Dernières Infos

Les Palestiniens tiennent Israël responsable du sort d'un détenu "en danger de mort"

AFP
09/06/2015

Le gouvernement palestinien a annoncé mardi tenir Israël pour responsable du sort d'un prisonnier palestinien en grève de la faim depuis 36 jours et désormais "en danger de mort".

Israël "est entièrement responsable de la vie des prisonniers en détention administrative", un régime qui permet à l'Etat hébreu d'incarcérer des Palestiniens sans jugement pendant des périodes de six mois renouvelables, a indiqué le gouvernement dans un communiqué.

Trois prisonniers palestiniens sont actuellement en grève de la faim pour dénoncer leurs conditions de détention, dont Khadar Adnane, en grève de la faim depuis 36 jours et transféré il y a quelques jours dans une clinique israélienne.

Le Club des prisonniers palestinien qui lui a rendu visite l'a décrit comme étant dans un état grave mais refusant toujours catégoriquement d'avaler quoi que ce soit. Dans son communiqué, le gouvernement affirme qu'il est "en danger de mort".

Les deux autres prisonniers en grève de la faim sont Mohammed Rachdane, condamné à 22 ans de prison, qui refuse de se nourrir depuis 20 jours pour dénoncer l'interdiction faite à sa famille de le visiter, et Ayman al-Charbati, un Palestinien de Jérusalem dénonçant sa mise à l'isolement.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le retour des Libanais de l’étranger, entre surenchère politique et souci humanitaire

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants