Spécial législatives libanaises 2018

X

Liban

« Les législatives ont renforcé les armes de la résistance », affirme le Hezbollah

Partis
OLJ
14/05/2018

Le secrétaire général adjoint du Hezbollah, le cheikh Naïm Kassem, a affirmé « la constance » de la formule armée-peuple-résistance, qui, rappelons-le, n’avait pas été expressément intégrée à la déclaration ministérielle du cabinet de Saad Hariri.
« Le peuple fidèle s’est rendu aux urnes pour dire oui à l’armée, au peuple et à la résistance », a déclaré le responsable chiite, pour qui « cette équation est désormais une constante qui ne supporte aucun remaniement ». « Ceux qui tentent de jouer sur les mots, en remplaçant le terme de “résistance” par un autre, ou en innovant une formule de substitution à celle du triptyque, verront que c’est une perte de temps : ils ne feront que s’attarder sur la forme des mots, alors que ce triptyque a une consistance réelle, au-delà de la forme », a-t-il ajouté, en précisant que, « sans la résistance, l’armée et le peuple, l’État n’aurait été ni fort ni existant ».

La déclaration ministérielle
C’est une référence, cette fois explicite, à la déclaration ministérielle qu’a choisi de faire le député élu du bloc Amal, Hani Kobeissi. « Nous refuserons l’omission du terme “résistance” dans la déclaration ministérielle », a-t-il fait valoir hier.
Pour sa part, le président du conseil exécutif du Hezbollah, le cheikh Hachem Safieddine, a souligné que les législatives ont rendu « la résistance plus forte en politique et plus forte par ses armes ». « L’un des résultats les plus importants du scrutin est d’avoir prouvé l’inutilité de l’argent des Saoud et des pressions américaines et sionistes », a-t-il dit. Selon lui, « la résistance restera présente en force pour consolider son droit permanent de défendre son peuple et ses accomplissements ». C’est désormais une attention particulière que le Hezbollah voudrait accorder aux doléances socio-économiques, comme annoncé dans les discours électoraux du secrétaire général du parti. « Nous ne voulons exclure personne, mais souhaitons une coopération qui serve les intérêts socio-économiques des gens », a précisé le cheikh Safieddine.

Retour à la page d’accueil

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LE SPECTRE DES ARMES ILLEGALES QUI TIENNENT EN OTAGE TOUTE UNE COMMUNAUTE ET INTIMIDENT TOUTES LES AUTRES
... ET LA BETISE QUI A ACCEPTE ET PERMIS D,ALLER A DES LEGISLATIVES DANS DE TELLES CONDITIONS !

LA TABLE RONDE

VOX POPULI VOX DEI.

À présent il va falloir à la minorité parlementaire , cad des vaincus , de se faire à l'idée qu'il faudra qu'ils prient encore plus et plus fort pour que Dieu puisse entendre leurs prières pour qu'une PUISSANCE ÉTRANGÈRE, CAD VENUE DE L'EXTÉRIEUR , vienne à leur "secours".

Parce que de l'intérieur le peuple libanais a décidé de donner mandat à la RÉSISTANCE ET SES ALLIÉS de protéger ce nouveau Liban des usurpateurs de terre et des ressources naturelles.

NAIM KASSEM TU AS CARTE BLANCHE POUR AU MOINS TOUTE LA DURÉE DE CETTE LÉGISLATION.

Tony BASSILA

Le Liban n'est pas uni dans sa reconnaissance de la "résistance" comme faisant partie de ce tryptique armée-peuple-résistance.
M. Hariri et ses alliés semblent avoir raté ces élections. La nouvelle loi électorale à été le coup de grâce qui a fait échouer le courant du Futur de Hariri, pour s'imposer comme le plus grand groupe parlementaire, devancé et distancé par les Aounistes du CPL. Avenir d'autant plus incertain pour le Liban que certains nouveaux élus ou dirigeants du Hezbollah et Amal, n'hésitent plus à vanter voire imposer la place qu'ils estiment prépondérente de la "résistance" dans la politique du futur gouvernement qui sera éventuellement formé.

gaby sioufi

naim kassem a dit vrai !
la resistance a gagne ! l'equation aussi fameuse que fumeuse l'a emporte .
simple calcul a faire :
hezbolla, amal , marada, psns, baas, cpl qqs 65 sieges = DEJA la majorite DU PEUPLE ......

ET si l'on ajoutait hariri ( on verra bien ) 19 sieges ,
les armeniens et qqs independants,
la alors ca ferait LA TRES GRANDE MAJORITE du peuple verrait ses elus louer cette equation.

Yves Prevost

"Nous refuserons l’omission du terme “résistance” dans la déclaration ministérielle". Et voilà la première phase annoncée de la mainmise de la milice iranienne sur l'Etat, et la légalisation de son arsenal.
Espérons que nos gouvernants sauront "résister", mais il est permis, malheureusement, d'en douter.

« Les législatives ont renforcé les armes de la résistance », affirme le Hezbollah

14/05/2018

Le secrétaire général adjoint du Hezbollah, le cheikh Naïm Kassem, a réaffirmé « la constance » du triptyque armée-peuple-résistance. Photo d’archives

Partis

OLJ

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

Retour à la page d’accueil
Commenter

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.
Merci.

Voir toutes les réactions
L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LE SPECTRE DES ARMES ILLEGALES QUI TIENNENT EN OTAGE TOUTE UNE COMMUNAUTE ET INTIMIDENT TOUTES LES AUTRES
... ET LA BETISE QUI A ACCEPTE ET PERMIS D,ALLER A DES LEGISLATIVES DANS DE TELLES CONDITIONS !

LA TABLE RONDE

VOX POPULI VOX DEI.

À présent il va falloir à la minorité parlementaire , cad des vaincus , de se faire à l'idée qu'il faudra qu'ils prient encore plus et plus fort pour que Dieu puisse entendre leurs prières pour qu'une PUISSANCE ÉTRANGÈRE, CAD VENUE DE L'EXTÉRIEUR , vienne à leur "secours".

Parce que de l'intérieur le peuple libanais a décidé de donner mandat à la RÉSISTANCE ET SES ALLIÉS de protéger ce nouveau Liban des usurpateurs de terre et des ressources naturelles.

NAIM KASSEM TU AS CARTE BLANCHE POUR AU MOINS TOUTE LA DURÉE DE CETTE LÉGISLATION.

Tony BASSILA

Le Liban n'est pas uni dans sa reconnaissance de la "résistance" comme faisant partie de ce tryptique armée-peuple-résistance.
M. Hariri et ses alliés semblent avoir raté ces élections. La nouvelle loi électorale à été le coup de grâce qui a fait échouer le courant du Futur de Hariri, pour s'imposer comme le plus grand groupe parlementaire, devancé et distancé par les Aounistes du CPL. Avenir d'autant plus incertain pour le Liban que certains nouveaux élus ou dirigeants du Hezbollah et Amal, n'hésitent plus à vanter voire imposer la place qu'ils estiment prépondérente de la "résistance" dans la politique du futur gouvernement qui sera éventuellement formé.

gaby sioufi

naim kassem a dit vrai !
la resistance a gagne ! l'equation aussi fameuse que fumeuse l'a emporte .
simple calcul a faire :
hezbolla, amal , marada, psns, baas, cpl qqs 65 sieges = DEJA la majorite DU PEUPLE ......

ET si l'on ajoutait hariri ( on verra bien ) 19 sieges ,
les armeniens et qqs independants,
la alors ca ferait LA TRES GRANDE MAJORITE du peuple verrait ses elus louer cette equation.

Yves Prevost

"Nous refuserons l’omission du terme “résistance” dans la déclaration ministérielle". Et voilà la première phase annoncée de la mainmise de la milice iranienne sur l'Etat, et la légalisation de son arsenal.
Espérons que nos gouvernants sauront "résister", mais il est permis, malheureusement, d'en douter.

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué