X

À La Une

Kurdes et Arabes créent les Forces démocratiques de Syrie

Conflit

Cette nouvelle alliance militaire est composée des YPG, de Jaich el-Thouwar et d'un groupe assyrien.

OLJ/Agences
12/10/2015

La principale milice kurde et des groupes rebelles arabes qui combattaient ensemble depuis longtemps ont décidé de formaliser leur alliance au sein d'une coalition qui s'intitule les Forces démocratiques syriennes (FDS).

La constitution de cette alliance survient après la décision de Washington d'abandonner son plan visant à former et à équiper des rebelles pour lutter contre le groupe Etat islamique (EI). Elle pourrait devenir une alternative aux yeux des Etats-Unis pour combattre les jihadistes.

La création des FDS a été annoncée dans un communiqué par le porte-parole des Unités de protection du peuple kurde (YPG). Les YPG, ou Unités de protection du peuple, constituent la branche armée du Parti de l'union démocratique (PYD), une formation kurde syrienne. "La phase délicate que traverse notre pays la Syrie et les développements rapides sur les fronts politique et militaire (...) nécessitent qu'il y ait une force militaire nationale unie pour tous les Syriens, regroupant les Kurdes, les Arabes, les Syriaques (chrétiens, NDLR) et autres groupes", lit-on dans le communiqué, adressé à Reuters par un porte-parole des YPG.

L'alliance inclut des rebelles syriens qui ont soutenu les YPG dans les combats contre l'EI, dont le groupe majoritairement arabe Burkan al-Furat (Le volcan de l'Euphrate). Des groupes représentant des tribus arabes, comme Jaich el-Thouwar (l'Armée des rebelles) et des chrétiens syriaques y participent également.

Washington a soutenu les YPG dans leur combat contre l'EI dans le nord de la Syrie, où les Kurdes combattent au sol avec le soutien des frappes aériennes menées par la coalition conduite par les États-Unis. Mais la force grandissante des YPG irrite le voisin turc qui considère cette organisation comme la branche syrienne du PKK, le Parti des travailleurs du Kurdistan, qu'Ankara qualifie d'organisation terroriste.

En outre les liens solides établis entre Washington et les Kurdes syriens ont suscité du ressentiment parmi les rebelles, qui insistent depuis longtemps, mais en vain, pour obtenir un soutien aérien américains et des armes.
Les YPG ont obtenu des succès dans le nord en chassant l'EI de plusieurs secteurs avec l'appui de Burkan al-Furat. Après la ville frontalière de Kobané en janvier, ils se sont emparés de Tall Abyad , privant l'EI d'une route reliant la Turquie à son fief de Raqqa.

Une grande partie de l'opposition regarde les Kurdes avec suspicion en raison de leur attitude prudente depuis le début de soulèvement en mars 2011. En dépit d'années de répression par le régime de Damas, ils ont refusé de prendre les armes contre lui et se sont attachés à constituer une région autonome dans le nord de la Syrie.

 

 

 

Lire aussi

Quand Assad dit « non » aux Kurdes, Poutine pourrait dire « oui »

 

Pour mémoire

Sur le front de Sinjar, les Kurdes hésitent à lancer l'assaut contre l'EI

« Vivre à Hassaké, c'est être perdant à tous les coups »

Longtemps taboue, la culture kurde renaît en Syrie

 

Dossier

Syrie : la diplomatie dans tous ces États

 

Décryptage

Syrie : Les conséquences de l'implication militaire russe en 5 questions

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

EN FAIT RIRA BIEN QUI RIRA LE DERNIER... ET JE DOUTE FORT QUE CE SOIT LE RUSSE ET SES ALLIÉS QUI RIRONT...

Bery tus

nous allons voire au final une partition de la syrie et de l'irak .. pensez vous que c'est faisable?!?!

haha a la guerre comme a la guerre !! on verra bien a la fin qui sortira gagnant

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

Des kurdes et des arabes.... "démocratiques" ! Comme c'est drolatique !

M.V.

Il reste ,aux responsables de cette nouvelle alliance locale ...de négocier avec Vladimir Poutine ...au cas ...où ils serait lâché par les USA ,car après les fiascos US répertoriés depuis 10 ans dans la région...selon l'adage, prudence est mère de sureté ......

ACE-AN-NAS

La place est prise . Trop tard pour les soutiens aux bacteries , moderees ou virulentes .

Les arabes et les kurdes anti bacteries se sont deja allies . Verification sera faite aux prochains numeros .

ACE-AN-NAS

HAHAHAHAHAHAHA !!!!!!!!!

Le piege tendu a erdocon , cette alliance de kurdes et d'arabes est deja en alliance avec l'armee legitime de Bashar le heros de la resistance au complot .....
La descente aux enfers de la turquie d'erdo est loin d'avoir touche le fond .

Les huluberlus ne vidaient pas toutes les larmes de votre corps , gardez en pour la suite !

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

ET L,ASL... OU EST-IL ET QU,EN EST-IL ?

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : un nœud, trois phases et beaucoup de complications...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué