Moyen Orient et Monde

Des religieux saoudiens appellent au jihad contre Assad et ses alliés

Une cinquantaine de religieux saoudiens ont appelé hier les pays arabes et musulmans à apporter un soutien « moral, matériel, politique et militaire » aux acteurs du « jihad » en Syrie contre le gouvernement de Bachar el-Assad et ses alliés russe et iranien. Dans une pétition diffusée en ligne, ils estiment que « les combattants de la guerre sainte en Syrie défendent la nation musulmane dans son ensemble » et jugent que s'ils sont battus, les pays de l'islam sunnite tomberont tous les uns après les autres. Dans leur communiqué, ces religieux, qui ne sont pas affiliés aux autorités saoudiennes, comparent l'intervention russe à l'invasion de l'Afghanistan par l'armée soviétique en 1979.
Le clergé officiel a déjà qualifié la guerre civile syrienne de guerre sainte, ou jihad, mais a également dénoncé l'Etat islamique et el-Qaëda, et interdit aux fidèles d'aller participer aux combats ou de fournir de l'argent hors circuits gouvernementaux. Les 53 signataires de la pétition, dont des figures du mouvement islamiste ayant eu par le passé maille à partir avec la monarchie saoudienne, prennent soin de ne pas contredire cette ligne. Ainsi, ils n'appellent pas les Saoudiens à participer au conflit en Syrie. Mais ils se gardent aussi de toute condamnation des voyages dans l'objectif d'aller combattre aux côtés de l'opposition armée.
Leur lettre, qui emploie des termes méprisants pour désigner l'Iran chiite et la communauté alaouite d'Assad, présente également l'implication de la Russie comme une croisade chrétienne orthodoxe en terre d'islam et reproche à la coalition mise en place par Washington de ne pas fournir de missiles sol-air aux rebelles.


Une cinquantaine de religieux saoudiens ont appelé hier les pays arabes et musulmans à apporter un soutien « moral, matériel, politique et militaire » aux acteurs du « jihad » en Syrie contre le gouvernement de Bachar el-Assad et ses alliés russe et iranien. Dans une pétition diffusée en ligne, ils estiment que « les combattants de la guerre sainte en Syrie défendent la...

commentaires (0)

Commentaires (0)