Liban

HRW appelle l’armée à révéler le lieu de détention de Layale el-Kayaje

Droits de l’homme
OLJ
28/09/2015

Human Rights Watch (HRW) a appelé l'armée à révéler le lieu dans lequel elle détient Layale el-Kayaje, une Palestinienne vivant à Saïda « arrêtée par les services de renseignements le 21 septembre, après avoir affirmé à un média local avoir été violée et torturée par des agents des services de renseignements lors d'une précédente arrestation en 2013 ».
Le site d'information en ligne Now avait publié le 4 septembre une interview que lui avait accordée Layale el-Kayaje, dans laquelle elle avait déclaré avoir été arrêtée parce qu'elle avait posté sur son compte Facebook des messages de soutien au cheikh salafiste Ahmad el-Assir. Ce dernier a été arrêté le 15 août dernier alors qu'il tentait d'embarquer à bord d'un avion à destination du Nigeria, via Le Caire, en utilisant un faux passeport palestinien. Il est impliqué dans les affrontements meurtriers contre l'armée survenus en juin 2013 à Abra, au Liban-Sud.
Human Rights Watch a rappelé que le commandement de l'armée avait précisé dans un communiqué que Layale el-Kayaje avait avoué avoir menti concernant les abus sexuels dont elle aurait été victime et qu'elle a été déférée devant les « autorités judiciaires compétentes ». Il n'a toutefois pas précisé les accusations retenues contre elle ou le tribunal devant lequel elle a été traduite, a fait remarquer HRW. Et d'ajouter : « Le commandement de l'armée n'a pas précisé où il détient Layale el-Kayaje, et sa famille et ses amis n'ont pas pu la voir. »
« Le comportement des services de renseignements relève de l'intimidation et de la vengeance », a noté, dans le communiqué, Nadim Houry, directeur adjoint de HRW pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord. « Alors que nous ignorons ce qui s'est passé avec Kayaje en 2013, la justice doit enquêter sur ses allégations très sérieuses de viol, au lieu de permettre aux services de renseignements de la garder dans un lieu secret », a-t-il poursuivi. HWR a appelé la justice à ouvrir une « enquête indépendante et impartiale » sur la détention de Layale el-Kayaje, comme sur ses précédentes déclarations sur la torture et le viol.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

Lâh, lâh yâ Ähwajéééh, Bäâbdâh-Palais est en train de s'éloigner !

NAUFAL SORAYA

Le jour où ce Nadim Houry défendra les intérêts du Liban et des Libanais, sera un grand jour... En attendant, il ne faudrait pas lui donner de place dans les colonnes des journaux!

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.