Spécial législatives libanaises 2018

X

Liban

Nazareth Izmirlian : Construire malgré l’obscurité...

Législatives 2018 - Portrait

L’ingénieur chevronné se porte candidat au siège arménien-catholique de Beyrouth I.

S. N. | OLJ
20/03/2018

Parmi les nouvelles figures indépendantes qui se présentent à Beyrouth I, un ingénieur chevronné, Nazareth Izmirlian, est candidat au siège arménien-catholique sur la liste de Ziad Abs, ex-cadre du Courant patriotique libre, qui serait en passe de fusionner avec la liste parrainée par Gilbert Doumit. 

C’est sur « la construction des infrastructures essentielles » que M. Izmirlan axe sa campagne, en espérant intégrer la liste unifiée de la société civile. Par construction, ce diplômé de l’ESIB, membre du comité honoraire des anciens, entend faire la promesse de projets de développement, ayant « fait ses preuves en la matière ». Son message se veut en outre positif, proactif, dynamique, par opposition à ceux qui, pour dénoncer la corruption, diffusent des « messages négatifs », comme s’ils broyaient du noir. « La corruption est sur toutes les lèvres mais personne n’y propose de solutions concrètes. Tout ces propos sur la corruption administrative, je voudrais les laisser à ceux qui prétendent la combattre, y compris les responsables politiques », affirme-t-il. Et ce « bâtisseur » d’ajouter : « Mon objectif, c’est d’allumer une lampe dans l’obscurité. »


(Lire aussi : Nayla Geagea, une battante « civile » qui ne veut rien avoir à faire avec la classe politique)


Il estime en avoir fait la preuve au fil de sa carrière. Né en 1949, il a souvent choisi de mettre son expertise personnelle au service de projets publics. En marge de son travail dans des sociétés privées au Liban, en Afrique et plus récemment dans le Golfe, il a présidé pendant neuf ans le conseil exécutif des grands projets jusqu’en 2001, année où cette institution, léguée par le mandat Fouad Chéhab, a fini par être intégrée au Conseil du développement et de la reconstruction. De 1993 à 2001, il a été « l’initiateur » du projet d’aménagement de l’autoroute arabe Beyrouth-Békaa-Syrie, en mettant en place le tronçon Sofar-Mdeirej. Le viaduc de Sofar ainsi que celui de Mdeirej (avant sa destruction lors de la guerre de juillet 2006 et sa reconstruction par le CDR) a été « l’une de mes réalisations majeures », explique-t-il sur un ton qui veut mettre en valeur son travail plus que sa personne. De nombreux projets d’autoroutes lui ont aussi été confiés à l’époque, notamment au Sud (le tronçon Damour-Saïda, à titre d’exemple) ainsi qu’au Nord, principalement au niveau de Tripoli. 

Conscient du travail et autres vertus qui permettent d’édifier un ouvrage, il affirme, en réponse à une question, « ne pas soutenir le Hezbollah lorsque son action amène la destruction, la démolition de ce qui a été bâti ». 

Sa vocation de « construire » touche immanquablement la communauté arménienne. Sa qualité de conseiller du président de la municipalité de Bourj Hammoud au développement urbain, de 1997 à 2002, lui a permis de superviser entre autres la reconstruction du passage des grands ponts. M. Izmirlian affiche une indépendance politique, « par souci d’être indépendant dans mes actions ». A la question de savoir s’il est proche du parti Tachnag, il répond par un non, précisant de manière catégorique qu'il n'est affilié "à aucun parti arménien". "Par contre, je serais proche de toute formation politique qui pourrait répondre aux attentes de la société arménienne", ajoute-t-il.    

C’est qu’il tire une partie de son autonomie de son engagement caritatif. Il a ainsi été membre actif de la Société de bienfaisance arménienne-catholique de 1984 à 2002, tout en prenant en charge l’établissement de deux centres de Caritas à Bourj Hammoud et à Jeïtaoui. 

La charité et la construction se retrouvent dans ce que Nazareth Izmirlian appelle le « développement social ». C’est ce thème qui a dicté plusieurs de ses projets, comme la construction du Centre social et culturel de Bourj Hammoud et le théâtre Boghossian à l’école Saint-Mesrob. 

 « Ma vocation sera de travailler pour Achrafieh et pour la communauté arménienne-catholique, qui a toujours été traitée comme une minorité », conclut-il.

Retour à la page d’accueil

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Sarkis Serge Tateossian

Ces élections seront une occasion à ne pas manquer pour des personnalités de cette envergure.
C'est le Liban en sera le premier gagnant.
Au vu de son parcours professionnel, sa vaste connaissance des infrastructures et son appui sur le bénévolat associatif, caritatif et d'autres engagements de bienfaisances feront de Monsieur Izmirlian un candidat idéal pour un siège.

Bravo à tous ces candidats mais aussi candidates (on aimerait qu'il y est davantage) au service de leurs concitoyens ...
C'est le but !

Nazareth Izmirlian : Construire malgré l’obscurité...

20/03/2018

Législatives 2018 - Portrait

L’ingénieur chevronné se porte candidat au siège arménien-catholique de Beyrouth I.

S. N. | OLJ

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

Retour à la page d’accueil
Commenter

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.
Merci.

Voir toutes les réactions
Sarkis Serge Tateossian

Ces élections seront une occasion à ne pas manquer pour des personnalités de cette envergure.
C'est le Liban en sera le premier gagnant.
Au vu de son parcours professionnel, sa vaste connaissance des infrastructures et son appui sur le bénévolat associatif, caritatif et d'autres engagements de bienfaisances feront de Monsieur Izmirlian un candidat idéal pour un siège.

Bravo à tous ces candidats mais aussi candidates (on aimerait qu'il y est davantage) au service de leurs concitoyens ...
C'est le but !

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.