Spécial législatives libanaises 2018

X

Liban

Les FL rejoignent l’accord Futur-PSP au Chouf-Aley et à Baabda

Législatives 2018 - Alliances électorales

Meerab célèbre un « retour au 14 Mars », le courant du Futur planche pour inclure le CPL à l’alliance avec les FL dans d’autres circonscriptions.

10/03/2018

Les Forces libanaises (FL) et le Courant du Futur ont annoncé hier, à l’issue d’une rencontre entre le ministre de la Culture Ghattas Khoury et le président des FL Samir Geagea, à Meerab, leur alliance dans les circonscriptions du Chouf-Aley et de Baabda, où l’union entre le courant du Futur et le Parti socialiste progressiste (PSP) était, rappelons-le, déjà scellée. C’est donc une alliance tripartite qui a pris forme dans ces deux circonscriptions. 

Au Chouf-Aley, cela sous-entend que les entraves à un ralliement des FL à la liste PSP-Futur (face à la liste de Talal Arslane et du Courant patriotique libre, et possiblement Wi’am Wahab) ont été surmontées. 

Le parti chrétien y avait posé deux conditions : d’une part, écarter de la liste la candidature de Nagy Boustani (avancée par le PSP), en qui les FL disent voir une figure pro-Damas, d’autre part, retenir en plus du candidat FL au Chouf, qui est le député sortant Georges Adwan, le candidat FL à Aley, Anis Nassar (au siège orthodoxe actuellement occupé par le député Kataëb Fady el-Habre). Les trois partis se seraient finalement entendus sur le maintien de la candidature de Nagy Boustani, en contrepartie de l’insertion des deux candidats FL sur la liste en question. 

Il semble que les FL n’aient eu d’autre choix que d’accepter cette candidature, à laquelle le PSP serait attaché pour plus d’une raison (le nombre de voix qu’il peut mobiliser, mais aussi le message d’amitié que son choix renverrait au régime…). Seul le courant du Futur serait néanmoins en mesure d’influencer ce choix, sa préférence étant pour un candidat du littoral du Chouf, plutôt que Nagy Boustani, dans un souci d’optimiser les chances de Ghattas Khoury à l’un des trois sièges maronites du Chouf, selon une source qui a requis l’anonymat. Rappelons que M. Khoury avait dû se retirer des législatives de 2009, avec à l’époque plusieurs autres personnalités-clés de l’alliance du 14 Mars, dans la perspective de l’accord syro-saoudien qui prenait forme. Ce souci du courant du Futur d’assurer l’élection du ministre de la Culture pourrait l’amener à renoncer à des candidatures chrétiennes qu’il a choisies dans d’autres circonscriptions, comme le siège orthodoxe dans la circonscription de la Békaa-Ouest-Rachaya, relevant initialement du PSP. Mais ces données restent pour l’instant spéculatives. 

On rappelle que le chef du PSP, Walid Joumblatt, avait tenté dans un premier temps de former une liste consensuelle avec les partis chrétiens du caza. Les négociations avec le CPL auraient échoué, les conditions de ce dernier étant inconciliables avec l’esprit du consensus. Les Kataëb y auraient pour leur part opposé un refus de principe, s’étant engagés dès le départ à ne pas s’allier à des parties au pouvoir. 

Même les négociations avec les FL auraient buté sur la candidature de Nagy Boustani, « une figure du 8 Mars qui viendrait remplacer un symbole du 14 Mars, le député sortant Dory Chamoun », selon une source FL. Les milieux de ce parti se félicitent néanmoins du « package-deal obtenu avec le PSP ». Outre le Chouf-Aley, l’alliance s’est scellée à Baabda entre le PSP et le candidat FL, le ministre Pierre Bou Assi, face au défi d’un électorat à majorité aouniste. Notons que les FL avaient en vain tenté une alliance avec le CPL. Toujours selon la source FL, ce parti aurait décroché l’appui du PSP à son candidat maronite dans la Békaa-Ouest-Rachaya, Élie Lahoud, ainsi qu’un appui partiel dans le Metn-Nord et à Zahlé. 

Les FL attendraient toutefois que le courant du Futur vienne compléter leur entente avec le PSP, comme il l’a fait hier pour le Chouf-Aley et Baabda. Dans la Békaa-Ouest par exemple, le Futur continue de soutenir l’homme d’affaires Henri Chedid au siège maronite, au détriment du candidat FL. 

La rencontre décisive hier entre le ministre Ghattas Khoury et le chef des FL Samir Geagea, qui faisait suite à deux visites successives à Beyrouth des émissaires du PSP, les députés Akram Chehayeb et Nehmé Tohmé, a, en plus d’avoir confirmé l’alliance tripartite au Chouf-Aley et à Baabda, produit la promesse d’autres alliances. Lors d’un point de presse à l’issue de l’entretien de près de deux heures de temps, en présence du ministre Melhem Riachi et de la secrétaire générale du parti, Chantal Sarkis, M. Khoury a affirmé avoir passé en revue avec M. Geagea « toutes les circonscriptions où les alliances sont possibles », en lui soumettant une proposition globale dans ce sens, à laquelle les FL prévoient de répondre dans les prochains jours. Les alliances envisagées entre les deux parties devraient être inclusives du CPL « dans certaines circonscriptions », selon M. Khoury. 

Comme si les FL et le Futur avaient, dans le prolongement de la visite de Saad Hariri à Riyad, scellé avec le PSP une alliance a minima dans le Chouf, pour préserver la symbolique de la réconciliation de la Montagne, qui est pour Meerab rien moins qu’« un retour à l’esprit du 14 Mars ». Le reste est tributaire des desiderata du courant du Futur, qui reste soucieux de son allié aouniste au pouvoir. 

Pour ce qui est de la circonscription Nord III (Zghorta-Batroun-Koura-Bécharré), il y aurait aussi une alliance possible « même si le courant du Futur n’a pas de candidat au niveau de cette circonscription », a indiqué M. Khoury. Selon nos informations, Saad Hariri souhaiterait éviter de s’allier ouvertement avec l’une des parties en lice dans cette circonscription et devrait laisser la liberté de choix à ses électeurs. Cependant, d’aucuns estiment qu’il pourrait en sous-main favoriser spécifiquement la liste emmenée par Gebran Bassil. 

On notera enfin que l’alliance FL-PSP-Futur au Chouf-Aley (ainsi qu’à Baabda) marque la mise à l’écart des Kataëb, par la propre volonté de ces derniers. Refusant de s’allier avec les partis au pouvoir, auxquels ils préfèrent la société civile, leur partenariat est avec le Parti national libéral, avec lequel ils tentent de former au Chouf une liste présidée par Camille Dory Chamoun et, à Baabda, une liste incluant des indépendants de la trempe du général à la retraite Khalil Hélou et peut-être Salah Honein. 

Le problème se pose toutefois sur l’opportunité de s’allier à une société civile disparate, préférant se diviser en listes rivales plutôt que de resserrer les rangs, y compris avec les Kataëb. Dans ce contexte, une alliance Kataëb-FL dans une circonscription comme celle de Baabda serait plus profitable pour l’un et l’autre camp. 

Il convient par ailleurs de signaler que les FL ont tendu la main hier, par la voix de leur candidat à Batroun Fady Saad, au député sortant de Tripoli – mais candidat cette fois à Batroun – Samer Saadé, pour une alliance commune dans la circonscription Nord III. Selon nos informations, une rencontre FL-Kataëb serait à prévoir aujourd’hui.


Lire aussi

Pour le Hezbollah, réconcilier les alliés est un véritable casse-tête, le décryptage de Scarlett Haddad 

Jbeil-Kesrouan : sans le CPL... le Hezbollah en quête de légitimité « électorale chrétienne » ?

Boutros Harb : La grande culture démocratique des Libanais est en train de tomber

Législatives libanaises : seuls les candidats les plus riches peuvent vraiment mener campagne...)

Le combat des forces du renouveau politique en vaut-il la peine ?

Liban : Le point sur le cumul de mandats

Retour à la page d’accueil

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

LA TABLE RONDE

Qu'est ce qu'ils ont tous à vouloir manger à tous les rateliers ????

En plus ça sera pour voir de leurs yeux la raz de marée qui va les ébranler sous leurs pieds .
Après la victoire des résistants, le parlement pourra enfin passer ses alliances avec qui bon lui semblera .

Read my leaps.

Les FL rejoignent l’accord Futur-PSP au Chouf-Aley et à Baabda

10/03/2018

Samir Geagea, hier, à Meerab, en compagnie de Ghattas Khoury. Photo ANI

Législatives 2018 - Alliances électorales

Meerab célèbre un « retour au 14 Mars », le courant du Futur planche pour inclure le CPL à l’alliance avec les FL dans d’autres circonscriptions.

Sandra NOUJEIM | OLJ

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

Retour à la page d’accueil
Commenter

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.
Merci.

Voir toutes les réactions
LA TABLE RONDE

Qu'est ce qu'ils ont tous à vouloir manger à tous les rateliers ????

En plus ça sera pour voir de leurs yeux la raz de marée qui va les ébranler sous leurs pieds .
Après la victoire des résistants, le parlement pourra enfin passer ses alliances avec qui bon lui semblera .

Read my leaps.

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué