Actu littéraire Festival

Le Beyrouth BD Festival du 6 au 10 octobre

Le Beyrouth BD Festival du 6 au 10 octobre

Voici de longues années que quelque chose s’est installé au Liban autour de la bande dessinée. Parfois sur la durée (la formation en BD à l’Alba sous la houlette de Michèle Standjofski ou l’action de l'Arabic Comics Initiative de l’AUB menée par Lina Ghaibeh). Parfois par coups d’éclats (la récompense accordée à l’équipe du collectif Samandal au Festival de la bande dessinée d’Angoulême). Si des parcours individuels s’étaient déjà imposés (Mazen Kerbaj, Michèle Standjofski, Zeina Abirached, Barrack Rima, JAD...), les récentes parutions en France de jeunes auteurs libanais (Noémie Honein, Joseph Kai, Tracy Chahwan, Raphaëlle Macaron...) ne trompent pas : une génération éclot.

C’est plus que jamais le moment de mettre cette dynamique en avant et de l’inscrire dans une logique d’échange, tant avec la scène arabe qu’européenne. Le Beyrouth BD festival, qui se tiendra du 6 au 10 octobre sonne à ce titre comme une évidence : encore fallait-il transformer l’idée en chantier et mener le chantier à son terme.

Arrivé à la tête du pôle Livre et débat d’idée de l’Institut français de Beyrouth, Mathieu Diez sort de quinze années aux commandes du festival Lyon BD. Il porte l’expérience d’un festival multimédia, tourné vers tous les publics et disséminé dans les lieux de la ville. L'équipe de l'Institut français joint ses efforts à ceux de l’Alba et de l’AUB, partenaires du festival, pour proposer une expérience inédite dans laquelle les visiteurs seront amenés, chaque jour, à se rendre dans des lieux et des quartiers différents. Les occasions ne manqueront pas, programmées ou improvisées, pour croiser plus de trente auteurs invités. Au détour des expositions qui mettent souvent en parallèle des travaux qui dépassent les frontières, ou lors d’événements qui portent résolument en eux un caractère plus festif (concerts dessinés, battle BD...).

Nous vous invitons à consulter le détail des concerts dessinés, expositions, débats ou ateliers sur le site de l’Institut français de Beyrouth.



Voici de longues années que quelque chose s’est installé au Liban autour de la bande dessinée. Parfois sur la durée (la formation en BD à l’Alba sous la houlette de Michèle Standjofski ou l’action de l'Arabic Comics Initiative de l’AUB menée par Lina Ghaibeh). Parfois par coups d’éclats (la récompense accordée à l’équipe du collectif Samandal au Festival de la bande...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut