Liban

Un prêtre excommunié par l’Église grecque-catholique

Clergé
OLJ
22/04/2016

L'Église grecque-catholique a excommunié l'un de ses prêtres, le P. Jean Abboud, a-t-on appris hier. Le décret d'excommunication date du 29 août 2015 et est signé par l'archevêque de Tripoli, Edward Georges Daher, mais le patriarcat grec-catholique a jugé utile, hier, de lui donner toute la publicité nécessaire, après la mise en examen à la mi-avril de Jean Abboud et son placement en détention provisoire à Mont-de-Marsan (Landes, France).
L'homme est soupçonné « d'escroquerie sur personne vulnérable ». Concrètement, il est soupçonné d'avoir extorqué 326 000 euros à un retraité dépressif qui souhaitait empêcher l'annulation de son mariage religieux par son ex-femme, dont il était divorcé sur le plan civil. La presse française, rapportant l'information, l'a présenté comme étant « un prêtre melkite » de nationalité « libano-belge », ce qui a rendu indispensable la mise au point.
Le quotidien français régional Sud-Ouest détaille en particulier comment Jean Abboud, de son vrai nom Jean Ibrahim Van Buggenhout, aurait inventé des personnes susceptibles d'accéder à la demande du retraité, telles qu'une ancienne juge d'instruction, un agent secret du Vatican ou un chef d'entreprise canadien, en échange d'argent.
Le décret d'excommunication rendu public par le patriarcat grec-catholique assure que Jean Abboud a été excommunié par son évêque, Mgr Edward Georges Daher, et que ce décret d'excommunication a été confirmé par le patriarche Grégoire III en date du 13 novembre 2015.
Jean Abboud, précise ce décret, a déserté son diocèse de Tripoli et quitté le Liban en avril 2015, pour rejoindre en Belgique un groupement qui se présente comme « Église de l'Europe orthodoxe » (NDLR : également connue comme « Église de l'orthodoxie des nations » ou encore « patriarcat orthodoxe des nations »), au sein duquel il s'est fait sacrer évêque, le 21 mai 2015, malgré les graves avertissements qui lui ont été adressés par sa hiérarchie, auxquels il répondait « par des insultes et des menaces ».
« Ce groupement n'a rien à voir avec l'Église orthodoxe », ajoute une source informée proche du patriarcat melkite.
Le « décret d'excommunication majeure » précise que Jean Abboud a été sanctionné et exclu de la communion grecque-catholique pour « désobéissance » et « acte schismatique », « après monition légitimement adressée », conformément aux dispositions du canon 1437 du code canon des Églises orientales.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué