Spécial législatives libanaises 2018

X

Dernières Infos

Aoun et son épouse votent à Haret Hreik : "J'ai bien sûr voté pour le régime!"

législatives libanaises
OLJ
06/05/2018

Le président libanais Michel Aoun, et son épouse Nadia se sont rendus dimanche à 10h30 à Haret Hreik, dans le caza de Baabda, pour voter dans le cadre des élections législatives, les premières depuis 2009.

"Aujourd'hui, les Libanais participent à la plus importante opération nationale et politique", a déclaré le chef de l’État dans une courte allocution après avoir déposé son bulletin dans l'urne. "Les Libanais choisissent aujourd'hui les personnes qui les représenteront pendant quatre ans. Le Parlement est l'institution-mère de notre pays", a-t-il ajouté, appelant les citoyens à ne pas se départir de leur droit de vote. "Plus la participation sera importante, plus les députés seront comptables de leurs actions", a-t-il jugé.

Interrogé sur son vote, le président Aoun a répondu : "Comment pouvez-vous me poser la question ? J'ai voté pour le régime".

Le chef de l'Etat s'est ensuite rendu au siège du ministère de l'Intérieur, où une réunion sécuritaire devrait se tenir dans la journée.

Plus tôt dans la matinée, le Premier ministre Saad Hariri, qui conduit la liste de son parti, le Courant du Futur dans la circonscription de Beyrouth II, avait voté dans le quartier de Verdun, dans la capitale.

Plus de 3,7 millions de Libanais sont appelés aux urnes. Les bureaux de vote avaient ouvert le matin à 7h et fermeront à 19 heures.

Retour à la page d’accueil

Aoun et son épouse votent à Haret Hreik : "J'ai bien sûr voté pour le régime!"

06/05/2018

Le président libanais Michel Aoun déposant son bulletin de vote à Haret Hreik, dans le caza de Baabda. Photo Dalati et Nohra

législatives libanaises

OLJ

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

Retour à la page d’accueil
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué