X

À La Une

Visite surprise de Geagea à Rabieh : "Cette rencontre aurait dû avoir lieu il y a 30 ans"

Liban

Le CPL et les FL rendent publique leur déclaration d'intentions.

OLJ
02/06/2015

Le chef des Forces Libanaises (FL) Samir Geagea a effectué mardi une visite surprise à Rabieh où il a été reçu par le chef du Courant patriotique libre (CPL), le général Michel Aoun. Il s'agit de la première rencontre en tête à tête entre les deux leaders chrétiens depuis 2005. Ont pris part à la réunion, le député du CPL Ibrahim Kanaan et le responsable du département des médias au sein des FL, Melhem Riachi, chargés respectivement par leurs leaders de mener les négociations entre les deux formations. 

Lors d'une brève conférence de presse, les deux chefs chrétiens ont largement insisté sur la portée symbolique de leur rencontre. "Je suis très content d'être à Rabieh. Cette rencontre aurait dû avoir lieu il y a 30 ans", a ainsi déclaré Samir Geagea. "Cette rencontre est un cadeau que nous offrons aux chrétiens et aux Libanais", a ajouté Michel Aoun. Les deux hommes ont également affirmé leur volonté commune de dialogue. "Certains pensent que notre réunion est la fin de notre dialogue, c'est en fait le début", a affirmé M. Geagea. 

Les deux candidats à la présidentielle ont soigneusement évité de parler des sujets qui fâchent, à savoir le vide présidentiel et les nominations sécuritaires. Si M. Geagea et M. Aoun se sont accordés sur la nécessité d'adopter une nouvelle loi électorale et une autre sur la récupération de la nationalité, les deux hommes ont convenu d'étudier les quatre solutions proposées par le général Aoun afin de mettre un terme à la vacance à la présidence de la République qui dure depuis le 25 mai 2014. "Les propositions du général Aoun ne nous posent aucun problème", a affirmé Samir Geagea, ajoutant que ces propositions "devraient seulement respecter la Constitution". Des propos aussitôt repris par le leader du CPL.

Michel Aoun avait proposé il y a quelques semaines soit l'élection du chef de l'État au suffrage universel, les chrétiens étant appelés à voter au premier tour, soit l'organisation d'un référendum pour départager les candidats en lice, ou encore une élection parlementaire limitée aux deux principaux leaders maronites, soit enfin la tenue des législatives avant la présidentielle.

Avant la conférence de presse de MM. Geagea et Aoun, Ibrahim Kanaan et Melhem Riachi avaient donné lecture de la déclaration d'intentions sur laquelle se sont accordées les deux formations. La déclaration d'intentions compte 16 points. Sur le plan politique, le CPL et les FL se sont mis d'accord sur la nécessité d'adopter une nouvelle loi électorale assurant la juste représentativité des différentes composantes du peuple libanais. En plus des grands principes basés sur la sauvegarde de l'identité du Liban et le maintien du dialogue, le CPL et les FL se sont accordés sur l'importance d'améliorer la "représentativité des forces politiques au sein des institutions", une représentativité qu'ils estiment basée sur une "mauvaise application de l'accord de Taëf". Affirmant la nécessité de respecter la Constitution, les deux formations ont également convenu de "la légitimité de l'armée et des forces de sécurité de l'Etat".

 

Pour mémoire
Derrière l’initiative de Aoun pointent les signes d’un nouveau blocage...

L’initiative Aoun née pour prolonger le vide présidentiel

Le Parlement bat un record : 23 séances et pas de président depuis un an

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dounia Mansour Abdelnour

L'initiative est bonne, certes. Seul le temps nous dira si cette rencontre débouchera sur une réelle coopération. Mais ce n'est pas un cadeau offert aux Libanais, c'est un devoir et une nécessité absolue. Mieux vaut tard que jamais.

Gebran Eid

WAIT AND SEE

Bery tus

c'est bien de se voir se rencontrer et tout pour apaiser les chrétiens et les libanais ... mais svp de grace ne vous arreter pas a parler juste de la forme (car c'est ce que c'est cette declaration d'intention haha)

maintenant je vous parle a vous Mr Geagea, puisque vous avez fait le trajet jusqu'à rabieh il faut aller jusqu'au bout !!!

Sabbagha Antoine

Du vrai folklore libanais , vraiment les libanais n 'ont rien compris ce soir et que veut dire depuis 30 ans ou 30 semaines 30 jours ou 30 secondes une vraie mascarade .

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

RIRE... OU... PLEURER ?

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LES AMIS-ENNEMIS... "TANT-PIS" ET "S'EN-FOUT" SE PARLENT... OH ! LE MIRACLE... AVEC OU SANS EMBRASSADES ? CAR SI AVEC... ON POURRAIT PEUT-ÊTRE ESPÉRER ENCORE...

FAKHOURI

Chez lez chrétiens, ils n'existent que ces deux "possibles" candidats au poste présidentiel ?
Cela me rappelle un film d'Eddy Murphy "un fauteuil pour deux"
Il faut espérer que cette rencontre aidera à dénouer rapidement le blocage de la présidentielle depuis MAI 2014 !!!!
Que va dire HN vendredi ?
Je me réjouis d'avance de mon amusement !!!!
C'est beau, c'est grand deux hommes incapables de trouver une solution depuis un an....

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué