Spécial législatives libanaises 2018

X

À La Une

Législatives libanaises : les dates à retenir

Repère

Dépôt des candidatures et des listes, élections au Liban et à l'étranger... voici le calendrier du scrutin.

06/02/2018

Les prochaines élections législatives auront lieu dans trois mois sur la base d'une loi électorale votée au Parlement le 16 juin 2017. Les dernières élections générales remontent à 2009. Depuis, les députés ont prorogé leur mandat à trois reprises, la dernière fois jusqu'au 21 mai 2018.

Voici les dates à connaître avant la tenue du scrutin.


Les candidatures individuelles

Les premiers candidats souhaitant se présenter aux prochaines élections législatives, prévues en mai, ont déposé leur candidature le 5 février, date de l'ouverture du registre d'inscription fixée par la nouvelle loi électorale, et du lancement officiel de la campagne électorale. Les candidats ont jusqu'au 6 mars inclus pour déposer leur candidature individuelle auprès du ministère libanais de l'Intérieur, et jusqu'au 22 mars pour retirer leur candidature le cas échéant.

Selon l'article 6 de la loi électorale, les candidats doivent avoir au moins 25 ans. Le dossier de candidature, que doivent remplir les candidats et déposer au ministère de l'Intérieur, comporte un formulaire où sont renseignés le nom complet du candidat, sa date de naissance, son adresse et ses coordonnées, ainsi que la circonscription dans laquelle il se présente. Il doit également fournir plusieurs documents administratifs.


Les listes

Les candidats et les formations politiques ont jusqu'au 26 mars inclus pour déposer les listes qu'ils souhaitent former et qui seront soumises au vote des électeurs.

C'est la première fois que les élections législatives se déroulent au Liban sur base d'un mode de scrutin proportionnel de liste fermée, avec vote préférentiel pour un candidat par liste. Les électeurs doivent choisir une liste dans son intégralité, sans possibilité de panachage.

Selon l'article 52 de la loi électorale, rappelé dans le formulaire de dépôt de liste, les listes doivent comporter au moins trois candidats, et un nombre de candidats équivalent à 40% au moins des sièges à pourvoir dans la grande circonscription concernée. Dans les grandes circonscriptions comportant au moins deux petites circonscriptions, la liste doit également comporter au moins un candidat par petite circonscription.


Les électeurs de l'étranger

Tous les électeurs inscrits au Liban et à l'étranger peuvent vérifier sur le site internet de la direction générale du statut personnel, affilié au ministère de l'Intérieur, s'ils sont inscrits ou non. Ce service a été lancé le 1er février. Du 1er octobre au 20 novembre 2017, les expatriés libanais ont eu la possibilité de s'inscrire sur les listes électorales sur une plateforme en ligne mise en place par le ministère des Affaires étrangères afin de pouvoir voter depuis leur lieu de résidence. Près de 92.800 Libanais se sont enregistrés.


En cas de modification

Les copies de ces registres électoraux préliminaires ont été envoyées au ministère des Affaires étrangères, aux municipalités, aux moukhtars, et aux centres (de vote) des mohafazat et des cazas en vue de leur publication, afin de faciliter la dernière révision de ces registres. Les Libanais peuvent déposer une demande de rectification de leurs informations personnelles sur ces listes jusqu'au 1er mars 2018. Les registres électoraux finaux seront publiés le 30 mars.


Le scrutin

La liste, le lieu et les présidents des bureaux de vote, au Liban et à l'étranger, seront fixés durant le mois d'avril.

Les électeurs libanais résidant dans les pays arabes voteront le vendredi 27 avril, férié dans ces pays. Les électeurs expatriés dans le reste du monde voteront, eux, le dimanche 29 avril. Sur le territoire libanais, le scrutin aura lieu le 6 mai.

Les sondages d'opinion ne pourront être publiés que jusqu'au 26 avril, à la veille du début du vote.



Lire aussi

Paula Yaacoubian candidate aux législatives dans les rangs de Sabaa

Pour que la politique libanaise ne soit plus « une affaire d’hommes »

Le pari des Kataëb pour les législatives : « le pouls des gens »

Principes généraux, application : ce qu'il faut savoir sur la nouvelle loi électorale

Retour à la page d’accueil

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Sarkis Serge Tateossian

Un peu plus de 90 000 électeurs sont inscrits parmi les expatriés ! Trop trop peu
Le désintérêt est claire dommage.

Le Faucon Pèlerin

"Scrutin proportionnel à liste fermée sans panachage". C'est la première fois que la logique est appliquée au Liban.
Aux élections de Kesrouan et Jbeil de 1905 et 1909, si ce système était appliqué, le CPL n'aurait eu que 3 députés sur 5 maronites au Kesrouan et 1 député sur 2 maronites à Jbeil.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

POINT DE LEGISLATIVES LIBRES ET DEMOCRATIQUES A L,OMBRE DES ARMES ILLEGALES !

Antoine Sabbagha

A noter que parmi deux listes disons réussiront ceux qui ont obtenu le maximum de voix et pour le vote préférentiel c' est comme le jeu du substek aux courses de chevaux celui qui payera le pluspour le cheval qui sera député réussira . Bonne chance .

RE-MARK-ABLE

La seule date à retenir sera celle du raz-de-marée d'une chronique de défaite annoncée.

Ou alors d'une victoire , c'est selon ...

Législatives libanaises : les dates à retenir

06/02/2018

On fait le point sur le calendrier des législatives libanaises, prévues le 6 mai 2018. Photo d'illustration Bigstock

Repère

Dépôt des candidatures et des listes, élections au Liban et à l'étranger... voici le calendrier du scrutin.

Julien ABI RAMIA | OLJ

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

Retour à la page d’accueil
Commenter

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.
Merci.

Voir toutes les réactions
Sarkis Serge Tateossian

Un peu plus de 90 000 électeurs sont inscrits parmi les expatriés ! Trop trop peu
Le désintérêt est claire dommage.

Le Faucon Pèlerin

"Scrutin proportionnel à liste fermée sans panachage". C'est la première fois que la logique est appliquée au Liban.
Aux élections de Kesrouan et Jbeil de 1905 et 1909, si ce système était appliqué, le CPL n'aurait eu que 3 députés sur 5 maronites au Kesrouan et 1 député sur 2 maronites à Jbeil.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

POINT DE LEGISLATIVES LIBRES ET DEMOCRATIQUES A L,OMBRE DES ARMES ILLEGALES !

Antoine Sabbagha

A noter que parmi deux listes disons réussiront ceux qui ont obtenu le maximum de voix et pour le vote préférentiel c' est comme le jeu du substek aux courses de chevaux celui qui payera le pluspour le cheval qui sera député réussira . Bonne chance .

RE-MARK-ABLE

La seule date à retenir sera celle du raz-de-marée d'une chronique de défaite annoncée.

Ou alors d'une victoire , c'est selon ...

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué