Spécial législatives libanaises 2018

X

À La Une

Baalbeck-Hermel : La liste du Courant du Futur comprend ceux qui ont conspiré avec les terroristes, accuse Nasrallah

Législatives

"Il est inacceptable, lors de la période des élections ou en dehors de cette période, de diviser les gens pour des objectifs politiques ou un siège au Parlement", a affirmé le leader chiite. 

N.B. | OLJ
01/05/2018

A cinq jours des élections législatives, le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, s'est adressé dans un discours retransmis à la télévision à ses partisans réunis en masse à Baalbeck et à Rayak, malgré le froid et de la grêle, et a tiré à boulets rouges sur la liste formée par le Courant du Futur et les Forces libanaises à Baalbeck-Hermel (Békaa III). Cette liste que Hassan Nasrallah a qualifiée tout au long de son discours de "deuxième liste" est notamment constituée d'Antoine Habchi (FL), Bakr Hojeiri et Hussein Solh (Courant du Futur). 

"La liste du Courant du Futur, soutenue par les FL au niveau local et l'Arabie saoudite au niveau régional, prétend vouloir être au service des gens, mais depuis 1998, depuis que la présidence du Conseil est au Courant du Futur et que les principaux ministères sont au Courant du Futur, qu'ont-ils fait pour la région ?", a interrogé le chef du Hezbollah. "Qu'a offert le Courant du Futur à Zahlé ? A la région de Baalbeck-Hermel ? Aux sunnites ? Qu'a-t-il offert d'autre que des promesses et de la provocation ? Le Courant du Futur vous a privé et vous a négligé. Allez-vous élire ceux qui étaient à votre service autant que possible et qui étaient occupés à combattre, ou allez-vous élire ceux qui vous ont tourné le dos ?", a-t-il poursuivi. 

"Certaines forces politiques étaient liées aux groupes terroristes qui menaçaient les habitants de la région et je vise notamment le Courant du Futur, les Forces libanaises. C'est la deuxième liste", a accusé Hassan Nasrallah. "Le 6 mai à qui allez-vous voter ? A ceux qui vous ont défendu ou ceux qui ont conspiré avec les groupes armés ? La deuxième liste illustre les parties politiques qui se sont tenues aux côtés des groupes terroristes qui voulaient envahir toute la Békaa", a lancé le leader chiite. 

A Baalbeck-Hermel (Békaa III) six candidats du Hezbollah se présentent aux élections. Il s'agit de Ali Mokdad, Hussein Hajj Hassan, Ibrahim Moussaoui, Ihab Hamadé, Jamil Sayyed, Walid Succariyé.


(Lire aussi : Ghada Assaf veut défendre les options de Michel Aoun à Baalbeck-Hermel)


"Conspiration internationale"

Hassan Nasrallah a également abordé les législatives à Zahlé (Békaa I) où Anouar Jomaa, candidat du Hezbollah se présente sur la liste "Zahlé, la décision et le choix", aux côtés de Eddy Demirdjian, Khalil Hraoui, Nassif Tini, Nicolas Fattouche et Wajih Araji. 

"Ces personnalités sont de toutes les religion, c'est leur liste, et nous en faisons partie. Ce n'est pas la liste du Hezbollah comme certains essaient de le faire croire. Nous sommes amis et alliés et cette liste comprend des candidats représentant les habitants de Zahlé et portant leur cause au Parlement. Son objectif n'est pas de confisquer la décision de Zahlé", a déclaré Hassan Nasrallah.

Cependant, a-t-il ajouté, en ce qui concerne la liste du Hezbollah "Fidélité et espoir", à Baalbeck-Hermel, celle-ci représente "l'identité politique de la région (...) et sa bataille est différente (de celle de Zahlé), son combat est de préserver l'identité de la région".  

"La Békaa se distingue par sa diversité communautaire et confessionnelle, son tissu national a été préservé (...) Il faut continuer à préserver ce tissu social et cette diversité. Le manque de sécurité touche tout le monde, la menace tafkiriste a touché toute la Békaa, et tout le Liban, la menace israélienne est une menace pour tous. Alors il est inacceptable, lors de la période des élections ou en dehors de cette période, de diviser les gens pour des objectifs politiques ou un siège au Parlement", a affirmé le leader chiite. 

"La sécurité est un souci commun à tous les habitants de la région et certains ont essayé d'en faire porter la responsabilité au Hezbollah et au mouvement Amal, et cela est injuste", a dénoncé le numéro un du parti chiite. "Nous affirmons que la sécurité relève de la responsabilité de l’État et nous n'accepterons pas que quelqu'un la fasse assumer au Hezbollah ou au mouvement Amal. Nous vivons dans un pays où il y a un État et où les dossiers sont nationaux. C'est pourquoi nous devons être présents dans cet État et faire partie du combat contre la corruption",  a également dit Hassan Nasrallah. 

Mettant en garde contre une "conspiration internationale", le chef du Hezbollah a en outre affirmé qu'aujourd'hui "la résistance a besoin d'une protection politique". "Ce sont vos voix qui assureront cette protection politique, a-t-il ajouté.

 "Nous sommes aujourd'hui devant une nouvelle étape, a enfin dit Hassan Nasrallah. La guerre en Syrie va presque se terminer. Les États-Unis, Israël et l'Arabie ne vont pas se taire face à l'échec de leurs plans dans ce pays, en Irak et au Liban. Aujourd'hui, le Liban est toujours au cœur de la bataille, il a toujours besoin du triptyque en or (armée-peuple-résistance) et pour le protéger nous avons besoin de vos voix"


Lire aussi

Trois circonscriptions, trois conflits entre le CPL et le Hezbollah

Le Hezbollah enferme ses opposants dans une « liste noire »

Ghada Assaf veut défendre les options de Michel Aoun à Baalbeck-Hermel

Retour à la page d’accueil

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Wlek Sanferlou

Enfin Hassan le dit clairement:
"la résistance a besoin d'une protection politique". "Ce sont vos voix qui assureront cette protection politique".
Après cette protection , à nous le pouvoir nationaux les guerres régionales et internationale.
Après ça bienvenue à la langue Farsi de Fredy Mercury et Queen et malheurs à tout les autres à qui on affirmera " another one bites the dust"
Des jours meilleurs??? Allah yirham notre passé... Le meilleur semble être derrière nous sauf ces jeunes candidats par centaine vont amener le vrai changement vers un avenir, non pas de résistance et fusées, mais plutôt d'éducation, de liberté et d'un état solide avec une armée capable et des politiciens crédibles.
Allah Karim et va bien yisseiidna pour y arriver.

Allah n'a pass de milices et l'espoir n'a pas de milices. Allah requiert la volonté et l'espoir requiert la persévérance dans l'action.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

ET LA SIENNE CEUX DE LA MAINMISE IRANIENNE !

Bery tus

OU SONT LES PREUVES ?! Pourtant il y a Des preuves qui vont dans le sens que vous les avez pousser à la frontière libanaise

LA TABLE RONDE

Quelle honte fricoter encore avec ce genre de bactéries.

Le chef H.N ne dort que d'un oeil.
Le Liban nouveau nettoiera tout ça.

Irene Said

"...Nous affirmons que la sécurité relève de la responsabilité de l'Etat..."
alors que votre parti le Hezbollah a tout fait pour affaiblir cette autorité...et maintenant vous osez vous plaindre ?

Votre parti, ouvertement pro-Iran et armé par lui, et qui se comporte au Liban comme un Etat dans l'Etat, qu'a-t-il fait depuis des années pour le développement de Baalbeck-Hermel et pour Zahlé...et vos partisans dans ces régions sont-ils des exemples de dévouement à la population ainsi que des phares qui luttent contre la corruption ?

Votre discours du 1er mai 2018, comme tous les autres n'est composé que de menaces et d'accusations contradictoires pour ceux qui ne pensent et agissent pas comme vous, et ne contient rien de positif ou de constructif pour notre pays le Liban.
Il ne fait frétiller de plaisir que vos troupeaux de moutons-suiveurs-bêleurs-aveugles, heureusement pour nous !
Irène Saïd

Yves Prevost

Si "la sécurité relève de la responsabilité de l’État", ce qui est exact, c'est l'insécurité qui relève de sa responsabilité à lui! Quelqu'un peut-il avoir oublié (sans parler de multiples attentats comme le Drakkar et Hariri) 2006 et 2008?

Irene Said

"...il est inacceptable, lors de la période des élections, de diviser les gens pour des objectifs politiques ou un siège au Parlement..."

Et vous, Monsieur Hassan Nasrallah,
vous divisez les gens depuis toujours pour des objectifs culinaires ou médicaux ?
Irène Saïd

Saliba Nouhad

Encore le même démagogue populiste, qui maintient son raisonnement classique plein de contradictions, mais ça marche auprès de la populace fanatisée ,
Il joue, malheureusement, sur la faiblesse du courant du Futur qui, en effet, n’a rien fait pour la population sunnite défavorisée, surtout dans les régions, ni combattu la corruption rampante, de longue date, au contraire!
Mais de là à parler qu’il aurait empêché les terroristes qui voulaient envahir toute la Békaa, justifiant ses interventions armées en Syrie, il prend le reste des Libanais pour des imbéciles: on lui dira de se regarder dans le miroir!
Le comble, c’est lorsqu’il parle que la sécurité relève de la responsabilité de l'état et qu’il vit dans un pays qui a un état et où les dossiers sont nationaux,
Quelle arrogance, mais de quel état parle-t-il?
Le sien, fort probable,qui voudrait faire mainmise totale sur la volonté nationale en voulant à tout prix gagner ces élections.
Plus dangereux pour l’avenir du pays que ça?
Avis aux intéressés qui jouent le jeu avec lui.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

INTERVENTION INACCEPTABLE AVANT CINQ JOURS DES LEGISLATIVES ET IMPARDONNABLE ! LE SPECTRE DES ARMES ILLEGALES !

FAKHOURI

N'importe quoi
Sa milice et lui n'ont jamais été terroriste ?
c'est à mourir de rire !!!!!

Le Faucon Pèlerin

Toute personne qui ne partage pas les points de vue de Hassan Nasrallah, est considérée comme ennemie et non comme rivale. Ce qui n'est pas normal en politique. La rivalité est la condition première dans un régime démocratique, autrement cela devient une dictature comme chez Hitler, Mussolini, Staline, Mao-Tsé-Tung, Idi Amine Dada, Bokassa, Saddam, Erdogan, Kadzafi...

Baalbeck-Hermel : La liste du Courant du Futur comprend ceux qui ont conspiré avec les terroristes, accuse Nasrallah

01/05/2018

Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a tiré à boulets rouges sur la liste formée par le Courant du Futur et les Forces libanaises à Baalbeck-Hermel (Békaa III). Photo al-Manar.

Législatives

"Il est inacceptable, lors de la période des élections ou en dehors de cette période, de diviser les gens pour des objectifs politiques ou un siège au Parlement", a affirmé le leader chiite. 

N.B. | OLJ

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

Retour à la page d’accueil
Commenter

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.
Merci.

Voir toutes les réactions
Wlek Sanferlou

Enfin Hassan le dit clairement:
"la résistance a besoin d'une protection politique". "Ce sont vos voix qui assureront cette protection politique".
Après cette protection , à nous le pouvoir nationaux les guerres régionales et internationale.
Après ça bienvenue à la langue Farsi de Fredy Mercury et Queen et malheurs à tout les autres à qui on affirmera " another one bites the dust"
Des jours meilleurs??? Allah yirham notre passé... Le meilleur semble être derrière nous sauf ces jeunes candidats par centaine vont amener le vrai changement vers un avenir, non pas de résistance et fusées, mais plutôt d'éducation, de liberté et d'un état solide avec une armée capable et des politiciens crédibles.
Allah Karim et va bien yisseiidna pour y arriver.

Allah n'a pass de milices et l'espoir n'a pas de milices. Allah requiert la volonté et l'espoir requiert la persévérance dans l'action.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

ET LA SIENNE CEUX DE LA MAINMISE IRANIENNE !

Bery tus

OU SONT LES PREUVES ?! Pourtant il y a Des preuves qui vont dans le sens que vous les avez pousser à la frontière libanaise

LA TABLE RONDE

Quelle honte fricoter encore avec ce genre de bactéries.

Le chef H.N ne dort que d'un oeil.
Le Liban nouveau nettoiera tout ça.

Irene Said

"...Nous affirmons que la sécurité relève de la responsabilité de l'Etat..."
alors que votre parti le Hezbollah a tout fait pour affaiblir cette autorité...et maintenant vous osez vous plaindre ?

Votre parti, ouvertement pro-Iran et armé par lui, et qui se comporte au Liban comme un Etat dans l'Etat, qu'a-t-il fait depuis des années pour le développement de Baalbeck-Hermel et pour Zahlé...et vos partisans dans ces régions sont-ils des exemples de dévouement à la population ainsi que des phares qui luttent contre la corruption ?

Votre discours du 1er mai 2018, comme tous les autres n'est composé que de menaces et d'accusations contradictoires pour ceux qui ne pensent et agissent pas comme vous, et ne contient rien de positif ou de constructif pour notre pays le Liban.
Il ne fait frétiller de plaisir que vos troupeaux de moutons-suiveurs-bêleurs-aveugles, heureusement pour nous !
Irène Saïd

Yves Prevost

Si "la sécurité relève de la responsabilité de l’État", ce qui est exact, c'est l'insécurité qui relève de sa responsabilité à lui! Quelqu'un peut-il avoir oublié (sans parler de multiples attentats comme le Drakkar et Hariri) 2006 et 2008?

Irene Said

"...il est inacceptable, lors de la période des élections, de diviser les gens pour des objectifs politiques ou un siège au Parlement..."

Et vous, Monsieur Hassan Nasrallah,
vous divisez les gens depuis toujours pour des objectifs culinaires ou médicaux ?
Irène Saïd

Saliba Nouhad

Encore le même démagogue populiste, qui maintient son raisonnement classique plein de contradictions, mais ça marche auprès de la populace fanatisée ,
Il joue, malheureusement, sur la faiblesse du courant du Futur qui, en effet, n’a rien fait pour la population sunnite défavorisée, surtout dans les régions, ni combattu la corruption rampante, de longue date, au contraire!
Mais de là à parler qu’il aurait empêché les terroristes qui voulaient envahir toute la Békaa, justifiant ses interventions armées en Syrie, il prend le reste des Libanais pour des imbéciles: on lui dira de se regarder dans le miroir!
Le comble, c’est lorsqu’il parle que la sécurité relève de la responsabilité de l'état et qu’il vit dans un pays qui a un état et où les dossiers sont nationaux,
Quelle arrogance, mais de quel état parle-t-il?
Le sien, fort probable,qui voudrait faire mainmise totale sur la volonté nationale en voulant à tout prix gagner ces élections.
Plus dangereux pour l’avenir du pays que ça?
Avis aux intéressés qui jouent le jeu avec lui.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

INTERVENTION INACCEPTABLE AVANT CINQ JOURS DES LEGISLATIVES ET IMPARDONNABLE ! LE SPECTRE DES ARMES ILLEGALES !

FAKHOURI

N'importe quoi
Sa milice et lui n'ont jamais été terroriste ?
c'est à mourir de rire !!!!!

Le Faucon Pèlerin

Toute personne qui ne partage pas les points de vue de Hassan Nasrallah, est considérée comme ennemie et non comme rivale. Ce qui n'est pas normal en politique. La rivalité est la condition première dans un régime démocratique, autrement cela devient une dictature comme chez Hitler, Mussolini, Staline, Mao-Tsé-Tung, Idi Amine Dada, Bokassa, Saddam, Erdogan, Kadzafi...

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué