Dimanche 21 Décembre 2014

Dernières Infos

La reprise de l'aide militaire américaine à l'Egypte bloquée au Congrès

AFP
30/04/2014

La reprise de l'aide américaine à l'armée égyptienne, voulue par le Pentagone, est à ce jour bloquée par un puissant sénateur qui entend protester contre les condamnations à mort de centaines d'islamistes présumés, et empêcher des livraisons immédiates d'équipements au Caire.

Le démocrate Patrick Leahy, président de la sous-commission ayant la tutelle du budget des affaires étrangères et de l'aide internationale, a annoncé qu'à ce titre il avait décidé de bloquer le versement de 650 millions de dollars demandé par le Pentagone le 25 avril.

Le gouvernement américain doit systématiquement notifier le Congrès pour de nombreux versements dont l'assistance à l'Egypte. Dans l'immense majorité des cas, les commissions compétentes ne soulèvent pas d'objection, mais dans le cas de l'Egypte, le sénateur Leahy a choisi de mettre son veto.

Le but est de négocier avec l'administration de Barack Obama pour restreindre l'utilisation des fonds par l'armée égyptienne.
"Nous avons besoin de plus de détails sur la façon dont ils comptent utiliser l'argent", a expliqué à l'AFP un collaborateur de Patrick Leahy. "Une fois que le Congrès aura ces informations, il sera possible de prendre une décision informée".

Une solution pourrait consister à continuer à financer les contrats en cours avec des fournisseurs militaires américains, ce qui représente la majeure partie de l'aide militaire. "La poursuite des paiements pour les contrats américains existant n'est pas un problème", dit-on de même source.
Mais la livraison de ces armes ou équipements au Caire serait suspendue pour l'instant. Patrick Leahy "ne veut pas récompenser un comportement que lui et d'autres trouvent déplorable", explique la même source.

Le sénateur a dénoncé mardi "l'imposture de procès" qui a conduit à près de 700 condamnations à mort, estimant qu'il était "consternant de voir les droits de l'homme et le système judiciaire à ce point bafoués".
"Je ne suis donc pas prêt à approuver le versement d'aide supplémentaire pour l'armée égyptienne", a-t-il annoncé. "Je ne suis pas prêt à faire cela tant que nous ne verrons pas de preuve convaincante que le gouvernement adhère à l'Etat de droit".
"Nous ne pouvons pas nous contenter de dire: nous sommes troublés par la condamnation à mort de centaines de personnes à l'issue d'un procès de quelques minutes, mais puisque nous sommes amis depuis très longtemps, nous allons quand même vous envoyer des centaines de millions de dollars d'aide. Non!", a-t-il lancé.

L'annonce intervient alors que le ministre égyptien des Affaires étrangères, Nabil Fahmy, est en visite à Washington.

Le Pentagone a annoncé la semaine dernière que les Etats-Unis entendaient partiellement lever le gel de leur aide militaire au Caire de 1,3 milliard de dollars par an, imposé après le renversement du président Morsi. Dix hélicoptères d'attaque Apache vont être livrés, mais le versement de 650 millions de dollars à l'armée reste soumis au feu vert du Congrès.

Selon le président de la commission des Affaires étrangères du Sénat, Robert Menendez, il semblait toutefois difficile de couper entièrement les fonds en faveur de l'Egypte.
"Je ne suis pas certain qu'il soit possible d'arrêter (l'aide à l'Egypte), il faut que nous ayons conscience de la totalité de nos intérêts" dans la région, a-t-il dit à l'AFP mercredi.

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon OLJ, vous devez au préalable vous identifier.