Spécial législatives libanaises 2018

X

À La Une

Législatives libanaises : tension et débordements sur l'ensemble du territoire

Liban

Plus de 20.000 soldats ont été déployés pour préserver la sécurité durant le scrutin.

OLJ
06/05/2018

La fièvre électorale a engendré dimanche quelques débordements sur l'ensemble du territoire libanais depuis l'ouverture des bureaux de vote dans le cadre des élections législatives, les premières depuis 2009.

Ainsi, des coups de feu ont été tirés en l'air, occasionnant un début d'accrochage, devant un bureau de vote à Tarik Jdidé, dans la circonscription de Beyrouth II, après que des partisans du tandem chiite Hezbollah-Amal ont essayé de planter un drapeau du Hezbollah au milieu d'un rassemblement de partisans du Courant du Futur, a rapporté notre envoyée spéciale sur place. Selon plusieurs témoins et délégués présents sur les lieux, sept ou huit partisans des Ahbach, alliés au tandem chiite à Beyrouth II, ont essayé de placer un drapeau du Hezbollah devant le bureau de vote situé dans l'école secondaire Omar Faroukh, à Tarik Jdidé, fief du Courant du Futur. Un des partisans chiites a tiré en l'air, provoquant une poussée de fièvre dans le secteur. L'armée est intervenue et a arrêté le tireur. 


(Témoignages : Paroles d'électeurs libanais : "Nous sommes heureux de pouvoir exercer enfin notre droit de vote")


A Meryata, l'une des plus importantes localités à majorité sunnite du caza de Zghorta, dans la circonscription du Liban-Nord III, une femme a tenté de s'en prendre au candidat maronite du CPL dans ce caza, Pierre Raffoul, provoquant un regain de tension dans le secteur, a rapporté notre envoyée sur place. Depuis l'ouverture des bureaux de vote à sept heures du matin, plusieurs violents échanges verbaux ont été enregistrés dans cette région.


Un bureau de vote à Qoubbet Chamra, dans le Akkar (Liban-Nord) a été fermé plus de trente minutes en raison d'une dispute entre des partisans de listes adverses, a rapporté l'Agence nationale d'information (Ani, officielle). L'armée est intervenue pour imposer un retour au calme. Dans le village de Tikrit, au Akkar également, l'armée a dû intervenir en raison d'une dispute devant un bureau de vote. 


(Lire aussi : Législatives : des centaines de violations de la loi électorale relevées)



A Srebbine, dans le caza de Bint Jbeil (Liban-Sud III), un délégué de la liste "Koullouna Watani", a été agressé, selon l’Association libanaise pour la démocratie des élections (LADE). Selon le parti Sabaa, c'est Rima Hmayed, candidate chiite sur la liste "koullouna Watani", issue de la société civile, dans cette circonscription, qui était visée.

A Zahlé, dans la circonscription de la Békaa I, un accrochage a opposé des partisans des Forces libanaises à des partisans de Nicolas Fattouche, selon notre envoyée sur place. Et selon d'autres médias, un autre accrochage a opposé des partisans FL à des partisans du Bloc populaire (de Myriam Skaff).

Plus tard dans la journée, une dispute a eu lieu dans le quartier de Rassié al-Faouwka entre des partisans des FL et d'autres de la candidate Myriam Skaff, présidente du Bloc populaire, lors du passage du convoi de celle-ci. Des bâtons ont été utilisés lors de la bagarre, selon les médias locaux qui ont fait état de blessés.
"Les agressions que les militants FL commettent contre nos maisons et nos bureaux ont débuté depuis le matin. Nous avons déposé des plaintes contre les agresseurs, mais personne n'est à l'écoute", a déclaré Mme Skaff dans des propos rapportés par la télévision locale.

Le bureau des médias des FL a pour sa part dénoncé "les accusations mensongères de Myriam Skaff" concernant les incidents à Zahlé. "Le véritable agresseur, c'est la candidate Myriam Skaff et ses gardes du corps car ils s'en sont pris à des militants des FL, notamment des mineurs. C'est ce qui apparaît dans des enregistrements vidéo relayés sur les réseaux sociaux", peut-on lire dans le communiqué du parti dirigé par Samir Geagea. Le parti a fait savoir qu'"un nombre élevé de plaintes ont été déposées auprès du commissariat de Zahlé". "C'est l'argent électoral dépensé par Mme Skaff, prise en flagrant délit, qui est à l'origine de ces incidents", ont affirmé les FL. Le parti a enfin fait savoir que 20 de ses militants ont été hospitalisés, "dont la moitié est dans un état critique".


A Lassa, village à majorité chiite sur les hauteurs de Jbeil, des accrochages ont éclaté, conduisant à la fermeture d'un bureau de vote dans la localité, selon l'Ani qui ne fournit pas plus de détails. Selon le Hezbollah, l'incident, rapidement éteint, a pour origine un accrochage entre électeurs à l'intérieur du bureau de vote.


A Zabboud, dans le caza de Baalbeck (circonscription de la Békaa III), une altercation a eu lieu entre deux jeunes des familles Chamas et Dandache, provoquant une suspension temporaire du scrutin. L'armée est intervenue pour rétablir le calme.

Et selon l'Ani, un accrochage a rapidement été circonscrit entre des partisans de listes rivales à Saïda, au Liban-Sud.


A Choueifate, au sud de Beyrouth, des échauffourées ont éclaté à l'intérieur d'un bureau de vote et une urne a été endommagée lors d'une empoignade et les bulletins de vote éparpillés sur le sol.

Un peu plus tard, un automobiliste libanais a refusé de s'arrêter à un barrage de l'armée dans le périmètre d'un bureau de vote à Choueifate, poussant les militaires à l'extirper de force de son véhicule, sous l’œil des caméras. L'identité et les motivations du conducteur ne sont toujours pas connues.

Plus de 20.000 soldats libanais ont été déployés sur l'ensemble du territoire libanais pour préserver la sécurité durant le scrutin. Dans la journée, le président Michel Aoun a exprimé le souhait que l'opération de vote se déroule sans débordements sécuritaires.


Reportages
À Zahlé, un scrutin d’une grande lenteur et des échauffourées interchrétiennes

Raz-de-marée bleu à Tarik Jdidé


Diaporama
Législatives libanaises : la journée de vote, en images

(Tous nos articles concernant les législatives sont dans cet espace dédié)

Retour à la page d’accueil

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Irene Said

On espérait vraiment que pour l'occasion d'un événement aussi important que des élections législatives le peuple libanais se montre pour une fois discipliné, honnête, respectueux...et surtout patriote !
Nous avons, à notre désespoir, assisté à un cirque honteux de bagarres, désordres, de fraudes et à l'incapacité de gérer convenablement ces élections.
Nous avons du nous rendre à l'évidence:
ce ne pouvait être qu'un rêve !
Irène Saïd

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LES MEMES PROVOCATEURS TOUJOURS !

Le Faucon Pèlerin

Ne vous chamaillez pas. Allez tranquillement et votez paisiblement pour le Liban. Ne votez pas pour l'Iran, ni pour la Syrie ni pour l'Arabie Saoudite ni pour les dieux du cial, votez pour votre Patrie éternelle, la Patrie de vos aïeux.

Remy Martin

"L'armée est intervenue et a arrêté le tireur ..." qui sera probablement relâché au bout de qques heures. Sur intervention divine, walaw ...

Législatives libanaises : tension et débordements sur l'ensemble du territoire

06/05/2018

Echauffourées dans un bureau de vote à Meryata, village sunnite dans le caza de Zghorta, le 6 mai 2018. Photo Ornella Antar.

Liban

Plus de 20.000 soldats ont été déployés pour préserver la sécurité durant le scrutin.

OLJ

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

Retour à la page d’accueil
Commenter

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.
Merci.

Voir toutes les réactions
Irene Said

On espérait vraiment que pour l'occasion d'un événement aussi important que des élections législatives le peuple libanais se montre pour une fois discipliné, honnête, respectueux...et surtout patriote !
Nous avons, à notre désespoir, assisté à un cirque honteux de bagarres, désordres, de fraudes et à l'incapacité de gérer convenablement ces élections.
Nous avons du nous rendre à l'évidence:
ce ne pouvait être qu'un rêve !
Irène Saïd

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LES MEMES PROVOCATEURS TOUJOURS !

Le Faucon Pèlerin

Ne vous chamaillez pas. Allez tranquillement et votez paisiblement pour le Liban. Ne votez pas pour l'Iran, ni pour la Syrie ni pour l'Arabie Saoudite ni pour les dieux du cial, votez pour votre Patrie éternelle, la Patrie de vos aïeux.

Remy Martin

"L'armée est intervenue et a arrêté le tireur ..." qui sera probablement relâché au bout de qques heures. Sur intervention divine, walaw ...

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué