Spécial législatives libanaises 2018

X

À La Une

Législatives : Hariri annonce que son mouvement a perdu un tiers de ses sièges

Liban

"Je tends la main à tout Libanais pour contribuer à la stabilité politique et à l'amélioration des conditions de vie de l'ensemble des libanais", a déclaré le Premier ministre lors d'une conférence de presse.

OLJ
07/05/2018

Le Premier ministre libanais, Saad Hariri, a annoncé lundi que sa formation, le Courant du Futur, avait remporté 21 sièges sur 128 au Parlement, contre 33 lors du précédent scrutin tenu en 2009, reconnaissant qu'il s'attendait à ce que plus de candidats de sa formation soient élus. "Nous avions parié sur un meilleur résultat et un bloc plus large", a-t-il affirmé, justifiant ce recul en pointant notamment du doigt l'adoption d'une nouvelle loi électorale en 2017.

"Selon les résultats du scrutin, le Courant du Futur a remporté 21 sièges", a annoncé M. Hariri lors d'une conférence de presse à la Maison du Centre, au lendemain des élections législatives, les premières depuis neuf ans. "Nous aurions peut-être aimé en avoir trois ou quatre de plus, mais ce n'est pas la fin du monde".

"Le problème de cette loi électorale, c'est que plein de gens ne l'ont pas comprise", a-t-il assuré, s'exprimant sur un ton décontracté, plaisantant avec les journalistes. Il a toutefois reconnu que certaines "performances n'étaient pas à la hauteur", sans expliciter.

Le Premier ministre, qui a toutefois affirmé être "rassuré par les résultats", a souligné ne pas avoir de remarque concernant la loi électorale (qui se base, pour la première fois depuis l'indépendance sur un mode de scrutin proportionnel). "La loi électorale et les élections sont un des accomplissements de ces dernières années", a-t-il ajouté, affirmant ne pas s'être senti lésé par les dispositions de cette loi. M. Hariri a encore estimé que la nouvelle loi électorale "a permis à des formations comme les Forces libanaises de faire des percées dans des régions où elles n'auraient pas pu parvenir à d'aussi importants résultats avec un mode de scrutin majoritaire". 

Si les résultats officiels sont attendus dans la journée, les premières tendances laissent apparaître que le Hezbollah devrait, avec ses alliés, pouvoir forger plus facilement une majorité en sa faveur. Le scrutin a été marqué par un faible taux de participation (49,2%), des centaines d'infractions, ainsi que par l'émergence d'un mouvement de la société civile contestant les partis au pouvoir, qui devrait remporter deux sièges au Parlement.

Malgré les lourdes pertes, de l'ordre d'un tiers des sièges, Saad Hariri apparaît le mieux placé pour former le prochain gouvernement, son parti formant le plus important bloc à la Chambre des députés.
"Je tends la main à tout Libanais pour contribuer à la stabilité politique et à l'amélioration des conditions de vie de l'ensemble des libanais", a-t-il déclaré.


(Lire aussi : Législatives libanaises 2018 : Les leçons à retenir du scrutin)        


"Le Liban, c'est le gouvernement"
Le chef de l'Exécutif a dans ce contexte affirmé qu'il maintiendrait son alliance avec le chef de l'Etat, Michel Aoun, une alliance "qui garantit la stabilité du pays". Répondant à une question concernant la formation du futur gouvernement, dans un contexte de tensions entre les différentes composantes politiques, M. Hariri a indiqué que son "travail dans ce pays est de parvenir à des ententes entre les gens". "C'est ce que j'ai fait depuis que je suis Premier ministre", a-t-il lancé. 
Il a affirmé que, dans le cas où il serait en charge de la formation du gouvernement, il ne tolérerait en aucun cas que lui soient posées des conditions. 

Concernant le succès remporté par le Hezbollah, et les déclarations du ministre israélien de l'Education, qui a affirmé plus tôt dans la journée que le Liban se confond avec le parti chiite, M. Hariri a souligné que "le Liban, c'est le gouvernement et la distanciation. C'est vrai que le Hezbollah a un bloc parlementaire d'une quinzaine de députés, et qu'il détient des armes illégitimes, mais cette question se pose sur la scène régionale, pas locale". 

M. Hariri a estimé que la communauté internationale devrait "voir d'un œil positif la formation du nouveau Parlement", indiquant que les élections avaient été "très attendues" dans le monde entier. 

Alors que M. Hariri s'adressait à la presse à la Maison du Centre, des dizaines de jeunes partisans du Courant du Futur bloquaient l'autoroute du sud à hauteur de Naamé (sud de Beyrouth), en direction de la capitale, célébrant les résultats annoncés par le Premier ministre. 



Lire aussi
Législatives 2018 : ce qu'en dit la presse locale et régionale

Témoignages : Paroles d'électeurs libanais : "Nous sommes heureux de pouvoir exercer enfin notre droit de vote"   

Législatives 2018, Infinity War(s), l'édito de Ziyad Makhoul

Après les élections, Baabda se focalisera sur deux grands dossiers, le décryptage de Scarlett Haddad

Retour à la page d’accueil

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

ON PAVOISE A TEHERAN !

KARIM GHAZZAOUI

A trop vouloir imiter le grand et l unique Rafic Hariri qui a le grand crédit d’avoir reconstruit le Liban après la guerre civile
Qu est ce que vous avez achevez les 10 dernières années
Les selfies ridicules que vous prenez au quotidien ne feront pas revenir l’électricité, l’eau, le débarrassage de l’ordure au peuple Libanais
Vous avez eu plusieurs années pour mettre vos politiques en application mais le résultat au point mort
Pourquoi votez pour vous , vous êtes aussi mauvais que les autres politiciens, que des paroles mais pas d’actes

Bery tus

Bravo au CPL qui par leur soutien au armes viennent de donner sur un plateau en or le futur du liban aux armes illégales .. maintenant si le liban subit destruction VOUS NE VOUS EN PRENDREZ QU'A VOUS

car les moumana3istes sont fort pour amplifier leur forces .. or que l'on a bien vue qu'ils ne peuvent rien militairement contre leur ennemis et des preuves il y en a énormément derniere en date l'attaque subit par les forces iraniennes et alliers sans pour autant qu'ils ne répondent et ils ne répondront ni maintenant ni apres bien qu'ils avaient pavoiser que les attaques ne resteront plus impunies

cher libanais libanaises vous venez de remettre les memes personnes a leurs places les memes que vous dénonciez plutôt

AIGLEPERçANT

Je le disais plus haut , Saad devra composer avec les forces de la résistance hezb , Amal et CPL pour espérer être reconduit au poste de 1er ministre .

La nouvelle orientation de la politique au Liban sera celle de plus d'indépendance et de liberté quant à nos valeurs traditionnelles d'orientaux .

AVEC LA FORCE EN PLUS , ET LES MOYENS QUI ACCOMPAGNERONT CETTE FORCE .

Bery tus

et voila Mr Hariri laisser tomber vos alliers naturel .. voici que les FL ont fait bcp plus qu'ils imaginaient

les vrais gagnant des ces legislatives sont les FL qu'on le veuille ou non sont les véritables gagnant de ces elections

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

C,EST AINSI QUAND ON DEMISSIONNE POUR LES RAISONS ALORS ENUMEREES PUIS ON REVIENT SUR SA DEMISSION ET ON ACCEPTE D,ALLER A DES LEGISLATIVES MALGRE LA PRESENCE DE DEUX MILICES ILLEGALEMENT ARMEES ET QUI DETIENNENT TOUTE LEUR COMMUNAUTE EN OTAGE TOUT EN INTIMIDANT LES AUTRES ET ON REVE DE LIBERTE ET DE DEMOCRATIE DANS DE TELLES CIRCONSTANCES ! C,ETAIT ATTENDU ! VOUS AVEZ VOUS ET TOUS LES AUTRES QUI CHANTIEZ LES BIENFAITS D,UNE LOI DONT POURTANT LES RESULTATS ETAIENT CLAIRS EXCEPTE AUX AVEUGLES LIVRE LE PAYS A LA MAINMISE IRANIENNE !

Jean Michael

Voila ou mene trop de compromissions!! Il a voulu reinventer la roue!Il faut lire l'histoire. Notre cher Saad a oublie notre adage "Prend conseil aupres d'une personne ayant une experience plutot qu'aupres d'un medecin!"

Législatives : Hariri annonce que son mouvement a perdu un tiers de ses sièges

07/05/2018

Le Premier ministre libanais, Saad Hariri, a annoncé lundi que que sa formation, le Courant du Futur, avait remporté 21 sièges sur 128 au Parlement, contre 33 lors du précédent scrutin tenu en 2009, reconnaissant qu'il s'attendait à ce que plus de candidats de sa formation soient élus. REUTERS/Mohamed Azakir

Liban

"Je tends la main à tout Libanais pour contribuer à la stabilité politique et à l'amélioration des conditions de vie de l'ensemble des libanais", a déclaré le Premier ministre lors d'une conférence de presse.

OLJ

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

Retour à la page d’accueil
Commenter

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.
Merci.

Voir toutes les réactions
L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

ON PAVOISE A TEHERAN !

KARIM GHAZZAOUI

A trop vouloir imiter le grand et l unique Rafic Hariri qui a le grand crédit d’avoir reconstruit le Liban après la guerre civile
Qu est ce que vous avez achevez les 10 dernières années
Les selfies ridicules que vous prenez au quotidien ne feront pas revenir l’électricité, l’eau, le débarrassage de l’ordure au peuple Libanais
Vous avez eu plusieurs années pour mettre vos politiques en application mais le résultat au point mort
Pourquoi votez pour vous , vous êtes aussi mauvais que les autres politiciens, que des paroles mais pas d’actes

Bery tus

Bravo au CPL qui par leur soutien au armes viennent de donner sur un plateau en or le futur du liban aux armes illégales .. maintenant si le liban subit destruction VOUS NE VOUS EN PRENDREZ QU'A VOUS

car les moumana3istes sont fort pour amplifier leur forces .. or que l'on a bien vue qu'ils ne peuvent rien militairement contre leur ennemis et des preuves il y en a énormément derniere en date l'attaque subit par les forces iraniennes et alliers sans pour autant qu'ils ne répondent et ils ne répondront ni maintenant ni apres bien qu'ils avaient pavoiser que les attaques ne resteront plus impunies

cher libanais libanaises vous venez de remettre les memes personnes a leurs places les memes que vous dénonciez plutôt

AIGLEPERçANT

Je le disais plus haut , Saad devra composer avec les forces de la résistance hezb , Amal et CPL pour espérer être reconduit au poste de 1er ministre .

La nouvelle orientation de la politique au Liban sera celle de plus d'indépendance et de liberté quant à nos valeurs traditionnelles d'orientaux .

AVEC LA FORCE EN PLUS , ET LES MOYENS QUI ACCOMPAGNERONT CETTE FORCE .

Bery tus

et voila Mr Hariri laisser tomber vos alliers naturel .. voici que les FL ont fait bcp plus qu'ils imaginaient

les vrais gagnant des ces legislatives sont les FL qu'on le veuille ou non sont les véritables gagnant de ces elections

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

C,EST AINSI QUAND ON DEMISSIONNE POUR LES RAISONS ALORS ENUMEREES PUIS ON REVIENT SUR SA DEMISSION ET ON ACCEPTE D,ALLER A DES LEGISLATIVES MALGRE LA PRESENCE DE DEUX MILICES ILLEGALEMENT ARMEES ET QUI DETIENNENT TOUTE LEUR COMMUNAUTE EN OTAGE TOUT EN INTIMIDANT LES AUTRES ET ON REVE DE LIBERTE ET DE DEMOCRATIE DANS DE TELLES CIRCONSTANCES ! C,ETAIT ATTENDU ! VOUS AVEZ VOUS ET TOUS LES AUTRES QUI CHANTIEZ LES BIENFAITS D,UNE LOI DONT POURTANT LES RESULTATS ETAIENT CLAIRS EXCEPTE AUX AVEUGLES LIVRE LE PAYS A LA MAINMISE IRANIENNE !

Jean Michael

Voila ou mene trop de compromissions!! Il a voulu reinventer la roue!Il faut lire l'histoire. Notre cher Saad a oublie notre adage "Prend conseil aupres d'une personne ayant une experience plutot qu'aupres d'un medecin!"

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.