Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

Brexit : le vote britannique, une sanction pour la position de May, selon Gabriel

Le ministre allemand des Affaires étrangères Sigmar Gabriel a jugé que les élections au Royaume-Uni se sont soldées par un désaveu pour la Première ministre britannique Theresa May et sa position pour un Brexit "dur".

"La Première ministre Theresa May a quasiment fait de cette élection un vote sur le Brexit, elle a dit vouloir une majorité forte pour le retrait de la Grande-Bretagne de l'UE", a dit M. Gabriel. "Je trouve que le message de cette élection est +menez des négociations équitables et réfléchissez si c'est vraiment bon pour la Grande-Bretagne de sortir de cette manière-là de l'Union européenne", a-t-il ajouté.

Mme May, qui disposait d'une majorité de 17 sièges dans le Parlement sortant, avait convoqué un scrutin législatif anticipé avec l'espoir de d'avoir les coudées franches pour négocier un Brexit "dur" avec les 27 à partir du 19 juin, un an après le référendum pour la sortie de l'UE. Mais finalement elle se trouve privée de majorité après le vote de jeudi.

"Je ne peux qu'espérer qu'on arrivera vite à la construction d'un gouvernement avec lequel nous pourrons sérieusement négocier", a estimé M. Gabriel.

Une porte-parole de la chancelière Angela Merkel à Berlin n'a pour sa part pas souhaité commenter le résultat du scrutin au Royaume-Uni, alors que la cheffe du gouvernement allemand est en tournée en Argentine et au Mexique.


Le ministre allemand des Affaires étrangères Sigmar Gabriel a jugé que les élections au Royaume-Uni se sont soldées par un désaveu pour la Première ministre britannique Theresa May et sa position pour un Brexit "dur".
"La Première ministre Theresa May a quasiment fait de cette élection un vote sur le Brexit, elle a dit vouloir une majorité forte pour le retrait de la Grande-Bretagne...