Rechercher
Rechercher

À La Une - Sur le net

"Sans notre protection, l'Arabie saoudite ne survivrait pas une semaine", lance Trump

Le candidat républicain répondait à des avertissements de Riyad qui s'inquiète d'une possible adoption par le Congrès américain d'un projet de loi relatif aux attentats du 11 Septembre.

Le milliardaire américain et candidat républicain à la présidentielle, Donald Trump. Photo AFP/Jewel SAMAD

Alors que le président des Etats-Unis, Barack Obama, est arrivé mercredi pour une dernière visite en Arabie saoudite sur fond de tension entre les deux pays, le candidat à l'investiture républicaine Donald Trump a répondu violemment à des avertissements de Riyad qui s’inquiète d'une possible adoption par le Congrès américain d'un projet de loi relatif aux attentats du 11 Septembre.

Le texte en question, soutenu aussi bien par les démocrates que les républicains, n'a pas encore été soumis à un vote au Congrès. Il permettrait aux familles des victimes du 11 septembre 2001 de poursuivre, entre autres, le gouvernement saoudien pour obtenir des dédommagements. Aucune implication de l'Arabie saoudite n'a jamais été démontrée mais 15 des 19 pirates de l'air étaient saoudiens.

Selon le New York Times, le ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel al-Jubeir, avait averti des élus américains, lors d'une visite à Washington le mois dernier, de possibles conséquences coûteuses si ce projet de loi était adopté. Le quotidien affirme que le ministre avait menacé de vendre quelque 750 milliards de dollars en bons du Trésor américain et autres biens détenus aux Etats-Unis.

 

"Nous les achèterons tous"
"Sur un ton défiant, Donald Trump a commenté l'affaire durant une émission radio matinale, The Joe Piscopo Show", rapportait le 18 avril le blog Mediaite, dirigé par le journaliste de la chaîne ABC Dan Abrams.

"Les Saoudiens nous menacent (...)", a lancé l'animateur radio à M. Trump, avant que celui-ci ne l'interrompe : "Ce n'est pas grave, nous les achèterons tous".

Et de poursuivre: "Regardez, nous protégeons l'Arabie saoudite. Nous les protégeons en échange de presque rien. Et sans notre protection, ils ne survivraient pas plus d'une semaine. Nous les protégeons comme nous protégeons d'autres".

Le milliardaire a estimé que les Etats-Unis n'étaient pas "correctement remboursés". "Et l'on se demande pourquoi notre dette (publique) s'élève à 19 trillions de dollars... En tout, cas nous sommes les policiers du monde...nous ne recevons pas ce qui nous est dû", a conclu le magnat de l'immobilier.

 
Lire aussi
USA-Arabie saoudite : condamnés à s'entendre

Obama, cible de critiques sans précédent en Arabie saoudite

USA-Arabie saoudite : vers une reconsolidation des liens bilatéraux

« Washington ne doit plus s'embourber dans les marécages du Proche-Orient »

Heurs et malheurs de la politique étrangère de Barack Obama


Alors que le président des Etats-Unis, Barack Obama, est arrivé mercredi pour une dernière visite en Arabie saoudite sur fond de tension entre les deux pays, le candidat à l'investiture républicaine Donald Trump a répondu violemment à des avertissements de Riyad qui s’inquiète d'une possible adoption par le Congrès américain d'un projet de loi relatif aux attentats du 11...

commentaires (8)

le problème c'est qu'il ne pourra meme pas laisser tomber l'Arabie saoudite et maintenant il le sait, ce que je voudrais mettre en relief ici, c'est le fait de la monter de dirigeants nationaliste et protectionnistes, et le pauvre peuple par ignorance ou par revanchardes cautionne cela sans penser au conséquences mondiales !! ils leur donnent du pain sur les tables de barbarie de presque tous les terroristes du monde et non seulement ca ils coupent l'herbe sous les pieds des plus modérer!! peuple du monde quand allez vous comprendre que le monde est devenue un petit village !!!!

Bery tus

16 h 15, le 13 novembre 2016

Tous les commentaires

Commentaires (8)

  • le problème c'est qu'il ne pourra meme pas laisser tomber l'Arabie saoudite et maintenant il le sait, ce que je voudrais mettre en relief ici, c'est le fait de la monter de dirigeants nationaliste et protectionnistes, et le pauvre peuple par ignorance ou par revanchardes cautionne cela sans penser au conséquences mondiales !! ils leur donnent du pain sur les tables de barbarie de presque tous les terroristes du monde et non seulement ca ils coupent l'herbe sous les pieds des plus modérer!! peuple du monde quand allez vous comprendre que le monde est devenue un petit village !!!!

    Bery tus

    16 h 15, le 13 novembre 2016

  • Et sans les petrodollars saoudiens, la balance commerciale US déjà gravement en deficit, il fera quoi le trompettiste Les USA profitent et continuent de profiter des petrodollars. Trump manque de réalisme

    FAKHOURI

    18 h 36, le 12 novembre 2016

  • Mais de quand date cette déclaration de Trump? La légende photo le présidente comme "candidat républicain" et le corps de l'article fait référence à une émission radio...d'avril???

    Marionet

    10 h 51, le 12 novembre 2016

  • Il n'a pas tord le bougre ...! d'ailleurs, l'Afghanistan non plus...! Trump à le charme de remettre en cause ..! l'équilibre des mensonges récurrents .... des Bush et d' Obama ....

    M.V.

    11 h 17, le 21 avril 2016

  • Cet homme m'est plus sympa que Clinton!

    Ali Farhat

    03 h 08, le 21 avril 2016

  • Dommage il sera combattu par laipac au profit de hyllarie la carpette.

    FRIK-A-FRAK

    21 h 53, le 20 avril 2016

  • UN AUTRE LUNATIQUE LOIN DES REALITES ET DE LA POLITIQUE...

    OLJ, LA CENSURE EST UNE HUMILIATION A VOS ABONNES

    21 h 19, le 20 avril 2016

  • L'islamophobie de Trump est claire . Ou va le monde ??

    Sabbagha Antoine

    19 h 39, le 20 avril 2016

Retour en haut