Dernières Infos

Les Palestiniens vont laisser le champ libre à l'initiative française de conférence (Al-Malki)

AFP
21/04/2016

Le ministre palestinien des Affaires étrangères Riyad al-Malki a indiqué jeudi que les Palestiniens laisseraient le temps à la France de faire progresser son initiative de conférence internationale et ne déposeraient pas pour l'instant de projet de résolution à l'Onu.

Le ministre, qui accompagne le président palestinien Mahmoud Abbas à New York, a "salué" l'annonce par Paris de la tenue le 30 mai d'une réunion ministérielle préparatoire à la conférence.
Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault a annoncé jeudi que la France allait organiser cette réunion à Paris pour tenter de relancer le processus de paix israélo-palestinien, en prélude à un éventuel sommet international au deuxième semestre 2016.

"Nous voulons aider" à la réussite de cette réunion, a souligné M. al-Malki devant des journalistes après une rencontre entre M. Abbas et le président du Conseil de sécurité de l'Onu, l'ambassadeur chinois Liu Jieyi.
"Nous avons été positifs dès le début sur l'initiative française", a-t-il souligné.
Après la récente visite à Paris de Mahmoud Abbas, a-t-il expliqué, il a été décidé que "notre action au Conseil de sécurité ne devait pas mettre en danger l'initiative française de quelque manière que ce soit".
Le ministre palestinien a indiqué qu'il attendait un coup de téléphone de M. Ayrault confirmant officiellement la date de la réunion ministérielle.

Quant au projet de résolution dénonçant les implantations israéliennes en Cisjordanie que les Palestiniens entendent soumettre au Conseil, il faudra encore "des discussions supplémentaires avec les pays arabes (..) avant de voir quel est le moment opportun d'avancer dans cette direction", a expliqué le ministre.
Ni lui, ni l'ambassadeur chinois n'ont avancé la moindre date pour soumettre un projet de texte aux 15 pays membres du Conseil.

Les Palestiniens avaient relancé début avril leurs efforts pour faire adopter par le Conseil une résolution condamnant la colonisation israélienne en Cisjordanie, distribuant un projet de texte au groupe arabe aux Nations unies.
De précédentes tentatives palestiniennes de faire voter de telles résolutions s'étaient heurtées à un veto des Etats-Unis, actuellement en pleine campagne présidentielle.
Les Etats-Unis ont refusé de dire quelle serait leur position face à un nouveau projet palestinien de résolution, mais ils n'ont rien exclu.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué