Spécial législatives libanaises 2018

X

À La Une

Vote de la diaspora : "Tout vote à l'étranger est un vote pour le Liban", lance Bassil

Liban

Ce vote est "une première dans l'histoire du Liban et du monde arabe", a déclaré Machnouk, saluant le travail des ambassadeurs et de leurs équipes à travers le monde qui ont contribué à l'organisation de ce scrutin.

OLJ
29/04/2018

Les Libanais résidant dans 33 pays dans le monde votaient ce dimanche aux législatives dans leur pays d'accueil, deux jours après les Libanais installés dans six pays arabes, une première dans l'histoire des élections libanaises.

A 22h30 (heure de Beyrouth), selon les derniers chiffres fournis par le ministère des Affaires étrangères, le taux de participation était de 52% au Royaume-Uni, 60% en Allemagne, 53% en France, 74% en Belgique, 27% en Espagne, 45% en Arménie, 62% en Grèce, 61% en Afrique du Sud et 64% en Côte d'Ivoire. Le taux de participation en Australie est de 51%.

De l'autre côté de l'Atlantique, où les bureaux resteront encore ouverts plusieurs heures, le taux de participation était de 17% au Canada et 24% aux États-Unis. Au Brésil, où le scrutin a été perturbé par plusieurs coupures de courant, comme l'a indiqué le ministère des Affaires étrangères, le taux de participation était de 27%.


"Les Libanais attendent vos voix"
A partir du ministère des Affaires étrangères, le chef de la diplomatie, Gebran Bassil, a salué en soirée, lors d'un point de presse, les Libanais de la diaspora qui avaient déjà voté et appelé les autres à le faire. "Les Libanais attendent vos voix", a-t-il souligné, ajoutant que "tout vote à l'étranger est un vote pour le Liban".

Le ministre Bassil a indiqué qu'il était "normal que tous les électeurs inscrits à l'étranger ne votent pas". "C'est la première fois" qu'il est possible de voter de l'étranger et "certains Libanais doivent encore surmonter leurs craintes, notamment en ce qui concerne les aspects logistiques" du scrutin.  Il a souligné que "l'Union européenne n'a émis aucun commentaire important sur le processus électoral". 

Il a par ailleurs clarifié les raisons pour lesquelles les noms de certains électeurs n'apparaissaient pas sur les listes, un problème récurrent dans de nombreux bureaux de vote. "Certains électeurs n'ont pas finalisé leur inscription, n'ont pas effectué le suivi nécessaire ou se sont inscrits après la date limite. Dans certains cas, il pouvait y avoir des fautes dans les noms ou il manquait des papiers d'identité", a-t-il indiqué. Le chef de la diplomatie a par ailleurs souligné qu'"aucun changement ne pourra être effectué" une fois les bulletins "à l'intérieur des urnes". 


Le chef de l’État, Michel Aoun, qui suit de près le vote des Libanais installés à l'étranger, s'est de son côté félicité dans un communiqué du "bon déroulement de la deuxième phase du scrutin et des solutions qui ont été trouvées aux différents problèmes ayant eu lieu". 


(Voter "a réveillé beaucoup d'émotions en moi" : Des Libanais ayant voté, dimanche, à l'étranger témoignent)



"Une première dans l'histoire"

Les bureaux de vote ont ouvert à 8 heures, heure locale, les premiers ayant ouvert en Australie à minuit, heure de Beyrouth. A dix heures, tous les bureaux de vote d'Océanie, d'Asie, d'Europe et d'Afrique avaient ouverts. Au Brésil et en Argentine, les bureaux de vote ont ouvert à 13 heures. Sur le continent américain, les bureaux de vote, notamment aux États-Unis et au Canada ont ouvert à 14 heures. Les derniers fermeront lundi matin à Los Angeles, aux États-Unis. 

Dans la journée, le ministre de l'Intérieur, Nohad Machnouk, s'est rendu au siège du ministère des AE. Ce vote de la diaspora est "une première dans l'histoire du Liban et du monde arabe", a-t-il déclaré, saluant le travail des ambassadeurs et de leurs équipes à travers le monde qui ont contribué à l'organisation de ce scrutin. Il a cependant indiqué que sur 6.000 électeurs ayant fait une demande de passeport, une des pièces nécessaires pour pouvoir prouver leur identité, 400 d'entre eux ne les ont pas reçus, évoquant de "petites imperfections" enregistrées depuis le début de la journée.

De son côté, la commission de surveillance des législatives a salué le déroulement des opérations de vote dans les pays étrangers. Le secrétaire général de la commission, Abdallah Ghacham, a précisé que "l'essentiel du travail" de cette commission consiste à "fixer les conditions du travail des observateurs internationaux présents" dans les bureaux de vote "à l'étranger". Pour sa part, la mission européenne de surveillance des élections législatives a indiqué que des délégués ont été dépêchés dans 12 villes, situés dans 10 pays où le vote est organisé aujourd'hui, ajoutant qu'ils seront présents jusqu'à la fermeture des bureaux de vote et l'arrivée des bulletins au Liban.


(Reportage : Vote à l’étranger : au Québec, la diaspora libanaise répond à l’appel)


Accrocs
Quelques accrocs sont venus ternir l'opération de vote dans certains pays. Ainsi, en Allemagne, un responsable de la machine électorale du mouvement Amal a indiqué que plusieurs électeurs devant être enregistrés à Düsseldorf ont été inscrits dans des bureaux de vote dans d'autres villes. De son côté, l'ambassadeur du Liban en Allemagne, Moustapha Adib, a fait état de l'absence de plusieurs électeurs sur les listes électorales qui s'étaient pourtant inscrits dans son pays, indiquant qu'il allait en référer aux ministres de l'Intérieur et des Affaires étrangères à Beyrouth.

Le responsable de la chambre des opérations du vote des Libanais de la diaspora, Bilal Qalaban, a indiqué qu'en Australie, trois électeurs ayant suivi la procédure d'inscription n'ont pas trouvé leur nom sur les listes électorales dans leur bureau de vote. "Nous avons transmis ces cas au ministère de l'Intérieur", a-t-il ajouté. Danny Geagea, un Libanais chrétien de 48 ans votant en Australie, s'est, lui, plaint des modalités du scrutin à Sydney. "Beaucoup de gens qui viennent ici ne peuvent pas trouver leur nom (sur la liste électorale) et ils sont contrariés et furieux", a-t-il dit à l'AFP.


(Reportage : Les Libanais de Côte d'Ivoire votent avec l'espoir d'un changement au Liban)


Victimes d'"intimidation"
Vendredi, 8.284 sur 12.615 des Libanais inscrits dans les pays arabes (Qatar, Oman, Koweït, Arabie saoudite, Émirats, Égypte) s'étaient déplacés pour voter, soit un taux de participation s'élevant à 65,67%. Des chiffres "satisfaisants", selon le chef de la diplomatie libanaise. Dimanche, un responsable du Hezbollah, Nabil Kaouk, a déclaré que les électeurs inscrits dans ces pays n'ayant pas voté étaient des sympathisants du parti chiite et du mouvement Amal, victimes d'"intimidation".

Les urnes scellées contenant les bulletins de vote, installés dans les pays arabes, sont finalement arrivées dans la journée à Beyrouth, selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères. Une urne, en provenance de Djeddah, en Arabie saoudite, doit arriver lundi, selon ce texte.

Les bulletins en arabe, les mêmes utilisés lors du scrutin en territoire libanais, seront dépouillés le 6 mai, jour des élections, selon une décision du ministre de l'Intérieur. Après avoir été acheminées au Liban, les enveloppes scellées contenant les bulletins de vote des Libanais de l'étranger seront entreposées au siège de la Banque du Liban, puis transportées le 6 mai, dès 11h, par des véhicules des Forces de sécurité intérieure, dans les circonscriptions électorales afférentes, où elles seront dépouillées. Les voix des Libanais de l'étranger seront comptabilisées dans la circonscription dont chaque électeur est originaire.

Pour ce scrutin, 82.970 électeurs de la diaspora se sont inscrits pour élire les représentants au Parlement sur base de la circonscription dont ils sont originaires.

Les dernières législatives ont eu lieu en 2009 et, depuis, les parlementaires ont prorogé leur propre mandat à trois reprises. Ces élections se déroulent pour la première fois selon le mode de scrutin proportionnel.


(Lire aussi : À Djeddah, les électeurs libanais sous l’œil des caméras)



Voici la répartition des bureaux de vote dans le monde, hors pays arabes :

Les pays avec plus de 2.000 inscrits : 

Australie (11 820 inscrits) : 31 bureaux de vote, situés à Brisbane, Adelaïde, Perth, Melbourne et dans plusieurs localités autour de Sydney ;
Canada (11 438 inscrits) :  30 bureaux de vote, situés notamment à Ottawa, Edmonton, Windsor, Calgary, Halifax et Laval;
États-Unis (10 000 inscrits) : 31 bureaux de vote, situés notamment à Washington, Houston, Tampa, Jacksonville, Atlanta, New York, Boston, Los Angeles, San Francisco, Phoenix et Minneapolis;
France (8 362 inscrits) : 27 bureaux de vote, situés notamment à Paris, Lille, Lyon, Montpellier, Marseille, Nice, Strasbourg et Toulouse ;
Allemagne (8 351 inscrits) : 21 bureaux, situés notamment à Berlin, Düsseldorf, Francfort, Hanovre et Hambourg ;
Côte d'Ivoire (2 344 inscrits) : 6 bureaux de vote : 5 à l'école libanaise à Abidjan et 1 à l'hôtel Sophia à San Pedro ;
Brésil (2 106 inscrits) : 6 bureaux de vote : 1 à l'ambassade libanaise à Brasília, 4 au consulat à Sao Paulo et 1 au Golden Park International Hotel à Foz de Iguaçu. 


Tous les autres pays : 

AFRIQUE : Nigeria (1.263 inscrits) : 3 bureaux de vote (Abuja, Kano et Lagos) ; Guinée (439 inscrits) : 1 bureau à Conakry ; Sénégal (400 inscrits) : 1 bureau à Dakar ; Ghana (375 inscrits) : 1 bureau à Accra ; République démocratique du Congo (341 inscrits) : 1 bureau à Kinshasa ; Afrique du Sud (312 inscrits) : 1 bureau à Pretoria ; Sierra Leone (259 inscrits) : 1 bureau à Freetown ; Gabon (251 inscrits) : 1 bureau à Libreville ; Bénin (217 inscrits) : 1 bureau à Cotonou ; Liberia (211 inscrits) : 1 bureau à Monrovia.

AMÉRIQUES : Venezuela (1.496 inscrits) : 4 bureaux de vote à Caracas ; Paraguay (923 inscrits) : 3 bureaux (1 à Asunción et 2 à Ciudad del Este), Argentine (392 inscrits) : 1 bureau à Buenos Aires ; Mexique (347 inscrits) : 1 bureau à Mexico ; Colombie (325 inscrits) : 1 bureau à Bogotá ; Guadeloupe (242 inscrits) : 1 bureau à Pointe à Pitre.

EUROPE : Suède (1.910 inscrits) : 6 bureaux (Stockholm, Malmö et Göteborg) ; Grande-Bretagne (1.805 inscrits) : 4 bureaux à Londres ; Belgique (1.052 inscrits) : 3 bureaux à Bruxelles ; Suisse (889 inscrits) : 2 bureaux à Berne ; Italie (728 inscrits) : 2 bureaux : 1 à Rome, 1 à Milan ; Espagne (376 inscrits) : 1 bureau à Madrid ; Arménie (311 inscrits), Roumanie (270 inscrits) : 1 bureau à Bucarest ; Grèce (256 inscrits) : 1 bureau à Athènes ; Danemark (250 inscrits) : 1 bureau à Copenhague ; Pays-Bas (228 inscrits) : 1 bureau à La Haye. 



Lire aussi

Vote de la diaspora libanaise aux législatives : ce qu'en dit la presse locale et régionale

Au Liban, la campagne symbolique d'une Palestinienne pour un siège qui n'existe pas

Ils votent pour la première fois, les Libanais de la diaspora racontent

Législatives libanaises : Des élections pour quoi faire ?

Bureaux de vote, répartition par circonscription : tout savoir sur le vote des Libanais de l'étranger

Retour à la page d’accueil

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Honneur et Patrie

Voter, c'est bon mais no votez pas pour ceux qui vous ont volés et vous voleront encore si, par malheur, ils seraient réélus. Si le Trésor de l'Etat est vide, ce n'est pas qu'il est troué, c'est par ce qu'ils l'ont vidé dans leurs poches.

Stes David

Arménie (311 inscrits) apparait dans la liste "Europe". Personnelement je dirais plutot "eurasiatique" ou l'Asie. Aussi je me demande si il n'y a pas d'inscrits en Turquie et Iraq et la Jordanie ... Avec l'histoire ottomane il doit y avoir des liens entre Turquie et des Libanais. Je suis aussi étonné que l'Egypte n'avait que 200 inscrits pendant que l'Arménie en a plus, et si je ne me trompes pas, il y a pourtant des relations millenaires entre Liban et Egypte ...

NAUFAL SORAYA

Un peu normal, pour une première... Même si cela est énervant et frustrant pour les personnes qui ont fait le déplacement pour rien, il faut donner un peu de temps pour que le système soit vraiment au point! Un peu d'indulgence!!!

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

NOMBREUX LIBANAIS ENREGISTRES VIA INTERNET ET AYANT RECU CONFIRMATION DE LEURS ENREGISTREMENTS EN GRECE S,ETANT PRESENTES POUR VOTER NE TROUVENT PAS LEURS NOMS SUR LES LISTES... C,EST LA PAGAILLE !

Vote de la diaspora : "Tout vote à l'étranger est un vote pour le Liban", lance Bassil

29/04/2018

Une responsable explique à une Libanaise la procédure pour voter, dimanche 29 avril 2018, à Abidjan, en Côte d'Ivoire. AFP / ISSOUF SANOGO

Des Libanais font la queue pour pouvoir voter au consulat du Liban à Paris, le 29 avril 2018. AFP / ALAIN JOCARD

Une électrice libanaise votant au consulat du Liban à Paris, le 29 avril 2018. AFP / ALAIN JOCARD

Un bureau de vote à Sydney, en Australie, le 29 août 2018. Photo Ani

Un bureau de vote à Sydney, en Australie, le 29 avril 2018. Photo Ani

Liban

Ce vote est "une première dans l'histoire du Liban et du monde arabe", a déclaré Machnouk, saluant le travail des ambassadeurs et de leurs équipes à travers le monde qui ont contribué à l'organisation de ce scrutin.

OLJ

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

Retour à la page d’accueil
Commenter

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.
Merci.

Voir toutes les réactions
Honneur et Patrie

Voter, c'est bon mais no votez pas pour ceux qui vous ont volés et vous voleront encore si, par malheur, ils seraient réélus. Si le Trésor de l'Etat est vide, ce n'est pas qu'il est troué, c'est par ce qu'ils l'ont vidé dans leurs poches.

Stes David

Arménie (311 inscrits) apparait dans la liste "Europe". Personnelement je dirais plutot "eurasiatique" ou l'Asie. Aussi je me demande si il n'y a pas d'inscrits en Turquie et Iraq et la Jordanie ... Avec l'histoire ottomane il doit y avoir des liens entre Turquie et des Libanais. Je suis aussi étonné que l'Egypte n'avait que 200 inscrits pendant que l'Arménie en a plus, et si je ne me trompes pas, il y a pourtant des relations millenaires entre Liban et Egypte ...

NAUFAL SORAYA

Un peu normal, pour une première... Même si cela est énervant et frustrant pour les personnes qui ont fait le déplacement pour rien, il faut donner un peu de temps pour que le système soit vraiment au point! Un peu d'indulgence!!!

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

NOMBREUX LIBANAIS ENREGISTRES VIA INTERNET ET AYANT RECU CONFIRMATION DE LEURS ENREGISTREMENTS EN GRECE S,ETANT PRESENTES POUR VOTER NE TROUVENT PAS LEURS NOMS SUR LES LISTES... C,EST LA PAGAILLE !

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants