Lundi 14 mai 2018, près de 60 Palestiniens ont été tués sous les balles israéliennes. Sur cette photo, des soldats patrouillent à la frontière entre Gaza et Israël, le 14 mai. REUTERS/Amir Cohen

Lundi 14 mai 2018, près de 60 Palestiniens ont été tués sous les balles israéliennes. Sur cette photo, des soldats patrouillent à la frontière entre Gaza et Israël, le 14 mai. REUTERS/Amir Cohen

Ils étaient des milliers de Palestiniens à manifester contre l'inauguration de l'ambassade américaine à Jérusalem, concrétisation l'une des promesses les plus controversées du président Donald Trump. / AFP / MOHAMMED ABED

Ils étaient des milliers de Palestiniens à manifester contre l'inauguration de l'ambassade américaine à Jérusalem, concrétisation l'une des promesses les plus controversées du président Donald Trump. / AFP / MOHAMMED ABED

Des dizaines de milliers de Palestiniens ont protesté toute la journée dans la bande de Gaza, dont la périphérie avait été déclarée zone militaire close. AFP / JACK GUEZ

Des dizaines de milliers de Palestiniens ont protesté toute la journée dans la bande de Gaza, dont la périphérie avait été déclarée zone militaire close. AFP / JACK GUEZ

Cette journée a été la plus meurtrière du conflit israélo-palestinien depuis la guerre de l'été 2014 dans la bande de Gaza. AFP / Thomas COEX

Cette journée a été la plus meurtrière du conflit israélo-palestinien depuis la guerre de l'été 2014 dans la bande de Gaza. AFP / Thomas COEX

Si le bilan s'élève à plus de 59 morts, des milliers de Palestiniens, plus de 2.400, ont été blessés.  AFP / Thomas COEX

Si le bilan s'élève à plus de 59 morts, des milliers de Palestiniens, plus de 2.400, ont été blessés. AFP / Thomas COEX

Les soldats israéliens ont riposté à l'aide de gaz lacrymogènes et de moyens anti-émeutes, à balles réelles. AFP / MAHMUD HAMS

Les soldats israéliens ont riposté à l'aide de gaz lacrymogènes et de moyens anti-émeutes, à balles réelles. AFP / MAHMUD HAMS

La direction palestinienne a crié au "massacre". AFP / MAHMUD HAMS

La direction palestinienne a crié au "massacre". AFP / MAHMUD HAMS

Ici, un proche de Ahmad el-Rantisi, un Palestinien tué à la frontière, est consolé par ses proches à l'hôpital à Gaza. REUTERS/Mohammed Salem

Ici, un proche de Ahmad el-Rantisi, un Palestinien tué à la frontière, est consolé par ses proches à l'hôpital à Gaza. REUTERS/Mohammed Salem

Les adversaires d'Israël et des organisations de défense des droits de l'Homme ont condamné l'Etat hébreu pour usage disproportionné de la force.  AFP / MAHMUD HAMS

Les adversaires d'Israël et des organisations de défense des droits de l'Homme ont condamné l'Etat hébreu pour usage disproportionné de la force. AFP / MAHMUD HAMS

Ici, des Palestiniens se mettent à l'abri des tirs lors d'affrontements avec l'armée israélienne. AFP / MAHMUD HAMS

Ici, des Palestiniens se mettent à l'abri des tirs lors d'affrontements avec l'armée israélienne. AFP / MAHMUD HAMS

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a justifié l'usage de la force par le droit d'Israël à défendre ses frontières contre les agissements "terroristes" du mouvement islamiste Hamas. Ici, des soldats israéliens regardent des pneus en feu près d'un champ de blé à la frontière. AFP / JACK GUEZ

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a justifié l'usage de la force par le droit d'Israël à défendre ses frontières contre les agissements "terroristes" du mouvement islamiste Hamas. Ici, des soldats israéliens regardent des pneus en feu près d'un champ de blé à la frontière. AFP / JACK GUEZ

De leur côté, les Palestiniens ont mis le feu à des pneus.  AFP / Thomas COEX

De leur côté, les Palestiniens ont mis le feu à des pneus. AFP / Thomas COEX

Il ont aussi lancé des bouteilles incendiaires et fait rouler des pneus en flammes vers les soldats israéliens. AFP / SAID KHATIB

Il ont aussi lancé des bouteilles incendiaires et fait rouler des pneus en flammes vers les soldats israéliens. AFP / SAID KHATIB

 Les cerfs-volants faisant passer des bouteilles incendiaires de l'autre côté de la barrière sont devenus l'un des symboles de la protestation. REUTERS/Amir Cohen

Les cerfs-volants faisant passer des bouteilles incendiaires de l'autre côté de la barrière sont devenus l'un des symboles de la protestation. REUTERS/Amir Cohen