Spécial législatives libanaises 2018

X

Liban

Pharaon : Je continuerai à suivre de près toutes les questions importantes du pays

Législatives 2018 - Beyrouth I
OLJ
08/05/2018

Le ministre d’État à la Planification et député sortant Michel Pharaon a assuré hier que, malgré sa défaite au scrutin de dimanche, il continuera à suivre de près toutes les questions importantes du pays.
« Au cours des dernières semaines, nous avons vécu à Achrafieh plusieurs batailles ayant pour objectifs de réduire l’influence de Michel Pharaon et de circonscrire les Forces libanaises », a-t-il ajouté lors d’un point de presse dans lequel il est revenu sur sa défaite électorale. « J’aurais pu choisir le chemin le plus facile pour préserver mon siège, mais cela aurait été aux dépens de mes principes », a-t-il affirmé.

M. Pharaon a souligné dans ce cadre qu’il n’a pas de reproches à « faire au chef de l’État, Michel Aoun, qui m’avait félicité d’avance pour ma prochaine élection aux législatives après notre collaboration lors des municipales, ni au Premier ministre Saad Hariri qui m’avait demandé de former une liste à Achrafieh en m’alliant au courant du Futur et au Tachnag ». M. Pharaon a ainsi rappelé qu’il n’avait pas accepté tout de suite, parce qu’il voulait voir s’il y avait une possibilité d’une grande alliance entre les parties du 14 Mars, notant qu’il était naturel pour lui d’intégrer la liste formée par les Forces libanaises et les Kataëb. « Je n’ai pas de reproches à faire non plus au leader des FL, Samir Geagea », a-t-il déclaré.


(Lire aussi : Machnouk promet les résultats complets des législatives « dans les 36 à 48 heures »)


Saluant les partisans des FL, M. Pharaon a expliqué que plus il se rapprochait de M. Geagea, plus il rencontrait d’obstacles. « Nous avons découvert l’ampleur des pressions exercées sur les FL », a-t-il constaté, déclarant avoir refusé d’utiliser l’argent électoral.
 « Nous avons mené cette bataille avec fierté, dignité et respect, a insisté M. Pharaon. Il est clair qu’il y a eu des infractions durant la nuit, notamment dans certains bureaux de vote et centres de décompte, et nous verrons dans les prochains jours si cela peut faire l’objet d’un recours en invalidation. »

Félicitant la société civile, il a noté qu’en tant qu’indépendant, il partage avec elle un grand nombre de valeurs. « Un grand nombre de nos partisans ont voté en faveur de la société civile, parce que, quelque part, ils sont déçus par la classe politique et par la corruption, a-t-il avancé. Lors de la prochaine étape, nous allons évaluer ce qui s’est passé et nous suivrons les constantes nationales et les dossiers qui concernent la région. »
Annonçant enfin qu’il cessait d’exercer ses fonctions de ministre, M. Pharaon a conclu : « Nous sommes indépendants, libres et souverains. »


Lire aussi

Première lecture, l'édito de Michel Touma

Les partisans de Joumana Haddad contestent les résultats des législatives

« Je suis imbattable », affirme Hariri

Le « merci » des FL

Nasrallah : « Beyrouth est et restera la capitale de la résistance »

Législatives libanaises : les violations à la pelle seront soumises au Conseil constitutionnel

Démonstration de force symbolique du Hezbollah à Beyrouth

Derrière l’abstention aux législatives libanaises, deux coupables : le rejet de la loi et le découragement

Remaniement des votes au Baalbeck-Hermel : chercher le courant du Futur ?

Retour à la page d’accueil

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Pharaon : Je continuerai à suivre de près toutes les questions importantes du pays

08/05/2018

Michel Pharaon lors de sa conférence de presse. Photo ANI

Législatives 2018 - Beyrouth I

OLJ

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

Retour à la page d’accueil
Commenter

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.
Merci.

Voir toutes les réactions
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué