Spécial législatives libanaises 2018

X

Liban

Aoun aux électeurs Libanais : Éloignez-vous de la mobilisation sectaire et de la violence

Législatives 2018 - Baabda
OLJ
26/04/2018

Le président de la République, Michel Aoun, a appelé hier les Libanais à s’éloigner « de la mobilisation sectaire » et de « l’incitation à la violence », dans la perspective des élections législatives qui doivent se dérouler le 6 mai prochain.
 « Libanaises et Libanais, au Liban et à l’étranger, vous êtes appelés à voter dans quelques jours, neuf ans après les dernières élections législatives. Durant ces neuf années, le Liban a été témoin de divers développements dominés par le terrorisme qui a frappé le Moyen-Orient mais que le Liban a pu surmonter (...) », a affirmé M. Aoun, dans son discours à la nation à la veille du scrutin.
 « Il était normal qu’après la présidentielle (de 2016) nous adoptions une nouvelle loi électorale pour les législatives, comme je l’avais promis dans mon discours d’investiture, qui assure une juste représentativité de toutes les composantes du peuple libanais (…) et qui accorde pour la première fois à la diaspora le droit de vote », s’est félicité le chef de l’État.
« Cependant, le revers de la médaille, comme le soulignent presque tous les observateurs, consiste en un conflit qui a émergé entre les membres d’une même liste pour obtenir le vote préférentiel », fait remarquer le chef de l’État. « Ce fait n’est pas imputable à la loi en tant que telle, mais plutôt aux candidats eux-mêmes. En effet, la loi constitue le cadre qui offre aux électeurs la liberté de choix, alors que le conflit est dû à un manque de coopération entre les membres d’une même liste ou encore au fait qu’ils ne sont pas habitués à la concurrence positive », a-t-il estimé.

« Incitation au fanatisme »
 « Un autre point négatif, apparu récemment, est le déclin du discours politique et le plus dangereux serait qu’il s’oriente vers l’incitation au fanatisme », a ajouté le chef de l’État.
Il s’est ensuite adressé aux candidats en lice, les appelant à « éviter de s’adresser aux instincts ».
 « Éloignez-vous de la mobilisation sectaire et confessionnelle ainsi que de l’incitation à la violence. Adressez-vous au cerveau des électeurs et non pas à leurs instincts. L’incitation au confessionnalisme est le premier pas vers la sédition. Ne la réveillez pas pour récolter un siège au Parlement », a-t-il plaidé.
Michel Aoun a ensuite appelé les électeurs à voter de manière responsable : « Faites en sorte que votre vote soit un gage de confiance et une véritable délégation, suivie d’une véritable responsabilisation. En effet, votre rôle ne se termine pas aux urnes, mais commencera à partir de là. Le succès de la gouvernance exige un véritable partenariat entre le peuple et ses représentants et requiert également une réelle responsabilisation de ces derniers s’ils commettent des erreurs ou s’ils ne se montrent pas à la hauteur de votre confiance. Ne renoncez pas à votre rôle, consacré et renforcé dans la nouvelle loi électorale. »

« Ceux qui paient »
 « Que votre vote aux élections soit gratuit et soit l’expression de la confiance que vous accordez à vos élus. Ne votez pas pour ceux qui paient ou vous offrent de l’argent parce que ceux qui vous achètent vous vendront et ceux qui vendent le citoyen vendront le pays tout aussi facilement », a insisté le président de la République.
Et le chef de l’État d’ajouter : « Ne votez pas pour ceux qui paient parce que vous ne serez pas en mesure de les tenir pour responsables s’ils font des erreurs à l’avenir. Ne votez pas pour ceux qui paient et font preuve de générosité à votre égard, et rappelez-vous que la charité n’est pas saisonnière et ne doit pas seulement avoir lieu lors des élections. Ne votez pas pour ceux qui ont vendu et vendent la souveraineté à chaque occasion. Ne votez pas pour ceux qui ont transformé vos droits en services qu’ils monopolisent et utilisent comme moyen de chantage si nécessaire. Ne soyez pas de faux témoins et n’acceptez pas moins que la vérité pour préserver une conscience propre. Ne croyez pas ceux qui vous inondent de promesses qui vont à l’encontre de la réalité et du possible parce qu’ils ne les tiendront pas. Souvenez-vous que les promesses électorales ne sont contraignantes que pour ceux qui les croient. Prenez garde contre ceux qui mènent des campagnes électorales portées sur les aspects négatifs des autres et qui n’incluent dans leurs discours politiques que diffamation, calomnie et rumeur sans avoir réellement de projet concret à vous proposer. Évitez, ou même refusez et rejetez ceux qui fomentent les sentiments de confessionnalisme et de fanatisme parce qu’ils mettent en danger la stabilité du pays. »
Et d’affirmer : « Mettez l’intérêt général du pays au-dessus des autres petits intérêts. Faites appel à votre conscience, puis choisissez et votez aux urnes. »

Les jeunes et la diaspora
Michel Aoun s’est également adressé aux jeunes électeurs, qui pour nombre d’entre eux participeront pour la première fois à ces législatives. Il les a appelés à « ne pas être indifférents » à leur environnement politique et à « participer en masse » au scrutin.
Le chef de l’État a conclu son discours en rappelant aux Libanais de la diaspora qu’ils pouvaient désormais voter pour la première fois depuis leur pays de résidence. « Que votre participation soit l’expression de votre attachement et de lien avec votre pays natal ainsi que de votre sincère volonté de contribuer à y apporter des changements », a insisté Michel Aoun.
 « L’élection est un devoir national et le seul moyen de changement au sein de la démocratie. C’est un acte de présence, chers Libanais, alors ne vous effacez pas », a-t-il noté.

Retour à la page d’accueil

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Aoun aux électeurs Libanais : Éloignez-vous de la mobilisation sectaire et de la violence

26/04/2018

Le chef de l’État s’adressant hier à la nation. Photo Dalati et Nohra

Législatives 2018 - Baabda

OLJ

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

Retour à la page d’accueil
Commenter

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.
Merci.

Voir toutes les réactions
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants