Dernières Infos

Maldives: l'ex vice-président emprisonné pour tentative d'assassinat du président

AFP
10/06/2016

L'ancien vice-président des Maldives Ahmed Adeeb a été condamné à 15 ans de prison pour avoir fomenté une tentative d'assassinat contre le président, nouvelle condamnation visant un dirigeant ou opposant de l'archipel en proie aux convulsions politiques.

Adeeb a été condamné tard jeudi soir pour avoir tenté d'assassiner le président Abdulla Yameen en déclenchant l'explosion d'une bombe sur son yacht en septembre, a indiqué son avocat. Deux gardes du corps du président ont aussi été condamnés à l'issue du procès qui s'est tenu à huis clos.
Le président Yameen était ressorti indemne de cette explosion mais sa femme avait été blessée.

Avec cette condamnation, quasiment tous les rivaux de l'actuel président sont en prison ou en exil.
L'ex-président des Maldives Mohamed Nasheed, premier président démocratiquement élu en 2008, est en exil en Grande-Bretagne où il a obtenu l'asile politique en mai. Il avait été contraint à la démission après quatre ans au pouvoir dans ce qui s'apparentait selon lui, à un coup d'Etat.

Nasheed a été condamné à 13 ans de prison pour des accusations de terrorisme à l'issue d'un procès jugé inéquitable par l'Onu comme par les Etats-Unis et le Royaume-Uni, ancienne puissance coloniale.
L'ex vice-président Adeeb était considéré comme un proche de Yameen jusqu'à sa brutale destitution en novembre, soupçonné d'avoir tenté de renverser le président.

Après l'explosion du yacht transportant le président, le FBI avait été invité à enquêter sur l'incident et n'avait trouvé aucune preuve que l'explosion avait été causée par une bombe.
Les journalistes n'ont pas été autorisés à assister au procès d'Adeeb, le tribunal invoquant des questions de sécurité nationale.

L'avocat d'Adeeb, Moosa Siraj, a indiqué au site internet de The Maldives Independent qu'il allait faire appel. "La Cour criminelle m'a empêché de qualifier le procès d'inéquitable mais nous avons des préoccupations et nous entendons faire appel immédiatement", a-t-il dit.

Le même tribunal a condamné l'ancien procureur général Muhthaz Muhsin à 17 ans de prison pour avoir fomenté l'enlèvement du président en émettant un faux mandat d'arrêt en février, a indiqué son avocat Husnu Al Suood.

Adeeb avait pour sa part été condamné dimanche à 10 ans de prison pour terrorisme dans un autre procès pour son rôle dans la répression des manifestations anti-gouvernementales de mai 2015.

L'opposition estime qu'aux Maldives toute voix dissidente est désormais menacée d'arrestation ou contrainte de s'exiler depuis l'arrivée au pouvoir de Yameen, demi-frère de l'ancien homme fort Maumoon Abdul Gayoom, qui a dirigé l'archipel pendant 30 ans jusqu'en 2008.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : on tourne en rond !

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué