Spécial législatives libanaises 2018

X

Liban

Les partisans de Joumana Haddad contestent les résultats des législatives

Législatives 2018

Un sit-in a été organisé en face du ministère de l’Intérieur.

08/05/2018

Les partisans de la société civile ont manifesté hier en fin d’après-midi devant le ministère de l’Intérieur. Devant les médias présents, quelques centaines de personnes ont exprimé leur colère face aux résultats du scrutin dans la circonscription de Beyrouth I. La veille, les médias annonçaient, en se basant sur les chiffres fournis par la machine électorale de la liste Koullouna watani, Joumana Haddad comme ayant remporté le siège réservé aux minorités. Selon les résultats annoncés en soirée par le ministre de l’Intérieur, ce n’était finalement pas elle mais Antoine Pano, de la liste du CPL, qui a remporté ce siège.


(Lire aussi : Machnouk promet les résultats complets des législatives « dans les 36 à 48 heures »)


Pourtant, les personnes responsables du dépouillement des votes s’étaient assurées à plusieurs reprises des chiffres qui confirmaient la victoire de Mme Haddad, selon les témoignages recueillis. Or, comme l’affirme Verena el-Amil, partisane de Li Baladi et témoin de l’affaire, « le décompte des voix a été refait, suite à une plainte, sans aucune justification ». D’après elle, là n’est pas le seul problème : « Les délégués de la société civile ont été mis à la porte du bureau de vote pendant 45 minutes sous prétexte que le système informatique devait être réparé. »
Elle ajoute avec indignation que « les médias n’ont pas accepté de faire état de cette irrégularité à cause de l’indisponibilité de reporters à ce moment-là ».
La manifestation organisée est donc « la conséquence logique de ces irrégularités qui doivent être corrigées », affirme Lucien Abou Rjeili, candidat de la société civile dans Beyrouth I. D’après lui, des « centaines de milliers d’irrégularités » ont été relevées.
Les représentants de la liste Koullouna watani se préparent avec l’aide de leurs avocats à présenter un recours en justice, explique Gilbert Doumit, un autre candidat. « Même les délégués de la LADE ont été mis à la porte pendant que les responsables du bureau de vote se chargeaient de réparer le système défaillant », affirme M. Doumit qui était présent sur place lors des faits.
 « Nous ne sommes pas seulement là pour moi, mais aussi pour les 7 000 violations qui ont été rapportées », souligne Joumana Haddad.


(Lire aussi : Législatives libanaises : les violations à la pelle seront soumises au Conseil constitutionnel)


Il est clair pour ses partisans que les zones d’ombre de ce dépouillement vont à l’encontre de la démocratie et de la transparence attendue. Les membres de la liste Koullouna watani se sont réunis après le sit-in afin de mettre au point une stratégie juridique avec l’aide de leurs avocats.
La déception était palpable aussi bien chez les candidats de la liste de la société civile que chez les étudiants présents en masse et qui essayaient de s’accrocher à cette victoire d’un soir. Christine Zoghbi, étudiante en droit à l’USJ, ne cache pas cette déception en rappelant qu’ « à l’heure où les élections législatives sont censées porter la voix de la souveraineté populaire, elles portent celle de la division causée par la recherche d’intérêts particuliers ».


Lire aussi

Première lecture, l'édito de Michel Touma

Bassil : « Nous avons gagné »

Pharaon : Je continuerai à suivre de près toutes les questions importantes du pays

Législatives : "grande victoire" et "objectif atteint", se félicite Nasrallah

Législatives : Hariri annonce que son mouvement a perdu un tiers de ses sièges

Législatives libanaises : "Hezbollah = Liban", réagit un ministre israélien

Retour à la page d’accueil

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Les partisans de Joumana Haddad contestent les résultats des législatives

08/05/2018

« Nous ne sommes pas seulement là pour moi, mais aussi pour les 7 000 violations qui ont été relevées », a martelé Joumana Haddad devant ses partisans. Photo Hassan Assal

Législatives 2018

Un sit-in a été organisé en face du ministère de l’Intérieur.

Antoine ABDEL WAHED | OLJ

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

Retour à la page d’accueil
Commenter

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.
Merci.

Voir toutes les réactions
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué