Vendredi, le 18 octobre 2019, les Libanais sont à nouveau descendus par milliers dans les rues de l'ensemble du territoire pour protester contre la crise économique et la classe politique sur l'ensemble du territoire libanais. Sur cette photo, un petit garçon brandissant un drapeau libanais lors d'un mouvement de protestation sur l'autoroute de Zouk Mikael, dans le Kesrouan, au nord de Beyrouth. Photo AFP / JOSEPH EID

Vendredi, le 18 octobre 2019, les Libanais sont à nouveau descendus par milliers dans les rues de l'ensemble du territoire pour protester contre la crise économique et la classe politique sur l'ensemble du territoire libanais. Sur cette photo, un petit garçon brandissant un drapeau libanais lors d'un mouvement de protestation sur l'autoroute de Zouk Mikael, dans le Kesrouan, au nord de Beyrouth. Photo AFP / JOSEPH EID

Des milliers de manifestants contre le pouvoir, vendredi 18 octobre 2019, à Beyrouth. REUTERS/Mohamed Azakir/File Photo

Des milliers de manifestants contre le pouvoir, vendredi 18 octobre 2019, à Beyrouth. REUTERS/Mohamed Azakir/File Photo

La police anti-émeutes tirant du gaz lacrymogène sur les manifestants, vendredi soir, dans le centre-ville de Beyrouth. REUTERS/Mohamed Azakir

La police anti-émeutes tirant du gaz lacrymogène sur les manifestants, vendredi soir, dans le centre-ville de Beyrouth. REUTERS/Mohamed Azakir

Des soldats libanais éteignant un brasier de pneus afin de rouvrir une route à la circulation, à Baouchriyé, dans la périphérie nord de Beyrouth. Photo AFP / ANWAR AMRO

Des soldats libanais éteignant un brasier de pneus afin de rouvrir une route à la circulation, à Baouchriyé, dans la périphérie nord de Beyrouth. Photo AFP / ANWAR AMRO

Des manifestants se prenant en photo devant un barrage de pneus enflammés, à Barja, dans le Chouf. Photo REUTERS/Ali Hashisho

Des manifestants se prenant en photo devant un barrage de pneus enflammés, à Barja, dans le Chouf. Photo REUTERS/Ali Hashisho

Des manifestants assis par terre, face à des militaires, sur l'autoroute de Zouk Mikael, dans les Kesrouan, au nord de Beyrouth. Photo REUTERS/Imad Creidi

Des manifestants assis par terre, face à des militaires, sur l'autoroute de Zouk Mikael, dans les Kesrouan, au nord de Beyrouth. Photo REUTERS/Imad Creidi

Des manifestants libanais pointant du doigt l'endroit où était accroché un portrait du Premier ministre, Saad Hariri, à Tripoli, au Liban-Nord. Photo AFP / Ibrahim CHALHOUB

Des manifestants libanais pointant du doigt l'endroit où était accroché un portrait du Premier ministre, Saad Hariri, à Tripoli, au Liban-Nord. Photo AFP / Ibrahim CHALHOUB

Un manifestant agitant un drapeau libanais et faisant le signe de la victoire, devant un barrage de pneus enflammés, à Beyrouth. Photo Photo AFP / IBRAHIM AMRO

Un manifestant agitant un drapeau libanais et faisant le signe de la victoire, devant un barrage de pneus enflammés, à Beyrouth. Photo Photo AFP / IBRAHIM AMRO

Des manifestants à Zouk Mikael, dans le Kesrouan, au nord de Beyrouth. Photo AFP / JOSEPH EID

Des manifestants à Zouk Mikael, dans le Kesrouan, au nord de Beyrouth. Photo AFP / JOSEPH EID

Le jeudi 17 octobre 2019 au soir, des mouvements de protestation, partis de Beyrouth et essaimant rapidement dans tout le pays, avaient été lancés afin de protester contre la crise économique et les responsables politiques. Sur cette photo, des manifestants dans le centre-ville de Beyrouth. Photo  AFP / STRINGER

Le jeudi 17 octobre 2019 au soir, des mouvements de protestation, partis de Beyrouth et essaimant rapidement dans tout le pays, avaient été lancés afin de protester contre la crise économique et les responsables politiques. Sur cette photo, des manifestants dans le centre-ville de Beyrouth. Photo AFP / STRINGER

Des milliers de Libanais étaient rassemblés à Beyrouth jusqu'à tard dans la nuit. Photo AFP

Des milliers de Libanais étaient rassemblés à Beyrouth jusqu'à tard dans la nuit. Photo AFP

Face à face entre les forces de l'ordre et les manifestants près du Grand sérail à Beyrouth. Photo AFP / STRINGER

Face à face entre les forces de l'ordre et les manifestants près du Grand sérail à Beyrouth. Photo AFP / STRINGER

Photo AFP / STRINGER

Photo AFP / STRINGER

Des manifestants blessés à Beyrouth. Photo Ani.

Des manifestants blessés à Beyrouth. Photo Ani.

Un convoi de motocyclistes dans la capitale. REUTERS/Mohamed Azakir

Un convoi de motocyclistes dans la capitale. REUTERS/Mohamed Azakir

Une route de Beyrouth bloquée. AFP / ANWAR AMRO

Une route de Beyrouth bloquée. AFP / ANWAR AMRO

Une route reliant Akkar à Tripoli coupée à l'aide de pneus enflammés. Photo Ani.

Une route reliant Akkar à Tripoli coupée à l'aide de pneus enflammés. Photo Ani.

Beyrouth. REUTERS/Mohamed Azakir

Beyrouth. REUTERS/Mohamed Azakir

Sed el-Bauchrieh. Photo R.S.

Sed el-Bauchrieh. Photo R.S.

Nabatiyé. Photo Ani.

Nabatiyé. Photo Ani.

L'autoroute de Jal el-Dib. Photo Ani.

L'autoroute de Jal el-Dib. Photo Ani.

Route coupée à Jeita. Photo Nayla el-Khoury

Route coupée à Jeita. Photo Nayla el-Khoury

Route coupée à Furn el-Chebbak. Photo Nayla el-Khoury

Route coupée à Furn el-Chebbak. Photo Nayla el-Khoury

Des manifestants à Zouk.  Photo Nayla el-Khoury

Des manifestants à Zouk. Photo Nayla el-Khoury

Route coupée à Zouk. Photo Nayla el-Khoury

Route coupée à Zouk. Photo Nayla el-Khoury