Spécial législatives libanaises 2018

X

Liban

Législatives : Comment le Hezbollah tente de disperser CPL, FL et courant du Futur...

Législatives 2018 - Éclairage
22/02/2018

Les contacts et les réunions s’intensifient entre les différentes forces politiques afin de mettre en place les alliances et former les listes avant la fin des délais constitutionnels fixés par l’article 52 de la loi électorale. Pour rappel, selon cet article, les candidats doivent être organisés dans le cadre de listes 40 jours au plus tard avant le scrutin – le 26 mars, donc. Chaque liste doit être formée de suffisamment de candidats de façon à pourvoir 40 % des sièges de la circonscription électorale, c’est-à-dire pas moins de trois candidats. De plus, au moins un candidat par caza est requis dans les circonscriptions qui comptent plus qu’un seul caza.

Le chef du Courant patriotique libre (CPL), Gebran Bassil, a longuement rencontré lundi soir le chef du courant du Futur, Saad Hariri, en présence de leurs conseillers respectifs et d’experts électoraux pour discuter des alliances. Au terme d’un exposé et d’une analyse de la situation, les deux hommes ont convenu de se réunir de nouveau pour poursuivre leurs prospections, dans la mesure où le CPL aspire à une alliance avec le courant du Futur dans toutes les circonscriptions.
À Meerab, le député CPL Ibrahim Kanaan s’est entretenu avec le leader des Forces libanaises (FL), Samir Geagea, en présence du ministre de l’Information Melhem Riachi (FL). M. Riachi avait lui-même tenu une réunion avec Saad Hariri au sujet de l’échéance électorale. Les FL ne souhaiteraient pas faire d’alliances conjoncturelles, mais préfèrent conclure des alliances avec les mêmes composantes au niveau de toutes les circonscriptions. M. Geagea entendrait ainsi s’allier avec le courant du Futur et le CPL. C’est pourquoi les FL multiplient leurs contacts avec plus d’une partie politique, à l’exception du Hezbollah, en vue de conclure leurs alliances et leurs listes avant le 14 mars, date à laquelle elles organiseront un meeting pour annoncer listes et candidats.


(Lire aussi : Zahlé : Hariri et les FL... face au CPL ?)


Au plan chiite, il convient de retenir deux points dans l’annonce par le mouvement Amal et le Hezbollah de leurs candidats lundi : la candidature de l’ancien directeur de la Sûreté générale Jamil Sayyed au siège chiite de Baalbeck-Hermel n’a pas été annoncée par le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah. Le siège du député baassiste sortant Assem Kanso lui serait toutefois réservé, puisque le Hezbollah n’a présenté aucun candidat à ce siège.

Quant à Nabih Berry, il n’a pas annoncé la candidature d’Ibrahim Azar au siège maronite de la circonscription Saïda-Jezzine, quand bien même il a l’habitude d’annoncer un candidat à Jezzine. Cette omission s’inscrirait dans le cadre des relations entre MM. Berry et Bassil, le Hezbollah pouvant utiliser cette perche du chef du mouvement Amal pour restaurer les relations entre les deux hommes. Les rapports entre Nabih Berry et Gebran Bassil ont d’ailleurs été au centre d’une rencontre entre le chef de la diplomatie et le responsable au sein du Hezbollah Wafic Safa. Plusieurs scénarios auraient été abordés dans ce cadre, le Hezbollah voulant absolument régler ce différend avant les législatives pour rétablir les alliances telles qu’elles étaient avant la crise du mois de janvier entre les deux hommes.


(Lire aussi : Hezbollah-Amal : Quand les électeurs chiites ne se suffisent plus de beaux discours)


En fait, le Hezbollah chercherait à éloigner le CPL des FL et du courant du Futur pour le maintenir dans le cadre du 8 Mars. Des sources FL notent que le Hezbollah œuvre à les séparer du CPL et du courant du Futur, et à créer un vide entre le CPL et la formation haririenne. Et pour cause : une dispersion de ces forces lui permettrait de régner en maître incontesté sur la nouvelle Chambre des députés avec ses alliés au sein des autres communautés. Les FL seraient isolées et cantonnées dans leurs fiefs, et tout espoir pour Samir Geagea d’aspirer à la présidence de la République s’évanouirait. Le Hezbollah chercherait ainsi à assurer un bloc parlementaire de poids (plus de dix sièges) et transcommunautaire (sur les quinze circonscriptions) au leader des Marada, Sleiman Frangié, pour garantir son élection à la présidence de la République le moment venu. Mais le Hezbollah souhaite aussi disperser toutes les forces politico-communautaires afin d’assurer au bloc chiite homogène, qu’il formera avec Amal, une hégémonie politique certaine sur les événements à venir, notamment la future présidentielle.


Lire aussi

Les candidatures d’Amal et du Hezbollah aux législatives : beaucoup de partisans, peu de changements

Zghorta-Bécharré-Koura-Batroun : Un avant-goût de présidentielle ?

Pour Farès Souhaid, « le Hezbollah met la main sur la décision politique de Jbeil »

Au Liban, les partis politiques continuent malgré tout de séduire

Législatives libanaises : Ce qu’il faut savoir pour voter

Législatives libanaises : les dates à retenir 

Baalbeck-Hermel : des percées possibles, mais sous la « tutelle » du Hezbollah

Metn : Le paradoxe Murr et la course aux coefficients électoraux

Women in Front : Une liste sans femmes, c’est honteux !

Principes généraux, application : ce qu'il faut savoir sur la nouvelle loi électorale

Retour à la page d’accueil

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Le Faucon Pèlerin

Dans las années 1940, les élections législatives se déroulaient entre deux blocs, le Bloc national et le Bloc Destour.
Après cette heureuse période, sont venues des alliances entre des partis et des formations qui n'ont à voir entre eux. Les prochaines élections rassemblent des alliances bizarroïdes jamais vues auparavant. Ce sont des mariages "blancs" comme le mariage de la carpe et du lapin, du loup et de l'agneau, d'une grenouille avec un boeuf, d'un éléphant avec une fourmi...
Elles dureront ce que dure une rose, l'espace d'un matin.

Bery tus

on l'a dit depuis qlq semaine ... et rien les FL l'ont compris mais d'autres persiste dans leur entêtement, car soi disant les FL sont les enfants des KATAEB ... etc

quand est ce que le chretien vas comprendre que c'est l'unite qui fait la force ... el sayyed Mehdi Chamsedinne nous l'avait dit depuis 30 ans en visite chez nous chaque chretien est comparable a une tete de pomme de terre chacun se veut RAS ... mais ras de quoi haha

Soeur Yvette

Oui uncancer difficile a guerir....Diviser pour faciliter la mainmise....

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

DIVISER POUR FACILITER LA MAINMISE !

FAKHOURI

un cancer difficile à guérir, voire impossible

Irene Said

A force de se croire invincibles, aidés et conseillés par des "amis" qui ne connaissent que le langage de la guerre et de la domination de l'autre, ils finiront par sacrifier le Liban indépendant et souverain !
Au fait, les passeports iraniens et syriens sont très appréciés par la communauté internationale, au cas où...
Irène Saïd


George Khoury

personne ne pense au pays....
c'est juste une equation avec une seule inconnue, gebran ou sleiman....
pour le reste, ils s'en essuient tous le derriere et d'ailleurs on va continuer a manger des fruits et legumes arrosés aux eaux de nos defections...desole d'etre aussi cru mais c'est la verite et il faut la voir en face....

LA TABLE RONDE

A la guerre comme à la guerre.

Saliba Nouhad

Et voilà, jeu subtil: diviser pour mieux régner!
On s’attenfait depuis longtemps à ce jeu machiavélique qui finira de mettre le pays totalement entre les mains de la milice théocratique...
Avec l’aide stupide des autres formations chrétiennes qui se détestent comme des enfants gâtés, aveuglés par leurs egos respectifs au détriment des intérêts de la communauté chrétienne...
Sans compter le pauvre Hariri, devenu l’ombre de lui-même, ne sachant plus à quel saint se vouer: on ne l’entend plus!
Pauvre pays.

Législatives : Comment le Hezbollah tente de disperser CPL, FL et courant du Futur...

22/02/2018

Législatives 2018 - Éclairage

Philippe Abi-Akl | OLJ

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

Retour à la page d’accueil
Commenter

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.
Merci.

Voir toutes les réactions
Le Faucon Pèlerin

Dans las années 1940, les élections législatives se déroulaient entre deux blocs, le Bloc national et le Bloc Destour.
Après cette heureuse période, sont venues des alliances entre des partis et des formations qui n'ont à voir entre eux. Les prochaines élections rassemblent des alliances bizarroïdes jamais vues auparavant. Ce sont des mariages "blancs" comme le mariage de la carpe et du lapin, du loup et de l'agneau, d'une grenouille avec un boeuf, d'un éléphant avec une fourmi...
Elles dureront ce que dure une rose, l'espace d'un matin.

Bery tus

on l'a dit depuis qlq semaine ... et rien les FL l'ont compris mais d'autres persiste dans leur entêtement, car soi disant les FL sont les enfants des KATAEB ... etc

quand est ce que le chretien vas comprendre que c'est l'unite qui fait la force ... el sayyed Mehdi Chamsedinne nous l'avait dit depuis 30 ans en visite chez nous chaque chretien est comparable a une tete de pomme de terre chacun se veut RAS ... mais ras de quoi haha

Soeur Yvette

Oui uncancer difficile a guerir....Diviser pour faciliter la mainmise....

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

DIVISER POUR FACILITER LA MAINMISE !

FAKHOURI

un cancer difficile à guérir, voire impossible

Irene Said

A force de se croire invincibles, aidés et conseillés par des "amis" qui ne connaissent que le langage de la guerre et de la domination de l'autre, ils finiront par sacrifier le Liban indépendant et souverain !
Au fait, les passeports iraniens et syriens sont très appréciés par la communauté internationale, au cas où...
Irène Saïd


George Khoury

personne ne pense au pays....
c'est juste une equation avec une seule inconnue, gebran ou sleiman....
pour le reste, ils s'en essuient tous le derriere et d'ailleurs on va continuer a manger des fruits et legumes arrosés aux eaux de nos defections...desole d'etre aussi cru mais c'est la verite et il faut la voir en face....

LA TABLE RONDE

A la guerre comme à la guerre.

Saliba Nouhad

Et voilà, jeu subtil: diviser pour mieux régner!
On s’attenfait depuis longtemps à ce jeu machiavélique qui finira de mettre le pays totalement entre les mains de la milice théocratique...
Avec l’aide stupide des autres formations chrétiennes qui se détestent comme des enfants gâtés, aveuglés par leurs egos respectifs au détriment des intérêts de la communauté chrétienne...
Sans compter le pauvre Hariri, devenu l’ombre de lui-même, ne sachant plus à quel saint se vouer: on ne l’entend plus!
Pauvre pays.

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué