaa et de larges portions du nord du pays en 2014, est lourdement bombardée par la coalition arabe qui intervient au Yémen depuis mars 2015.
Celle-ci n'a pas réagi dans l'immédiat à ces pertes civiles.
Elle a été accusée à plusieurs reprises d'avoir visé par erreur des civils dans ses opérations aériennes au Yémen. Elle a reconnu certaines erreurs et promis de prendre des mesures pour les éviter.
La guerre au Yémen oppose des forces progouvernementales aux rebelles houthis, soutenus par l'Iran et alliés à des unités de l'armée restées fidèles à l'ex-président Ali Abdallah Saleh.

La guerre a fait plus de 8.000 morts, majoritairement des civils, et plus de 44.500 blessés depuis l'intervention de la coalition arabe.
Elle a a aussi provoqué une crise humanitaire majeure dans ce pays déjà considéré comme le plus pauvre de la péninsule arabique.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le Liban invité à Astana : une reconnaissance de la priorité du dossier des réfugiés syriens

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants