Spécial législatives libanaises 2018

X

Liban

Metn : Gemayel dénonce un complot visant à le faire taire

Législatives 2018
OLJ
03/04/2018

Le chef du parti Kataëb, Samy Gemayel, a dénoncé hier l’existence d’un « complot visant à faire taire Samy Gemayel et toutes les voix de l’opposition dans le pays », lors de l’annonce de la liste de sa formation politique dans la circonscription du Metn, baptisée « Le pouls du Metn ». La liste comprend des candidats Kataëb, du Parti national libéral et de la société civile. Elle se répartit comme suit : Samy Gemayel (maronite, Kataëb) ; Élias Hankache (maronite, Kataëb) ;
Joseph Karam (maronite, Parti national libéral) ; Nada Gharib Zaarour (maronite, parti des Verts) ; Mazen Skaff (grec-orthodoxe) ; Mikhaël Rammouz (grec-catholique) ; Violette Ghazal Balaa (grecque-orthodoxe) et Yeghisheh Andonian (arménien-orthodoxe).
M. Gemayel a entamé son discours par un rappel de celui qu’il avait prononcé il y a neuf ans, lors des législatives 2009. « Je vous ai donné ma parole de défendre la souveraineté du Liban et l’intérêt du peuple libanais. Vous m’aviez fait confiance et j’ai été à la hauteur de votre confiance. Nous avons fait face aux tentations et aux menaces. À l’heure où certains ont baissé les bras et ont opté pour la soumission, nous avons résisté parce que nous appartenons à une école politique qui n’a jamais connu la soumission », a-t-il déclaré. Il a ensuite assimilé les législatives à « un référendum sur le pouvoir en place, un référendum entre deux méthodologies, celle des contradictions et celle de la clarté et de la confiance, celle de l’abandon de la souveraineté du Liban et celle de la résilience, celle de l’atteinte aux libertés publiques et aux journalistes et celle de la défense des libertés ».
Le leader des Kataëb a appelé les Libanais à voter parce que ces élections législatives constituent « une opportunité qui ne se répète que tous les quatre ans ». « Il faut œuvrer ensemble pour la réforme du pays. Il est de la responsabilité de chacun de nous d’empêcher les forces du pouvoir de poursuivre leur politique d’effondrement du pays à tous les niveaux », a-t-il martelé.
Par ailleurs, les candidats sur la liste des Forces libanaises « Le Metn, cœur du Liban » ont effectué une tournée auprès des autorités religieuses et politiques, notamment le patriarche maronite Mgr Béchara Raï à Bkerké, l’archevêque maronite d’Antélias Mgr Camille Zeidane, et l’archevêque maronite de Sarba Mgr Boulos Rouhana. La liste des FL comprend Eddy Abillama, Jessica Azar, Ara Koyounian, Gisèle Hachem Zard, Lina Moukheiber, Michel Mecattaf, Chucri Moukarzel et Razi Hajj.

Retour à la page d’accueil

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Metn : Gemayel dénonce un complot visant à le faire taire

03/04/2018

Samy Gemayel entouré des candidats de la liste « Le pouls du Metn ».

Législatives 2018

OLJ

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

Retour à la page d’accueil
Commenter

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.
Merci.

Voir toutes les réactions
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué