Spécial législatives libanaises 2018

X

Liban

La mission de l’UE se félicite de la bonne tenue « pacifique » des législatives libanaises

Observateurs

Les Européens souhaitent davantage d’efforts pour améliorer la représentation des femmes.

09/05/2018

Les observateurs européens se sont félicités hier de la bonne tenue des élections au Liban lors d’une conférence de presse tenue par la chef de la mission Elena Valenciano, en présence du président de la délégation du Parlement européen, José Ignacio Salafranca.

« Le vote s’est déroulé dans une atmosphère globalement pacifique et à l’ombre d’une gestion efficace marquée par la présence de délégués des divers candidats et listes. Quant au décompte des voix, il était transparent. Tous les observateurs de l’UE ont pu suivre le processus sans entraves », constate la mission européenne dans un communiqué, se félicitant aussi des innovations introduites, tels que le vote des expatriés, l’application de la proportionnelle et les bulletins de vote préimprimés.

Tels sont les points forts des législatives libanaises sur lesquels les observateurs européens ont mis l’accent lors d’une conférence de presse tenue hier dans un hôtel de Beyrouth. Il reste cependant, selon eux, des efforts à faire, notamment sur le plan de la représentation des femmes.

 « Une loi avec un système de quota devrait être adoptée pour hâter l’entrée des femmes dans la vie politique. Nous avons vu des femmes candidates, des femmes électrices et des femmes déléguées de liste. Elles ont été uniquement six (sur 128) à accéder à des sièges parlementaires », a souligné Elena Valenciano. Un autre effort devrait être effectué dans le cadre du financement des campagnes électorales. Il faudra ainsi que la Commission de supervision des élections ait plus de prérogatives judiciaires et qu’elle commence à travailler plus tôt à préparer les législatives, pour une meilleure transparence financière des élections. 



(Lire aussi : Infractions et dérapages, lors des législatives libanaises, en images et vidéos)


Mme Valenciano s’est aussi penchée sur les campagnes médiatiques, appelant dans l’avenir à trouver les moyens de permettre à tous les candidats, et non seulement les plus nantis, d’avoir accès aux divers médias.  Elle a également noté que « des efforts devraient être fournis pour faciliter le processus aux personnes handicapées, notamment en matière d’accessibilité des personnes à motricité réduite aux bureaux de vote ou encore de la création de bulletins électoraux en braille ». 

Prenant la parole, M. Salafranca a mis l’accent sur « le rôle positif joué par les forces armées libanaises qui ont facilité les opérations de vote ». Il s’est dit satisfait car « le scrutin s’est bien déroulé, dans le calme, de manière organisée et consensuelle ». Il a également appelé à « garantir la transparence des financements des campagnes électorales ». 

La mission des observateurs européens n’est pas entrée dans les détails des questions posées par la presse, éludant celles portant sur de nombreuses affaires en relation avec le scrutin, notamment l’ouverture de bureaux de vote à Baalbeck-Hermel jusqu’à 23 heures, l’interdiction signifiée à des délégués des Forces libanaises d’entrer dans certains bureaux de cette circonscription et à ceux de la société civile à Beyrouth de prendre part au décompte des voix, ainsi que les incidents de lundi soir dans diverses régions du Liban, notamment à Beyrouth. 

Notons que, lundi, l’Association pour la démocratie des élections (LADE) avait pour sa part relevé 3 000 irrégularités lors de ce scrutin.  Le rapport final de la mission devra être présenté dans les deux mois à venir.


Lire aussi

La complainte des urnes, l'éditorial de Issa GORAIEB

Législatives libanaises : les violations à la pelle seront soumises au Conseil constitutionnel

Derrière l’abstention aux législatives libanaises, deux coupables : le rejet de la loi et le découragement

Remaniement des votes au Baalbeck-Hermel : chercher le courant du Futur ?

Les partisans de Joumana Haddad contestent les résultats des législatives



Retour à la page d’accueil

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

DAMMOUS Hanna

Indirectement les observateurs occidentaux des élections au Liban de 2018, sont dans le relatif régional, c-à-d: "dans le royaume des aveugles le borgne est roi."

Stes David

Et le taux de participation de seulement 49.2 pourcent, ils ne parlent pas de cela ? On pourrait même se poser la question si des élections avec un taux de 49.2 sont valides et répresentatifs ... Je parle un peu amèr car je trouve que "nous" européens ne devons pas observer les élections au Liban. On joue un peu "faux témoin" et on donne une certaine apologie à ces élections en étant présent. Mais bien-sûr quand on dit "nous" il faut tenir dans la tête qu'il n'existe pas vraiement un "nous" en Europe, une illusion de penser que les peuples diverses comme nous sommes, sont une seule entité.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LES AVEUGLES ET SOURDS AU ROYAUME DIVIN N,ONT VU QUE DES ANGES !

Irene Said

LADE a relevé 3000 irrégularités...tandis que ces soi-disant "observateurs européens se félicitent de la bonne tenue des élections au Liban..."
On croit rêver, pourtant on s'y attendait.

Ces observateurs ont éludé les questions portant sur de nombreuses affaires en relation avec le scrutin...
Alors, que sont-ils venus faire au Liban ???
Quelle honte pour ces "observateurs européens" et pour ceux qui les ont envoyés et payés !
Irène Saïd

Yves Prevost

Il semble que l'UE n'ait envoyé que des observateurs sourds et aveugles!

La mission de l’UE se félicite de la bonne tenue « pacifique » des législatives libanaises

09/05/2018

Lors d’une conférence de presse à Beyrouth, hier, les observateurs européens ont souligné la « gestion efficace » des législatives de dimanche, soulignant notamment « la présence de délégués des divers candidats et listes ».

Observateurs

Les Européens souhaitent davantage d’efforts pour améliorer la représentation des femmes.

Patricia KHODER | OLJ

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

Retour à la page d’accueil
Commenter

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.
Merci.

Voir toutes les réactions
DAMMOUS Hanna

Indirectement les observateurs occidentaux des élections au Liban de 2018, sont dans le relatif régional, c-à-d: "dans le royaume des aveugles le borgne est roi."

Stes David

Et le taux de participation de seulement 49.2 pourcent, ils ne parlent pas de cela ? On pourrait même se poser la question si des élections avec un taux de 49.2 sont valides et répresentatifs ... Je parle un peu amèr car je trouve que "nous" européens ne devons pas observer les élections au Liban. On joue un peu "faux témoin" et on donne une certaine apologie à ces élections en étant présent. Mais bien-sûr quand on dit "nous" il faut tenir dans la tête qu'il n'existe pas vraiement un "nous" en Europe, une illusion de penser que les peuples diverses comme nous sommes, sont une seule entité.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LES AVEUGLES ET SOURDS AU ROYAUME DIVIN N,ONT VU QUE DES ANGES !

Irene Said

LADE a relevé 3000 irrégularités...tandis que ces soi-disant "observateurs européens se félicitent de la bonne tenue des élections au Liban..."
On croit rêver, pourtant on s'y attendait.

Ces observateurs ont éludé les questions portant sur de nombreuses affaires en relation avec le scrutin...
Alors, que sont-ils venus faire au Liban ???
Quelle honte pour ces "observateurs européens" et pour ceux qui les ont envoyés et payés !
Irène Saïd

Yves Prevost

Il semble que l'UE n'ait envoyé que des observateurs sourds et aveugles!

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué