Spécial législatives libanaises 2018

X

Liban

Salah Honein et Khalil Hélou se retirent de la course électorale

Baabda

Les deux ex-candidats affirment qu’ils poursuivront leur engagement politique.

21/03/2018

À près de vingt-quatre heures du dernier délai de retrait des candidatures aux prochaines législatives, qui expire ce soir à minuit, de grandes figures se sont retirées hier de la course électorale.

À Baabda, Salah Honein, ancien député et candidat à l’un des trois sièges maronites du caza, a déclaré hier abandonner la course aux prochaines élections estimant qu’elles « ont perdu le fond politique sur la base duquel les alliances sont conclues ». Dans un communiqué, M. Honein a souligné que « la nouvelle loi électorale a révélé la tendance qui prévaut sur la scène politique depuis un certain temps, puisque les facteurs dominants dans la prestation politique restent les divisions, les contradictions et les intérêts étroits ». Selon lui, « l’honnêteté et le don de soi » ont été supplantés par de l’« égoïsme ». Aussi, « après avoir échoué à rassembler des alliés d’hier autour d’une position politique commune » et pour « ne pas contribuer aux dissensions » qui prévalent au niveau électoral, M. Honein a décidé de se retirer.

Il assure en outre, à L’Orient-Le Jour, que son « engagement politique est et restera entier ». « Il est plus judicieux de se préserver pour une action politique engagée sur d’autres voies qui exigent de garder intactes ma crédibilité tout autant que ma détermination », insiste-t-il.

De sources informées, on apprend que jusqu’à la dernière minute, M. Honein était sollicité par la liste formée par les Forces libanaises et le Parti socialiste progressiste d’une part, et celle du Courant patriotique libre d’autre part. Toutefois, il a refusé, car il ne se voyait pas figurant sur une liste qui ne regroupe pas tous ses alliés, c’est-à-dire en plus des FL et du PSP, les Kataëb et le Parti national libéral, et d’autre part, parce que les principes pour lesquels il se bat ne s’alignent pas avec ceux du CPL.


Au moins quatre listes en lice
Le général Khalil Hélou, officier à la retraite, vice-président de l’association Liban-Message, a lui aussi retiré sa candidature à l’un des trois sièges maronites de Baabda. Sur sa page Facebook, il explique que sa décision a été prise alors que ses « tentatives de former une coalition qui regrouperait les forces souverainistes et d’opposition face aux rouleaux compresseurs des armes illégales, du pouvoir, de l’argent et du populisme » ont échoué. Ces tentatives ont été confrontées « à l’égoïsme, aux calculs étroits et au double langage », poursuit le général Hélou, soulignant que les coalitions qui se formeront à Baabda risquent d’être « faibles » et « dispersées sur plusieurs listes formées de partis et de forces d’opposition qui se battent entre eux au lieu de s’unir et de se battre contre le pouvoir ». À cela s’ajoute le nombre croissant des pôles et des tendances de la société civile « qui ne se différencient pas des partis politiques traditionnels ». Notant qu’il ne fera pas primer son « intérêt personnel » sur ses « convictions nationales », le général Hélou a affirmé, que bien qu’il se retire de la course électorale, il poursuivra le combat, comme il l’a toujours fait « depuis 1975, contre les forces hégémoniques extérieures et contre le mensonge politique ».

Comment se présente désormais le panorama électoral à Baabda ? Selon des sources informées, au moins quatre listes seront en lice lors du scrutin du 6 mai. L’une regroupera le mouvement Amal et le Hezbollah. Le CPL pourrait ne pas joindre cette liste « en raison du conflit entre le chef du mouvement Amal, Nabih Berry, et le chef du CPL, Gebran Bassil ». D’après ces milieux, l’alliance entre les deux partis chiites leur permettra de remporter les deux sièges chiites du caza. Si le CPL s’allie à eux, il assurera deux des trois sièges maronites. Le parti aouniste pourra aussi les assurer s’il s’allie à Talal Arslane et aux autres forces opposées au leader du PSP, Walid Joumblatt. Ce dernier assure seul le siège druze du caza. « Son alliance avec les FL permettra de remporter le troisième siège maronite. » Pour ces sources, les Kataëb auront un score inférieur au quotient électoral. Idem pour les listes de la société civile.



Lire aussi

Les FL rejoignent l’accord Futur-PSP au Chouf-Aley et à Baabda

Législatives : Dans son fief, à Baabda, le CPL face à ses alliés ?



Retour à la page d’accueil

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

DEUX DE MOINS... A QUAND TOUS LES AUTRES DE L,ANCIEN CLAN QUI RESTENT PAR AUTO-PROLONGEMENT ?

Le Faucon Pèlerin

Ainsi le général Khalil Hélou, Salah Edouard Honein se retirent de la bataille électorale à l'instar de Farès Nohad Bouez, laissant le "jeu de l'oie" aux opportunistes, aux arrivistes, aux nouveaux riches de l'argent public et des "bakhchiches" des bateaux-centrales électriques et des hydrocarbures en sus des alliances entre le CPL et le PSNS...

LAWSON KASSHANNA

GREAT DECISION . THANK YOU . YOU RESPECT YOUR SELF

Salah Honein et Khalil Hélou se retirent de la course électorale

21/03/2018

Salah Honein.

Khalil Hélou.

Baabda

Les deux ex-candidats affirment qu’ils poursuivront leur engagement politique.

Nada MERHI | OLJ

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

Retour à la page d’accueil
Commenter

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.
Merci.

Voir toutes les réactions
L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

DEUX DE MOINS... A QUAND TOUS LES AUTRES DE L,ANCIEN CLAN QUI RESTENT PAR AUTO-PROLONGEMENT ?

Le Faucon Pèlerin

Ainsi le général Khalil Hélou, Salah Edouard Honein se retirent de la bataille électorale à l'instar de Farès Nohad Bouez, laissant le "jeu de l'oie" aux opportunistes, aux arrivistes, aux nouveaux riches de l'argent public et des "bakhchiches" des bateaux-centrales électriques et des hydrocarbures en sus des alliances entre le CPL et le PSNS...

LAWSON KASSHANNA

GREAT DECISION . THANK YOU . YOU RESPECT YOUR SELF

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué