Spécial législatives libanaises 2018

X

Liban

Nouveau bloc du CPL au Parlement : incertitude autour de trois noms

Parts
OLJ
09/05/2018

Le bloc du Liban fort, présidé par le chef du Courant patriotique libre (CPL), le ministre et député élu Gebran Bassil, a tenu sa première réunion hier au siège du CPL au centre Mirna Chalouhy à Sin el-Fil. M. Bassil a annoncé que son bloc compte « 29 députés ». De ces députés, trois se sont absentés hier, que M. Bassil n’a pas nommés. Il s’agit de Michel Moawad (élu à Zghorta), d’Élie Ferzli (élu dans la Békaa-Ouest-Rachaya) et de Moustapha Ali Hussein (élu au siège alaouite du Akkar).
Selon nos informations, M. Moawad n’a toujours pas tranché la question de son adhésion au bloc du CPL, et prévoit de se réunir incessamment avec Gebran Bassil pour fixer les conditions de cette adhésion. On notera par ailleurs que l’annonce des résultats officiels du Akkar a été retardée jusqu’à hier, à cause d’un litige non déclaré autour du siège alaouite, qui a finalement été remporté par le candidat sur la liste du CPL absent de la réunion d’hier.
Les 26 députés présents sont, outre M. Bassil, Nicolas Sehnaoui, Chamel Roukoz, Antoine Pano, Edgar Traboulsi, Simon Abi Ramia, Roger Azar, Ibrahim Kanaan, Eddy Maalouf, Élias Bou Saab, Alain Aoun, Hekmat Dib, Mario Aoun, César Abi Khalil, Assaad Dergham, Georges Atallah, Salim Aoun, Ziad Assouad et Salim Khoury ; les trois députés du Tachnag, Hagop Pakradounian, Hagop Terzian et Alexandre Matossian, ainsi que les indépendants – considérés comme tels par le CPL –, Neemat Frem, Michel Daher, Talal Arslane et Farid Boustany.

Alliance Arslane-Bassil
C’est la présence de M. Arslane qui a marqué la réunion, hier, précédée par un aparté entre lui et Gebran Bassil. Les deux députés ont annoncé leur alliance. « Nous avons voulu que cette alliance soit la véritable garantie pour la réconciliation de la Montagne et le retour des déplacés (de la guerre civile) », a déclaré M. Bassil. « Notre bloc sera un soutien au mandat, mais aussi le support d’un recouvrement des droits des chrétiens et des druzes de la Montagne », a-t-il ajouté. Évoquant pour sa part son « partenariat avec le mandat », Talal Arslane a estimé que son alliance avec le CPL « a rendu à la réconciliation sa dimension la plus importante : un acte de foi plutôt que des slogans propices à l’instrumentalisation électorale ou politique ».


Lire aussi

La complainte des urnes, l'éditorial de Issa GORAIEB

Berry : Les résultats des législatives vont protéger le Liban

Le retour de figures proches de Damas au Parlement libanais, « une gifle pour le camp souverainiste » ?

Législatives libanaises : la répartition des forces au sein du nouveau Parlement

Législatives libanaises 2018 : Les leçons à retenir du scrutin

Liban : le Parlement élu vs le Parlement sortant (graphiques)

Et retrouvez tous les articles sur les résultats des législatives libanaises dans notre espace dédié

Retour à la page d’accueil

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Saliba Nouhad

Que d’enfantillages et de fanfaronnades, Messieurs.
Finalement la montagne a accouché d’une souris.
Espérons que vous allez vous mettre au travail rapidement!
Tout le monde vous attend au tournant...

Bery tus

mais dit donc ou sont les 75 a 80% de libanais chrétiens que vous representer Mr Bassil ?!?

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

TROP DE BLA... BLA... BLA...

Jean abou Fayez

Ceux qui garantissent l'indépendance du Liban ! Bravo messieurs. La clairevoyance d'Aoun a sauvé ce pays.

gaby sioufi

NORMAL QUE MOAWAD HESITE ENCORE ..... il lui faut etre convaincu par GB ...
CE QUI EST FORT DIFFICILE, etant donne ....

A RELEVER :
le candidat ALAOUITE ELU au Akkar ....... CPL ? ALAOUITE? CPL? hmmmm !

Yves Prevost

Nommer "bloc du Liban fort" un groupe de parlementaires alliés au Hezbollah est un bel exemple d'antiphrase!

Nouveau bloc du CPL au Parlement : incertitude autour de trois noms

09/05/2018

Scène de célébration lors de la première réunion du bloc du CPL, hier, à Sin el-Fil. Photo Tayyar.org

Parts

OLJ

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

Retour à la page d’accueil
Commenter

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.
Merci.

Voir toutes les réactions
Saliba Nouhad

Que d’enfantillages et de fanfaronnades, Messieurs.
Finalement la montagne a accouché d’une souris.
Espérons que vous allez vous mettre au travail rapidement!
Tout le monde vous attend au tournant...

Bery tus

mais dit donc ou sont les 75 a 80% de libanais chrétiens que vous representer Mr Bassil ?!?

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

TROP DE BLA... BLA... BLA...

Jean abou Fayez

Ceux qui garantissent l'indépendance du Liban ! Bravo messieurs. La clairevoyance d'Aoun a sauvé ce pays.

gaby sioufi

NORMAL QUE MOAWAD HESITE ENCORE ..... il lui faut etre convaincu par GB ...
CE QUI EST FORT DIFFICILE, etant donne ....

A RELEVER :
le candidat ALAOUITE ELU au Akkar ....... CPL ? ALAOUITE? CPL? hmmmm !

Yves Prevost

Nommer "bloc du Liban fort" un groupe de parlementaires alliés au Hezbollah est un bel exemple d'antiphrase!

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué