Rechercher
Rechercher
"Quel que soit le dîner auquel nous étions invités, tout le monde finissait aux Caves du Roy." Serge Nader, ancien gérant de la plage du St Georges. Photos tirées de négatifs retrouvés à l’Excelsior. Collection Les Caves du Roy

"Quel que soit le dîner auquel nous étions invités, tout le monde finissait aux Caves du Roy." Serge Nader, ancien gérant de la plage du St Georges. Photos tirées de négatifs retrouvés à l’Excelsior. Collection Les Caves du Roy

De son ouverture en 1955 à sa fermeture en 1975, Les Caves du Roy étaient la boîte de nuit la plus iconique de Beyrouth. Photos tirées de négatifs retrouvés à l’Excelsior. Collection Les Caves du Roy

De son ouverture en 1955 à sa fermeture en 1975, Les Caves du Roy étaient la boîte de nuit la plus iconique de Beyrouth. Photos tirées de négatifs retrouvés à l’Excelsior. Collection Les Caves du Roy

Au sous-sol de l'hôtel Excelsior, les Caves du Roy étaient le rendez-vous mondain incontournable du Tout Beyrouth dans les années 1960. Photos tirées de négatifs retrouvés à l’Excelsior. Collection Les Caves du Roy

Au sous-sol de l'hôtel Excelsior, les Caves du Roy étaient le rendez-vous mondain incontournable du Tout Beyrouth dans les années 1960. Photos tirées de négatifs retrouvés à l’Excelsior. Collection Les Caves du Roy

On reconnaît René Moawad, Nayla Moawad, Fouad Naffah et Kamel El-Assaad . (Photo Collection Georges Allam)

On reconnaît René Moawad, Nayla Moawad, Fouad Naffah et Kamel El-Assaad . (Photo Collection Georges Allam)

Ici Sabah, entourée d'amis. (Photo Collection Georges Allam)

Ici Sabah, entourée d'amis. (Photo Collection Georges Allam)

Pour la presse libanaise de l'époque, Les Caves du Roy étaient "le plus royal de nos night-club", "le rendez-vous nocturne le plus chic de Beyrouth", c’était du "goût", de "l’élégance", de la "distinction" ou encore "l’avant-garde de la chanson moderne". Photos tirées de négatifs retrouvés à l’Excelsior. Collection Les Caves du Roy

Pour la presse libanaise de l'époque, Les Caves du Roy étaient "le plus royal de nos night-club", "le rendez-vous nocturne le plus chic de Beyrouth", c’était du "goût", de "l’élégance", de la "distinction" ou encore "l’avant-garde de la chanson moderne". Photos tirées de négatifs retrouvés à l’Excelsior. Collection Les Caves du Roy

L’Hôtel Excelsior et ses Caves du Roy ont fait, durant les années 50, 60 et 70, la renommée du roi de la nuit Prosper Gay-Para. Jacqueline Veyssière, Guy Gay-Para, une inconnue et Jean-Prosper Gay – Para. (Photo Collection Georges Allam)

L’Hôtel Excelsior et ses Caves du Roy ont fait, durant les années 50, 60 et 70, la renommée du roi de la nuit Prosper Gay-Para. Jacqueline Veyssière, Guy Gay-Para, une inconnue et Jean-Prosper Gay – Para. (Photo Collection Georges Allam)

Les employés du Palm Beach et de l’Excelsior au restaurant Le Grenier, en présence de Jean-Prosper Gay-Para. (Photo Collection Georges Allam)

Les employés du Palm Beach et de l’Excelsior au restaurant Le Grenier, en présence de Jean-Prosper Gay-Para. (Photo Collection Georges Allam)

Fermé pour cause de guerre, la boîte n'a plus jamais rouvert ses portes, à l'exception d'une seule nuit, en 1982, pour y célébrer un anniversaire. L’Excelsior en 1993. (Photo Collection Georges Allam)

Fermé pour cause de guerre, la boîte n'a plus jamais rouvert ses portes, à l'exception d'une seule nuit, en 1982, pour y célébrer un anniversaire. L’Excelsior en 1993. (Photo Collection Georges Allam)

Jean-Prosper Gay-Para devant les ruines de Beyrouth en 1994. (Photo Collection Georges Allam)

Jean-Prosper Gay-Para devant les ruines de Beyrouth en 1994. (Photo Collection Georges Allam)

Jean-Prosper Gay-Para devant le Palm Beach, on y aperçoit la pancarte du Grenier. (Photo Collection Georges Allam)

Jean-Prosper Gay-Para devant le Palm Beach, on y aperçoit la pancarte du Grenier. (Photo Collection Georges Allam)

En 2011, la journaliste Delphine Abirached Darmency franchit pour la première fois les portes fermées des Caves du Roy. Documents originaux retrouvés à l’Excelsior. Collection Les Caves du Roy

En 2011, la journaliste Delphine Abirached Darmency franchit pour la première fois les portes fermées des Caves du Roy. Documents originaux retrouvés à l’Excelsior. Collection Les Caves du Roy

Fascinée par le lieu, elle commence une enquête sur ce témoin oublié de l'âge d'or de Beyrouth. Photo collection Georges Allam

Fascinée par le lieu, elle commence une enquête sur ce témoin oublié de l'âge d'or de Beyrouth. Photo collection Georges Allam

Elle se met à conserver les archives qu'elle y trouve. Documents originaux retrouvés à l’Excelsior. Collection Les Caves du Roy

Elle se met à conserver les archives qu'elle y trouve. Documents originaux retrouvés à l’Excelsior. Collection Les Caves du Roy

Et prépare aujourd'hui une exposition interactive et immersive ainsi qu'un livre sur ce lieu mythique. Photo Stephane Lagoutte

Et prépare aujourd'hui une exposition interactive et immersive ainsi qu'un livre sur ce lieu mythique. Photo Stephane Lagoutte

L'exposition est prévue pour décembre 2019 à Beit Beirut. Photo Stephane Lagoutte

L'exposition est prévue pour décembre 2019 à Beit Beirut. Photo Stephane Lagoutte