Spécial législatives libanaises 2018

X

Liban

Pharaon renouvelle son soutien à la cause arménienne

Beyrouth I
OLJ
16/04/2018

Le ministre d’État à la Planification et candidat au siège grec-catholique de Beyrouth I, Michel Pharaon, a renouvelé hier son soutien à la « justesse » de la cause arménienne, rappelant qu’il avait tenu, dès son entrée dans la sphère publique, à « tisser les meilleures relations avec les Arméniens, de Beyrouth à la Békaa ».
« Je ne mettrai jamais en péril cette relation, qui ne saurait être liée à une saison ou une échéance électorale », a-t-il affirmé, lors d’un dîner organisé samedi par le bureau chargé des relations avec la communauté arménienne au sein de sa campagne électorale.
Michel Pharaon a réitéré dans ce cadre son appui au nouveau découpage électoral, qui a adjoint la région de Medawar à Achrafieh, Rmeil et Saïfi. « Il est tout naturel qu’elle soit dans ce cadre », a-t-il souligné.
« Cette année, les électeurs libanais arméniens assument une responsabilité énorme, comme d’ailleurs l’ensemble des fils de la circonscription de Beyrouth I », a-t-il noté.
Selon lui, « la démocratie reste incomplète au Liban en l’absence d’une reddition de comptes et à l’ombre des failles dans l’application de la Constitution ». « Mais cela n’empêche que le Liban reste le plus distingué à ce niveau au Moyen-Orient, surtout que celui qui parle de démocratie en Israël occulte le racisme qui gouverne ce pays », a-t-il indiqué. « Les élections constituent l’occasion de rectifier le tir sur le plan démocratique au Liban. Il faut en profiter », a-t-il ajouté.
De son côté, le rival de M. Pharaon au siège grec-catholique de Beyrouth, l’ancien ministre Nicolas Sehnaoui (Courant patriotique libre), a estimé hier dans le cadre d’un entretien télévisé qu’il y avait une bonne chance de « renouveau » au niveau des députés de Beyrouth I. « Les citoyens sentent que leur région a besoin de développement équilibré en raison des négligences de la part des députés actuels », a-t-il indiqué. M. Sehnaoui a défendu son bilan au ministère des Télécoms au sein du cabinet Mikati, estimant par ailleurs sur le plan du dossier de l’électricité que « le Courant patriotique libre s’était battu pour assurer le courant électrique, mais que tous les plans mis en place à cette fin avaient été bloqués parce qu’ils ne voulaient pas que cette réforme soit l’œuvre du CPL ».

Retour à la page d’accueil

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

QUEL POIDS ?

Sarkis Serge Tateossian

Bonne chance à toutes les bonnes volontés et aux candidats de l'espoir, et du vrai.

Pharaon renouvelle son soutien à la cause arménienne

16/04/2018

Michel Pharaon s'exprimant samedi au dîner avec la communauté arménienne dans la capitale. Photo ANI

Beyrouth I

OLJ

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

Retour à la page d’accueil
Commenter

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.
Merci.

Voir toutes les réactions
L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

QUEL POIDS ?

Sarkis Serge Tateossian

Bonne chance à toutes les bonnes volontés et aux candidats de l'espoir, et du vrai.

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué