Samedi 19 Avril 2014

À La Une

Le rouge à lèvres est de retour sur la Turkish Airlines

L’interdiction du rouge à lèvres et du vernis à ongles avait suscité un tollé dans les milieux laïcs. Rolf Vennenbernd/AFP

Turquie Le directeur général de la compagnie dénonce une décision prise par des cadres subalternes faisant de l'excès de zèle.
OLJ/Reuters
10/05/2013

Face à l'émoi suscité par sa décision d'interdire à ses hôtesses les rouges à lèvres de couleurs vives, rouge ou rose, la compagnie nationale turque Turkish Airlines (THY) a annoncé jeudi être revenue sur cette mesure controversée.

Le directeur général de THY, Temel Kotil, a indiqué jeudi lors d'un point presse à Londres que cette décision avait été prise par des cadres subalternes faisant de l'excès de zèle, sans consultation de leur hiérarchie.

THY avait justifié cette mesure, début mai, en estimant que le rouge à lèvres et le vernis à ongles "portait atteinte à l'intégrité visuelle" du personnel navigant. "Un maquillage simple, soigné et dans les tons pastel est préférable pour le personnel travaillant dans le secteur des services", avait indiqué la compagnie dans un communiqué.


De nombreux Turcs s'étaient plaints sur Twitter de cette interdiction et le président de Hava-Us, le syndicat de la compagnie, avait reproché à la direction de chercher à "façonner la compagnie de manière à ce qu'elle soit conforme à une certaine idéologie politique".

Pour protester, certaines femmes ont également posté sur les réseaux sociaux, des photos d'elles les lèvres peintes en rouge.

(Pour mémoire : Le sport, nouvelle arme de la guerre du ciel entre la Turquie et le Golfe)

 

Au cours des derniers mois, d'autres mesures internes de THY, une compagnie en plein essor dont 49% du capital appartient à l'Etat turc, ont suscité des protestations au sein des milieux laïques, notamment l'interdiction de servir de l'alcool, banni par l'islam, sur les vols intérieurs.

En février, les images du nouvel uniforme choisi par THY pour son personnel naviguant avaient fait débat, certains le trouvant trop conservateur et néo-ottoman. Le projet avait ensuite été partiellement abandonné.

Il y a plus d'un an, Turkish Airlines - quatrième compagnie d'Europe - était en outre revenue sur l'interdiction du foulard pour son personnel féminin en vol comme au sol.

Le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, un musulman pieux, et son Parti de la justice et du développement (AKP), issu de la mouvance islamiste, sont souvent accusés par les milieux laïques de vouloir islamiser la Turquie en catimini.

Des mesures restreignant localement la consommation d'alcool donnent régulièrement lieu à des polémiques.

 

Pour mémoire

Turquie : La religion entre au menu des examens d'entrée à l'université

 

Dans la Turquie d'Erdogan, les symboles islamiques ont la cote

 

Erdogan dénonce « Harim el-Sultan »





Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

En dents de scie

Homme de ménage

Ziyad Makhoul

Un peu plus de...

Ariane

Médéa AZOURI

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon OLJ, vous devez au préalable vous identifier.