Jeudi 24 Juillet 2014

Dernières Infos

Syrie: l'armée et le Hezbollah reprennent une nouvelle localité près de Damas

AFP
16/10/2013
L'armée syrienne, appuyée par le Hezbollah libanais, a repris mercredi la localité stratégique de Boueida, au sud de Damas, aux mains des rebelles depuis plusieurs mois, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Ce succès militaire, qui intervient après la reprise vendredi dernier de deux autres localités au sud de la capitale, a été annoncé également par les médias officiels syriens.

Les troupes du régime tentent depuis des mois de briser la ceinture rebelle au sud de Damas afin de neutraliser ce bastion et cerner les insurgés dans les quartiers périphériques méridionaux de la capitale, selon l'OSDH.

"L'armée a rétabli la stabilité et la sécurité à Boueida dans la province de Damas après avoir vaincu les terroristes criminels et détruit leur équipements", a annoncé la télévision d'Etat syrienne.

D'après l'OSDH, une ONG qui dispose d'un large réseau de militants et de sources médicales et militaires à travers le pays, les troupes gouvernementales étaient appuyées par des combattants du puissant parti chiite libanais, Hezbollah, ainsi que de la brigade "Abou Fadl al-Abbas", formée en majorité de volontaires irakiens.

"L'avancée de l'armée est une tentative d'écraser les positions des rebelles au sud de Damas afin de les isoler des quartiers périphériques sud de la capitale, a expliqué Rami Abdel Rahmane dicrecteur de l'OSDH.

Le 11 octobre, l'armée avait repris Husseiniyé et Dyébiyé, deux localités situées près de Sayyeda Zeinab, qui abrite un lieu de pèlerinage chiite, et pour lequel le Hezbollah, qui apporte un soutien sans faille au régime de Damas, a envoyé des combattants affirmant vouloir le défendre.

Des combats se poursuivaient mercredi près de Sayyeda Zeinab, selon l'OSDH.

La rébellion contrôle de nombreuses localités autour de la capitale, mais celles-ci sont assiégées depuis des mois par l'armée, les militants accusant le régime d'asphyxier la population civile en interdisant l'entrée de vivres.

Damas accuse de son côté les rebelles de tenir les civils au piège.

Au moins 3.500 civils ont été évacués par le CICR et le Croissant-Rouge syrien de la ville de Mouadamiyat al-Cham, au sud-ouest de Damas, avec l'accord du régime.

Mercredi, un rebelle a été tué dans des combats qui ont éclaté près du passage emprunté par les déplacés, qui continuent de sortir de la ville, selon l'OSDH.

L'OSDH n'était pas en mesure de fournir un chiffre précis sur le nombre de civils sortis de la ville depuis le week-end.
Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Mossoul chrétienne

Michel EDDÉ

Fifi ABOU DIB

L'impression de Fifi ABOU DIB

Ça part en quenouille

Le point

C’est par où la sortie ?

Christian Merville

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon OLJ, vous devez au préalable vous identifier.