Spécial législatives libanaises 2018

X

Liban

Antoine Habchi : Briser le monopole du Hezbollah est dans l’intérêt de ses partisans

Législatives 2018 - Trois questions à...
19/04/2018

Antoine Habchi est le candidat des Forces libanaises aux élections législatives pour le siège maronite dans la circonscription de Baalbeck-Hermel, une région où la bataille électorale s’annonce dure et décisive, notamment pour ses habitants chrétiens. Le professeur d’histoire moderne à l’USEK, à l’esprit rebelle, mène pourtant une lutte tranquille et cherche avant tout à comprendre l’autre. « Lorsque la question est complexe, il faut commencer par la simplifier. Il s’agit en premier lieu de s’ouvrir à toute perception qui est différente de la sienne », estime-t-il. M. Habchi répond aux questions de L’Orient-Le Jour.

Quelle est votre positionnement au sujet des grands dossiers politiques qui sont au centre du débat national dans le pays (armes du Hezbollah ; ligne de conduite du parti ; position au sujet du régime syrien ; attitude à l’égard des conflits régionaux ; décentralisation…) ?
Au niveau des dossiers politiques, je trouve que la question de la souveraineté de l’État ne peut être résolue qu’à travers les institutions politiques de la République. Notre positionnement là-dessus est clair. Quand il y a un monopole comme celui du Hezbollah à Baalbeck-Hermel par exemple, briser le monopole poussera le parti chiite à recourir à n’importe quel argument pour le conserver. Alors face au Hezbollah, il faut manifester une volonté bénéfique. Je trouve que les électeurs mêmes du Hezbollah à Baalbeck-Hermel sont en train de souffrir de l’abandon, parce que le parti est tellement axé sur ses affaires stratégiques – sans porter un jugement sur la justesse de cette démarche – qu’il ne prend pas en considération l’intérêt et la vie socio-économique des gens. Briser le monopole du Hezbollah est dans l’intérêt de ses partisans.
Dans ce contexte, la loi du silence est horrible. Pourquoi le tandem chiite détient-il cette puissance dans le milieu chiite ? Parce qu’elle dérive du fait qu’ils ont lié l’existence de la communauté à leur présence et ce n’est pas la faute du Hezbollah uniquement, de par sa propagande politique, mais également de l’État, qui a abandonné ces régions en les laissant à leur propre sort. Or un véritable État ne considère pas qu’il existe des régions et des populations moins privilégiées que les autres ou des populations qui ne relèvent pas de sa responsabilité.
C’est pour cela que la décentralisation m’intéresse particulièrement et qu’il faut la mettre en place pour assurer le développement et lutter contre la corruption. C’est une question que j’aimerais travailler et pousser jusqu’au bout, afin d’aboutir à son application comme il est prévu dans l’accord de Taëf, ou encore pour tenter de trouver dans un premier temps les meilleurs mécanismes de sa mise en place. La décentralisation aidera infiniment à mettre le train sur les rails concernant le développement durable.


(Lire aussi : Les priorités de Nehmat Frem : création d’emplois, neutralité armée et décentralisation administrative)



Avec quel camp ou bloc parlementaire comptez-vous coopérer au Parlement ? Envisagez-vous une collaboration avec un bloc ou un camp au cas par cas, en fonction des développements ou des dossiers examinés ?
En ce qui concerne la coopération avec les différents blocs parlementaires, il faut attendre jusqu’au 7 mai, parce que c’est la carte politique parlementaire qui permettra de déterminer les blocs. Nous tendons la main à tous ceux qui partagent avec nous des visions communes relatives à la souveraineté d’une part, et à la lutte contre la corruption d’autre part. On se réserve, en fonction de nos principes et convictions, de traiter les dossiers au cas par cas, surtout pour ce qui touche aux questions économiques et développementales relatives à la situation socio-économique du pays. Et cela afin de préserver notre authenticité et l’harmonie avec nos principes, notamment en ce qui concerne la lutte contre la corruption.

En dehors du champ politique, quel est le domaine que vous envisagez de privilégier dans votre action parlementaire ?
Au niveau national, plusieurs questions m’intéressent, notamment celles de l’émancipation de la femme et des jeunes. Je m’intéresse également à la réforme du système éducatif parce que je trouve qu’il y a beaucoup de failles dans ce secteur, ainsi qu’à la réforme du système judiciaire, car c’est le véritable garant de la constitutionnalité au sein du pays et de l’instauration de l’État de droit. J’envisage de privilégier les dossiers économiques surtout quand il s’agit de Baalbeck-Hermel. Plusieurs questions sont d’une importance majeure dans la région, telles que le cadastre, mais aussi tout ce qui est relatif à la vie de l’agriculteur et au développement local et régional.
Je ressens la soif qu’ont les gens de ma région d’un changement qui instaurerait une autre conception du bien public et de l’intérêt public. La concrétisation de ce besoin n’est pas évidente et cela ne peut pas se faire du jour au lendemain. Il faut faire preuve d’une longue patience et de travail acharné. Si nous arrivons à briser le monopole, ce sera en étant un bon représentant, en étant à l’écoute des gens, en communiquant et en discutant. Il ne faut plus dire aux habitants « suivez-moi » mais « allons ensemble, faisons une marche la main dans la main ».


Lire aussi

Misbah Ahdab : Je ne suis pas islamiste !

Michel Moawad : C’est en me réconciliant avec le CPL que je ressemble à mon père


Retour à la page d’accueil

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Eleni Caridopoulou

Avant tout il faut faire baisser le ton du Hezbollah qu'il se permet de tout

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

C,EST DANS L,INTERET DE TOUTE LA COMMUNAUTE CHIITE !

Antoine Sabbagha

Bonne chance pour M Habchi , oui il faut briser la routine mais nous sommes un pays tribal rien ne peut ou va changer . Triste .

LA TABLE RONDE

Et l'attaque systématique du hezb libanais de la résistance est un moyen d'exister pour le fl de geagix .

Antoine Habchi : Briser le monopole du Hezbollah est dans l’intérêt de ses partisans

19/04/2018

Antoine Habchi.

Législatives 2018 - Trois questions à...

Ornella ANTAR | OLJ

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

Retour à la page d’accueil
Commenter

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.
Merci.

Voir toutes les réactions
Eleni Caridopoulou

Avant tout il faut faire baisser le ton du Hezbollah qu'il se permet de tout

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

C,EST DANS L,INTERET DE TOUTE LA COMMUNAUTE CHIITE !

Antoine Sabbagha

Bonne chance pour M Habchi , oui il faut briser la routine mais nous sommes un pays tribal rien ne peut ou va changer . Triste .

LA TABLE RONDE

Et l'attaque systématique du hezb libanais de la résistance est un moyen d'exister pour le fl de geagix .

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué