Spécial législatives libanaises 2018

X

Liban

Démonstrations de force à Beyrouth : Siniora condamne... le Hezbollah aussi

Sécurité
OLJ
10/05/2018

Plusieurs personnes ont condamné hier les affrontements qui ont secoué Choueifate au lendemain des législatives et les démonstrations de force des partisans du Hezbollah et du mouvement Amal dans des quartiers de la capitale, lundi soir, à la suite des annonces des résultats. Hier, une vidéo a circulé sur les réseaux sociaux montrant des partisans du Hezbollah circulant sur des motos et brandissant les drapeaux du parti à Zalka.
L’ancien Premier ministre et député sortant Fouad Siniora a ainsi estimé que ces événements ont pour effet d’« attiser les dissensions communautaires ». Dans un communiqué, il a souligné qu’au lendemain des législatives, « les efforts auraient dû se concentrer sur les moyens de faire face aux obstacles qu’affronte le Liban sur les plans national, politique, économique, administratif et de la vie quotidienne pour que le pays aille de l’avant afin de compenser les opportunités qu’il avait perdues, combler les dégâts (…) et faire face aux répercussions sur la scène intérieure de la situation compliquée et inquiétante au niveau régional et mondial ».
M. Siniora a qualifié de « honteux » cet « assaut des rues de la capitale qui a coïncidé avec la dixième commémoration de l’invasion militaire de Beyrouth par les milices du mouvement Amal et du Hezbollah, comme si d’aucuns cherchaient à raviver la discorde ». Réitérant sa condamnation de ces « pratiques dont ont témoigné Beyrouth et certaines régions du Liban », l’ancien Premier ministre a appelé les autorités judiciaires et sécuritaires à « trouver une solution radicale à ces débordements et à réprimer les tentatives de déstabilisation », comme à « sanctionner les coupables ».
De son côté, le candidat malheureux sur la liste des Forces libanaises à Hasbaya-Marjeyoun, Fady Salamé, a condamné le recours de partisans du Hezbollah et du mouvement Amal à des tentatives de provocation des habitants des villages de Kleyaa et de Marjeyoun. Dans un communiqué, il a expliqué que les partisans des deux formations ont circulé en convois dans ces villages, bloquant les routes et tirant dans l’air. « Ces pratiques n’ont pour effet que d’accentuer les tensions entre les habitants qui ont toujours été attachés à la coexistence », a-t-il déclaré, appelant « les responsables de ces groupes à faire preuve de responsabilité, rectifier la situation, contrôler ces éléments et ne pas se laisser entraîner dans des actes similaires ».

Le Hezbollah condamne aussi...
Pour sa part, le Hezbollah a démenti avoir organisé lui-même cette démonstration de force. « Le Hezbollah n’a rien à voir avec cette parade », a ainsi affirmé le parti chiite dans un communiqué. « Le parti n’a émis aucune décision dans ce sens et ne l’a pas organisée », a-t-il ajouté, condamnant « les comportements déplacés et slogans haineux qui ont porté atteinte à la dignité de certaines personnes ».
 « Dire que ces parades ont pour objectif d’imposer des conditions politiques est banal et nous rejetons ce comportement », a ajouté le texte, appelant les partisans à « mettre un terme à ce genre de défilé, à ne pas y participer et à ne pas répondre aux invitations dans ce sens circulant sur les réseaux sociaux ». Le Hezbollah a enfin appelé les forces de l’ordre à assumer leurs responsabilités « pour préserver la stabilité, la dignité et les droits des gens ».

Retour à la page d’accueil

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Le Faucon Pèlerin

Les démonstrations des partisans du Hezbollah sur des milliers de mobylettes à Kléyaa, à Marjéoun, à Achrafieh, à Zalka et ailleurs, ne sont que des spécimens (mastra) de ce qui se produirait sur toute de la superficie du territoire libanais au cas où, à Dieu ne plaise, l'Iran étenderait son emprise totale sur le Liban. Etat libre, indépendant, reconnu par tous les membres de l'ONU.

Le Faucon Pèlerin

Les démonstrations des partisans du Hezbollah sur des milliers de mobylettes à Kléyaa, à Marjéoun, à Achrafieh, à Zalka et ailleurs, ne sont que des spécimens (mastra) de ce qui se produirait sur toute de la superficie du territoire libanais au cas où, à Dieu ne plaise, l'Iran étende son emprise totale sur le Liban. Etat libre, indépendant, reconnu par rous les membres de l'ONU.

Démonstrations de force à Beyrouth : Siniora condamne... le Hezbollah aussi

10/05/2018

Sécurité

OLJ

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

Retour à la page d’accueil
Commenter

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.
Merci.

Voir toutes les réactions
Le Faucon Pèlerin

Les démonstrations des partisans du Hezbollah sur des milliers de mobylettes à Kléyaa, à Marjéoun, à Achrafieh, à Zalka et ailleurs, ne sont que des spécimens (mastra) de ce qui se produirait sur toute de la superficie du territoire libanais au cas où, à Dieu ne plaise, l'Iran étenderait son emprise totale sur le Liban. Etat libre, indépendant, reconnu par tous les membres de l'ONU.

Le Faucon Pèlerin

Les démonstrations des partisans du Hezbollah sur des milliers de mobylettes à Kléyaa, à Marjéoun, à Achrafieh, à Zalka et ailleurs, ne sont que des spécimens (mastra) de ce qui se produirait sur toute de la superficie du territoire libanais au cas où, à Dieu ne plaise, l'Iran étende son emprise totale sur le Liban. Etat libre, indépendant, reconnu par rous les membres de l'ONU.

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué