Spécial législatives libanaises 2018

X

Dernières Infos

Vu à Hammana : Quand des "accompagnateurs" se disputent pour emmener une électrice âgée voter...

législatives libanaises 2018
OLJ
06/05/2018

Plusieurs infractions ont été notées, dans le cadre de cette journée de législatives au Liban, le premier scrutin de ce genre depuis 9  ans.

Ainsi, note envoyée spéciale dans la circonscription de Baabda (Mont Liban-III), a noté dans un bureau de vote à Hammana, une dispute entre "accompagnateurs" pour emmener une dame âgée à mobilité réduire voter.

L'empressement de personnes, au sein des bureaux de vote, pour "aider" les personnes âgées à voter, a également été dénoncé par Ahmad Hazim, responsable au sein du bureau de vote de Bécharré. "Les personnes âgées ne peuvent être accompagnées que si elles sont handicapées", insiste-t-il.


Les bureaux de vote libanais ont ouvert dimanche matin pour les premières élections législatives au Pays du Cèdre depuis neuf ans, après une période marquée par des épisodes de paralysie politique et la guerre en Syrie, l'un de ses pays voisins. Depuis 2009, les députés libanais ont auto-prorogé leur mandat à trois reprises. Les bureaux de vote ont ouvert à 07h00, heure locale, et fermeront à 19h00.



A Tripoli, un délégué rattaché à la machine électorale du candidat Najib Mikati, indiquait également à note envoyée spéciale, que de nombreuses personnes âgées avaient du mal à voter, en raison de la mise en oeuvre de la nouvelle loi électorale. "Il ressort de ce que je vois que de nombreux électeurs, surtout des personnes âgées, n'arrivent pas bien à comprendre comment voter. Ils passent beaucoup de temps dans l'isoloir, et ont l'air perdu. J'ai peur que de nombreuses voix finissent par être annulées". Ces législatives se déroulent selon une nouvelle loi électorale, qui prévoit notamment des listes fermées, alors que lors des derniers scrutins, il était possible de panacher. Par ailleurs, chaque électeur peut accorder une voix préférentielle à un candidat de la liste de son choix, à partir du moment où ce candidat est rattaché à son caza. 


Conformément à cette nouvelle loi électorale ratifiée en décembre dernier, un système de représentation proportionnelle a été mis en place. Le nombre de circonscriptions a aussi été modifié et les Libanais de l'étranger ont été pour la première fois autorisés à voter. Depuis les élections de 2009, le Parlement a étendu à trois reprises son propre mandat, dont la durée originelle était de quatre ans. Les premiers résultats officieux sont attendus dans la nuit de dimanche à lundi.


Deux autres types d'infractions ont été notées en cette journée électorale : le positionnement des isoloirs, en fait des pupitres dont la partie avant est simplement surélevée. En fonction de leur positionnement, le secret du vote n'est plus assuré. Plusieurs photos prises par les correspondants du presse à travers le Liban montrent également des électeurs qui se trouvent à deux, au même moment, derrière l'isoloir.


Deux électrices, ensemble derrière l'isoloir, à Tripoli. AFP / IBRAHIM CHALHOUB






Retour à la page d’accueil

Vu à Hammana : Quand des "accompagnateurs" se disputent pour emmener une électrice âgée voter...

06/05/2018

A Hammana, plusieurs "accompagnateurs" se sont disputés pour "aider" cette électrice d'un certain âge à voter. Photo M. M.

législatives libanaises 2018

OLJ

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

Retour à la page d’accueil
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué