Spécial législatives libanaises 2018

X

Liban

Un dimanche d'élections libanaises en France

Législatives 2018
30/04/2018

Le grand dimanche électoral des élections législatives libanaises à Paris n’a pas déçu les Libanais malgré un froid hivernal. La concentration de parapluies indiquait de loin les bureaux de vote dans des lieux normalement déserts durant le week-end. Le consulat du Liban à Paris, avenue Malakoff, était consacré aux électeurs du Liban-Nord, tandis que des bureaux de vote avaient été prévus à la mairie du XVe arrondissement de Paris pour les électeurs du Mont-Liban. Une salle des fêtes à Neuilly accueillait les Beyrouthins, et parallèlement les électeurs du Liban-Sud étaient attendus à la Maison Maria Walewska de Boulogne-Billancourt.


Dans le reste de l’Hexagone (Nantes, Amiens, Nice, Marseille, Strasbourg, Toulouse, Tours, Lyon, Bordeaux, Montpellier), les électeurs votaient dans un même bureau de vote, toutes circonscriptions libanaises confondues.
Au niveau du nombre d’électeurs inscrits, il n’a pas été très élevé, mais la proportion de votants avait de quoi inspirer un certain optimisme parfaitement justifié en raison du grand nombre de jeunes qui avaient tenu à répondre « présent » dès l’ouverture des bureaux.
Autre fait significatif : la présence notable de délégués et de représentants des principaux grands partis ainsi que de la société civile, un travail de mobilisation ayant été entrepris sur ce plan à plus d’un niveau depuis plus de trois mois. Un service d’accueil efficace était dans ce cadre visible aux abords des bureaux de vote.


C’est là en fait une raison de se réjouir pour compenser quelque peu le nombre restreint d’électeurs inscrits, qui se présente comme suit : 6 500 inscrits à Paris, 209 à Nice, 169 à Strasbourg, 174 à Toulouse, 246 à Tours, 198 à Amiens, 154 à Bordeaux, 189 à Lille, 694 à Lyon, 419 à Marseille, 154 à Metz et 143 à Montpellier.
Autre sujet de fierté au niveau de cette expérience qui constitue une première dans l’histoire du Liban : la parfaite organisation aux abords et à l’intérieur des centres de vote ainsi que devant les urnes. Celles-ci ont été prises en charge dès la fermeture des bureaux, dûment scellées et envoyées à Beyrouth dans la nuit même par les soins d’une société de sécurité privée.


Lire aussi

Problèmes de communication entre les émigrés et les ministères de l’Intérieur et des AE

Seules 2 112 personnes ont voté au Brésil

Au Québec, la diaspora libanaise a répondu à l’appel des législatives

Les Libanais de Côte d'Ivoire votent avec l'espoir d'un changement au Liban

Les Libanais à l'étranger votent : "Pour un Liban indépendant de l'emprise sectaire, ouvert au changement"

Retour à la page d’accueil

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Un dimanche d'élections libanaises en France

30/04/2018

Législatives 2018

Élie MASBOUNGI | OLJ

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

Retour à la page d’accueil
Commenter

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.
Merci.

Voir toutes les réactions
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

"La révolution en marche". Rejoignez maintenant la communauté des abonnés en vous abonnant dès 1$

Je poursuis la lecture

4

articles restants