Rechercher
Rechercher

Liban - Présidentielle

Pour les Kataëb, un candidat se choisit sur base d’un programme

Le bureau politique du parti Kataëb, réuni hier à Saïfi. Photo Ani

À l'issue de sa réunion hebdomadaire, le bureau politique du parti Kataëb a affirmé hier, dans un communiqué, que sa position à l'égard d'un candidat à la présidence de la République se fonde non pas sur sa personnalité, mais sur « un programme guidé par une vision globale conforme aux principes nationaux, et par l'établissement d'un accord en harmonie avec les principes, la politique et le combat du parti ».
Le parti a en outre perçu, à la lumière des concertations actuellement en cours, que « la priorité est à nouveau à combler la vacance présidentielle ».
Les Kataëb se sont ensuite félicités de la libération récente des militaires qui étaient captifs du Front al-Nosra, remerciant toutes les factions, libanaises et internationales, qui ont contribué au règlement du dossier. Ils ont par ailleurs formulé l'espoir d'une libération prochaine des militaires et du photographe Samir Kassab, détenus par le groupe État islamique (EI), ainsi que des prisonniers des geôles syriennes, notamment Boutros Khawand (ancien responsable au sein du parti Kataëb).
Enfin, le communiqué a invité le gouvernement à « former une commission de médecins et de psychologues qui serait chargée d'accompagner et de soigner les militaires libérés et leurs familles.


À l'issue de sa réunion hebdomadaire, le bureau politique du parti Kataëb a affirmé hier, dans un communiqué, que sa position à l'égard d'un candidat à la présidence de la République se fonde non pas sur sa personnalité, mais sur « un programme guidé par une vision globale conforme aux principes nationaux, et par l'établissement d'un accord en harmonie avec les principes, la...

commentaires (5)

Pour les Kataëb, un candidat "se choisit sur base d’un programme". OK, nous sommes tous d'accord la-dessus.Nous avons, selon la presse, quatre candidats a la Presidence.Ma question est simple a l'extreme.Quel est, parmi ces quatres, le candidat qui possede un programme.Qu'il le publie et je promets formellement de l'apprendre par coeur, quitte a ce que l'on me permette, ensuite, de le critiquer.Je les defie donc aux quatres: Michel Aoun, Sleiman Frangie, Samir Geagea, et Henri Helou de publier leur programme.Seul Samir Geagea a ose le faire, a ma connaissance. Si je me trompe qu’on me prouve le contraire Qu'attendent donc les trois autres pour en faire de meme?Pensent-ils serieusement que les Libanais ne savent pas lire?

George Sabat

08 h 59, le 09 décembre 2015

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • Pour les Kataëb, un candidat "se choisit sur base d’un programme". OK, nous sommes tous d'accord la-dessus.Nous avons, selon la presse, quatre candidats a la Presidence.Ma question est simple a l'extreme.Quel est, parmi ces quatres, le candidat qui possede un programme.Qu'il le publie et je promets formellement de l'apprendre par coeur, quitte a ce que l'on me permette, ensuite, de le critiquer.Je les defie donc aux quatres: Michel Aoun, Sleiman Frangie, Samir Geagea, et Henri Helou de publier leur programme.Seul Samir Geagea a ose le faire, a ma connaissance. Si je me trompe qu’on me prouve le contraire Qu'attendent donc les trois autres pour en faire de meme?Pensent-ils serieusement que les Libanais ne savent pas lire?

    George Sabat

    08 h 59, le 09 décembre 2015

  • « Enfin, le communiqué a invité le gouvernement à « former une commission de médecins et de psychologues qui serait chargée d'accompagner et de soigner les militaires libérés et leurs familles ». CE QU’IL FAUDRAIT EN FAIT ET SURTOUT C’EST UNE COMMISSION DE MEDECINS ET DE PSYCHOLOGUES QUI SERAIT CHARGEE D’ACCOMPAGNER ET DE SOIGNER SCHIZOPHRENIE LEGENDAIRE DES FARCES DU 14 MARS. DONT LE CHEF DE FILE APRES AVOIR ACCUSE BASCHAR D’ETRE DERRIERE L’ASSASSINAT DE SON PERE, EST ALLE LUI EMBRAS/SERRER LA MAIN AU PALAIS DE LA PESTILENCE A DAMAS. FARCES QUI, APRES AVOIR CONDAMNE A LONGUEUR DE JOURNEE LE FUSIL ILLEGITIME DU HIZBOLLAH, L’ONT LEGALISEE/SACRALISEE A DOHA SOUS LA TRINITE DE L’ARMEE, DU PEUPLE ET DE LA RESISTANCE. FARCES, QUI N’HESITENT PAS AUJOURD’HUI A BRADER LES ACQUIS DE LA REVOLUTION DU CEDRE CONTRE LES MIRAGES DU POUVOIR QUI VA LES SUREMENT LES DEVORER. LE TOUT EVIDEMMENT AU NOM DE L’INTERET SUPERIEUR DE LA NATION ET LE CAMOUFLAGE DES « PROGRAMMES », »ENGAGEMENTS », »PRINCIPES », « PRINCIPES » ET AUTRES « VALEURS » DE CANDIDATS ISSU DES RANGS DES FARXCES DU 8 MARS ET QUI NE PEUVENT ETRE PAR CONSEQUENT QUE DE LA POUDRE AUX YEUX. ET FUGACES ECRANS DE FUMEE DE FUMISTES ET DE FUMIERS.

    Henrik Yowakim

    17 h 58, le 08 décembre 2015

  • "À l'issue de sa réunion, le bureau politique des Phalanges présidé par un autre grand enfant a affirmé que sa position à l'égard d'un candidat à la présidence se fonde non pas sur la personne, mais sur un programme guidé par une vision globale conforme aux principes nationaux et au combat du parti Phalangiste." ! Ceux du 14 Mars, mahééék n'est-ce pas ? Oui, mais alors, comment allier tous ces BEAUX (princiiipes et ce combaaat) en acceptant de (combler cette présidentièèèlle vacannnce) par une (personne) issue des rangs du 8 Mars ? Irrésistibles ces Phalangistes, toujours en version 36 !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    09 h 18, le 08 décembre 2015

  • MALHEUREUSEMENT çA C'EST PAS LE CAS POUR LE LIBAN !

    SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

    09 h 11, le 08 décembre 2015

  • Si, vraiment, "la position [du parti Kataeb]à l'égard d'un candidat à la présidence de la République se fonde non pas sur sa personnalité, mais sur « un programme guidé par une vision globale conforme aux principes nationaux", l'élection d'un candidat syro-iranien ne devrait même pas pouvoir être envisagée un seul instant. out ce blablabla n'a pour objectif que de justifier une capitulation, comme l'a si bien dit (il est malheureusement le seul), cheikh Nadim.

    Yves Prevost

    06 h 57, le 08 décembre 2015

Retour en haut