Dimanche 21 Décembre 2014

À La Une

Manifestation à Beyrouth pour raviver la cause des 17 000 disparus

19/11/2012
Elle s’appelle May. Ses mains fripées, parsemées de taches brunes, s’agrippent à une photographie : celle de son fils, Georges Haoui. Ce portrait sépia, terne, est l’image figée que May garde de ce jeune...

Dernières infos

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon OLJ, vous devez au préalable vous identifier.