X

Liban

Premier symposium sur la communication à l’Alba, sur le thème « La passion inspirante »

événement
08/10/2015

C'est devant un parterre de gens de la pub, étudiants et professionnels, que s'est déroulé hier à l'Alba (Académie libanaise des beaux-arts) le premier symposium sur la communication, sur le thème « La passion inspirante ». Organisé par l'agence de communication « Front Page », l'événement a vu la participation de deux invités de marque, deux patrons de multinationales de la pub et de la communication, le publicitaire français Jacques Séguéla, vice-président du groupe Havas, et le directeur général de Facebook pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord, Jonathan Labin, qui ont chacun raconté son expérience. Le symposium a également été l'occasion pour des vétérans locaux de la profession, comme Moustapha Assad ou Dani Richa, de partager leurs vécus avec des étudiants de cinq universités du Liban et de jeunes professionnels.

Le mot d'ouverture a été prononcé par le doyen de l'Alba, le Pr André Bekhazi, qui a invité les jeunes publicitaires « pionniers » à promouvoir le pays du Cèdre. « Le Liban, ce maillon faible dans un Moyen-Orient constitué d'États forts, policés, (...) il va nous falloir tout votre talent, chers pubards, pour promouvoir les valeurs qu'il continue, contre vents et marées, de véhiculer », leur a-t-il dit.
De son côté, le président de Front Page, Camille Menassa, a insisté sur l'évolution foudroyante de la communication en un peu plus d'un siècle. « En un peu plus de cent ans, ont été inventés et démocratisés le téléphone, la radio, la presse grand public, le cinéma, la télévision, l'ordinateur, les réseaux, transformant les conditions d'échange et de relation », a-t-il observé./

Le symposium n'a pas manqué d'évoquer les médias de demain. Il s'est enfin penché sur l'éducation à la création, avant de donner la parole aux étudiants qui ont lancé le débat.

 

Lire aussi

Interviews
Jacques Séguéla aux jeunes publicitaires libanais : « Ayez de la créativité et, surtout, osez ! »

Le vice-président du groupe Havas a signé la préface de « Play it again », l'ouvrage relatant le parcours professionnel de Moustapha Assad et de Publi-Graphics. Il se raconte à « L'Orient-Le Jour », en marge de la conférence qu'il a donnée hier à l'Alba. (lire ici)

 


Jacques Séguéla veut transmettre sa profession de foi à tous les fils et toutes les filles de la pub au Liban. Photo Anne-Marie el-Hage

 

---


Moustapha Assad, publicitaire passionné atteint par le virus de la communication

Après 40 ans de publicité au sein de Publi-Graphics, devenue Publicis Graphics, Moustapha Assad est raconté par George Elassadis dans « Play it again ». Un livre sur l'histoire de la publicité au Liban et au Moyen-Orient à travers son agence Publi-Graphics. (lire ici)

 


Moustapha Assad raconte sa passion pour la pub et la communication. Photo Anne-Marie el-Hage

 

Pour mémoire
Leo Burnett Liban remporte le prix de la meilleure agence régionale

Quand l'Alba réfléchit sur un Liban nouveau

Joe la Pompe, en guerre contre les publicitaires plagiaires

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Pas de changement dans l’approche libanaise du tracé des frontières avec Israël, selon Aïn el-Tiné

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants