Spécial législatives libanaises 2018

X

Liban

À Chekka, Samy Gemayel cherche à galvaniser ses partisans

Législatives 2018
OLJ
30/04/2018

À Chekka, où il tenait un meeting électoral, le chef du parti Kataëb Samy Gemayel a cherché à galvaniser ses partisans, invitant les électeurs à lutter contre la passivité et le défaitisme, en cette dernière semaine de la campagne électorale, et accorder massivement leurs voix aux candidats Kataëb du Liban-Nord, Michel Doueihy (Zghorta), Albert Andraos (Koura) et Samer Saadé (Batroun).
« Voter pour l’un d’eux revient à voter pour Samy Gemayel », a-t-il lancé. « Nous menons aujourd’hui, même seuls, la bataille du peuple libanais », a affirmé M. Gemayel, ajoutant que certains font le pari de la passivité des électeurs et présument que ces derniers « finiront par les suivre comme des moutons ». Et de se dire convaincu que les Libanais vont « détromper tous les pronostics et demanderont des comptes à ceux qui ont déçu leurs attentes ».
« Nous sommes les seuls à avoir refusé de livrer le pays au Hezbollah », a repris M. Gemayel. Puis, s’adressant aux partisans du Courant patriotique libre, il a précisé : « Vous avez eu raison quand vous avez voté pour la réforme et le changement, car le pays en avait grand besoin, mais seuls les Kataëb ont défendu l’argent public et se sont dressés contre les combines et la corruption. » Et de rappeler le marché douteux des navires-centrales, que « l’énergique réaction du parti Kataëb est parvenue à stopper » .

La société civile
S’adressant aux partisans de la société civile, M. Gemayel a assuré que c’est son parti qui est à l’origine de ce courant. « Nous avons été le fer de lance de toutes les batailles menées contre la destruction de l’environnement, de la société ou de l’économie », a-t-il dit. Et justifiant par ailleurs sa politique d’opposition, M. Gemayel a jugé : « Il n’était pas possible de changer les choses du dedans, car une mafia y règne en maîtresse. Dénoncer cette mafia ne peut venir que d’hommes libres, à l’intérieur de l’hémicycle. »
Enfin, M. Gemayel s’est prononcé contre tout défaitisme et a invité les partisans à redoubler d’efforts, en cette dernière semaine de la campagne électorale.

Retour à la page d’accueil

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Le Faucon Pèlerin

Les "Kataeb" de Pierre Gemayel comme le Bloc National d'Emile et Raymond Eddé sont les partis des "awadem" (gens honnêtes), C'est comme ça indiscutablement.

À Chekka, Samy Gemayel cherche à galvaniser ses partisans

30/04/2018

Samy Gemayel au meeting électoral de Chekka.

Législatives 2018

OLJ

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

Retour à la page d’accueil
Commenter

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.
Merci.

Voir toutes les réactions
Le Faucon Pèlerin

Les "Kataeb" de Pierre Gemayel comme le Bloc National d'Emile et Raymond Eddé sont les partis des "awadem" (gens honnêtes), C'est comme ça indiscutablement.

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué