Spécial législatives libanaises 2018

X

Dernières Infos

Paroles d'électeurs à Tripoli : "Je vote pour que cesse la fuite des cerveaux libanais"

législatives libanaises 2018
J.J. | OLJ
06/05/2018

Bassima, une mère de six enfants qui vote à Tripoli, capitale du Liban-Nord, explique qu'elle se rend aux urnes ce dimanche, dans le cadre des législatives libanaises, pour deux points essentiellement. "Je vote pour le développement à Tripoli. Nous avons avons tant besoin". Alors que deux de ses six enfants ont émigré, cette Libanaise affirme également voter pour "que l'on mette fin à la fuite des cerveaux. Trop de jeunes diplômés de Tripoli quittent le pays en quête d'un avenir meilleur. Ce n’est plus possible", lance-t-elle.


Les bureaux de vote libanais ont ouvert dimanche matin pour les premières élections législatives au Pays du Cèdre depuis neuf ans, après une période marquée par des épisodes de paralysie politique et la guerre en Syrie, l'un de ses pays voisins. Depuis 2009, les députés libanais ont auto-prorogé leur mandat à trois reprises. Les bureaux de vote ont ouvert à 07h00, heure locale, et fermeront à 19h00.

Alors que Tripoli est le théâtre d'une âpre bataille pour le leadership sunnite, un jeune homme dessine le portrait électoral de sa famille. "Dans ma famille, une personne vote pour Najib Mikati, car elle est employée par lui. Ma soeur, elle, est rattaché à la liste de la société civile Koullouna Watani. Moi et mon frère votons pour Saad Hariri. Au final, chacun est libre de ses opinions politiques", lance-t-il en riant.

En ce qui concerne l'organisation du scrutin, un délégué rattaché à la machine électorale du candidat Najib Mikati, assure que le vote se déroule, globalement, bien. Il s'attend, néanmoins, à ce que ne nombreux votes soient annulés. "Il ressort de ce que je vois que de nombreux électeurs, surtout des personnes âgées, n'arrivent pas bien à comprendre comment voter. Ils passent beaucoup de temps dans l'isoloir, et ont l'air perdu". Ces législatives se déroulent selon une nouvelle loi électorale, qui prévoit notamment des listes fermées, alors que lors des derniers scrutins, il était possible de panacher. Par ailleurs, chaque électeur peut accorder une voix préférentielle à un candidat de la liste de son choix, à partir du moment où ce candidat est rattaché à son caza. 


Conformément à la nouvelle loi électorale ratifiée en décembre dernier, un système de représentation proportionnelle a été mis en place. Le nombre de circonscriptions a aussi été modifié et les Libanais de l'étranger ont été pour la première fois autorisés à voter. Depuis les élections de 2009, le Parlement a étendu à trois reprises son propre mandat, dont la durée originelle était de quatre ans. Les premiers résultats officieux sont attendus dans la nuit de dimanche à lundi.


Lire aussi

Législatives 2018 : Tout ce qu’il faut savoir en ce jour de vote


Retrouvez ici, notre espace dédié aux législatives libanaises


Retour à la page d’accueil

Paroles d'électeurs à Tripoli : "Je vote pour que cesse la fuite des cerveaux libanais"

06/05/2018

Deux Libanaises derrière l'isoloir, lors des législatives, dimanche 6 mai 2018, à Tripoli, capitale du Liban-Nord. AFP / IBRAHIM CHALHOUB

législatives libanaises 2018

J.J. | OLJ

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

Retour à la page d’accueil
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué